Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 200 articles, des photos (près de 1800), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 21 novembre 2021

Victoire étriquée, mais Victoire ! (21 Novembre 2021)

14e journée de Super League, Servette de réagir au plus vite...

De retour à La Praille après une interruption pour votre serviteur à cause d'une dure fracture au bras, et une série noire de 6 défaites d'affilée pour les Grenat. Le Servette FC se retrouve désormais à une inquiétante anté-pénultième place avec 12 points (seulement), et à 6 longueurs des hôtes et rivaux historiques de Grasshopper Club de Zurich, dit "GC", qui sont 5e, pas mal pour le néo-promu.

Se plonger dans l'esprit des plus grandes références du club, pour retrouver la victoire

Deux des clubs les plus titrés de Suisse se retrouvent donc ce frais et clair dimanche d'automne au Stade de Genève, pour un coup d’envoi à 16h30. Chez les Grenat, Sauthier, Fofana, Cespedes ou encore Schalk sont absents. Cognat fait un retour plutôt attendu. C'est le très valeureux Clichy qui portera le brassard de capitaine, chez les joueurs de l'entraineur Alain Geiger, parfois contesté mais pas officiellement menacé.

Servette FC - Grasshopper Club : 3-2  (1-0)

Super League - 21/11/2021 - 5027 spectateurs

Sur le terrain, la vive fraicheur prend rapidement place, et pourtant les équipes se lancent à l'attaque. C'est assez maladroit, mais parsemé d'occasions dangereuses. Notamment pour Servette qui domine plutôt cette entame. Il va d'ailleurs y avoir une ouverture du score par Kyei vers la demi-heure, même si le pressing zurichois reste contraignant. On notera au fur et à mesure la bonne entrée de Diallo en latéral droit, le bon engagement du néo-international Imeri, et un sérieux général dans l'engagement des locaux.

Et hop, la VAR et M. Jaccottet, qui charcutent ce match pour la 1ère fois.

Cette rencontre s'illustrera ensuite par une multitude d'utilisations de la VAR, sur des soupçons de penalty (4 fois) et sur des vérifications de buts, eux tous acceptés. Si les Grenat atteignent la pause avec 1-0, ce n'est pas sans qu'une réalisation bleue et blanche ait été refusée avant la mi-temps, à cause d'une main proche de la surface servettienne. Les autres interruptions vont ajouter à un certain suspens en 2e période, devant un public genevois clairsemé mais engagé.

2-0 par Kastriot Imeri, 50e

Servette passera devant grâce un superbe but d'Imeri dans le petit filet droit du gardien des Sauterelles, mais concèdera rapidement un penalty, qui relancera la 2e période. C'est même une égalisation à 2-2, qui surviendra à la 69e, avec un tir quelque peu fortuit en pleine lucarne du japonais zurichois Kawabe. Il faut dire que le milieu servettien s'épuise vite et recule. Devant Kyei est cuit, il trottine et ne fait plus de pressin;, ce qui ne l'empêchera cependant pas de donner la victoire au SFC à la 80e, sur un excellent service de Stevanovic, toujours un atout incontournable pour les Grenat.

3-2, on est dans le temps additionnel.

3-2, score final, pour le grand bonheur de la Tribune Nord, assez bien mobilisée, mais dans quelle difficulté. De quoi préparer correctement le derby à Lausanne, qu'il ne faudra pas perdre pour garder le dessus sur les équipes qui luttent contre la relégation. Allez Servette, on relève la tête !

Quelques autres clichés de cette rencontre :

La feuille de match par le site officiel

"Vorwärts GC Züri"

16h30, entrée des joueurs

Présentation des joueurs

En Tribune H, pour une bonne ambiance

Et encore un "Penalty Review".

Le début de la 2e période depuis l'angle Nord-Ouest du Stade

Les effets pyrotechniques défendus mais actifs des zurichois

Le pénalty de Valls sera repoussé


Et encore une revue, qui conduira à un pénalty (réussi) pour GC

Rare offensive servettienne de fin de 2e période

Ciao

M

mercredi 6 octobre 2021

Women's Champions League - Round 1 (6 Octobre 2021)

1ère journée de Ligue des Champions féminine à La Praille, pour la première fois de l'histoire.

C'est le Champion d'Italie, c'est à dire les joueuses de Juventus Women, qui vient inaugurer l'épreuve européenne suprême chez les femmes à la Praille. C'est d'ailleurs la première fois que la formule comprend quatre groupes de quatre, et le Servette FCCF tombe dans un groupe magistral, avec Juventus, Chelsea et Wolfsbourg. Les filles d'Eric Severac vont avoir du boulot.

Soirée Ligue des Champions à La Praille !

A l'occasion d'un événement d'équipe, nous nous retrouvons à quatre avec Sylvain, Matthieu et Jérôme, ainsi qu'Alberto, Daniele et Marco et les enfants des deux premiers. Ces derniers sont toutefois totalement supporters des visiteurs turinois, alors que nous soutenons la valeureuse équipe servettienne.

Servette FC Chênois Féminin - Juventus Women : 0-3 (0-1)

Women's Champions League - 06/10/2021 - 5849 spectateurs


La soirée de ce mercredi est bien plus agréable que les derniers jours sur le Genevois, et la foule se rassemble sur l'esplanade pour un match bien tôt dans l'après-midi (coup d'envoi à 18h30). Toutefois l'occasion de voir beaucoup d'enfants au stade, et notamment des jeunes filles très nombreuses, une fois n'est pas coutume.

Vue de la Tribune Principale

Servette entamera courageusement le match vis-à-vis d'une équipe visiblement plus puissante, et positionnée en mode pressing. Les joueuses de la capitaine Maendly vont tenir bon, même sur un penalty sifflé au cours de la 1ère période, que l'excellente gardienne portugaise du SFCCF repoussera héroïquement. Malheureusement, un peu avant la mi-temps, une superbe reprise d'une attaquante de la Juve viendra ouvrir le score. Rien à faire, 0-1.

Les collègues dans la Tribune Est.

La deuxième période verra tantôt les joueuses italiennes revenir à un pressing dominateur, tantôt les servettiennes tenter des contres valeureux et parfois bien construits. Malheureusement, si le suspens dura relativement longtemps, elles finiront par encaisser un 0-2, puis un 0-3 de loin en fin de rencontre. Dommage, tant les vaillantes servettiennes auront fièrement défendu leur camp, et seront saluées par un public reconnaissant, même si légèrement partagé aussi pour les transalpines.

A refaire, y compris pour l'événement entre collègues.

Davantage de photos de l'événement :

Coup d'envoi de la partie

La Juve vient d'obtenir un pénalty

Le pénalty sera raté par la joueuse en blanc et noir

0-1, la Juve ouvre le score.

Célébration des visiteuses

Belle affluence, vraiment.

La fin du match voit une ovation des supporters

Ciao

M

dimanche 3 octobre 2021

La rouste contre YB (3 Octobre 2021)

9e journée de Super League, et dernière du 1er tour de cette saison, on l'espère, de fin de pandémie. Un match au sommet, ou pas.

Après le derby contre Lausanne (toujours dernier) (rappel), le Servette FC et ses 12 points reçoivent le champion suisse en titre, les Young Boys de Berne, 2e ex-aequo avec 14 points. L'actualité du jour est éclipsée par la disparition de Bernard Tapie (lien sur les EdS), un homme qui aura marqué le football français et au-delà, en espérant que le mauvais temps qui vient de s'installer ne dissuade pas les supporters Grenat de venir à la Praille (cf. Mobilisation chez les EdS).

L'entrée des joueurs en vidéo.

Servette FC - BSC Young Boys : 0-6 (0-1)

Super League - 03/10/2021 - 11348 spectateurs

C'est un temps sacrément pluvieux qui s'est installé sur le Genevois durant ce dimanche et le résultat de ce match au sommet va s'en ressentir. Au départ, Servette reste l'équipe qui a battu 2 fois les Champions la saison dernière, la seule. Au départ du match, les Grenat sont d'ailleurs bien en place. Les choses vont ensuite devenir plus difficiles, avec une pesante et constante présence physique  et un engagement décisif des Bernois. Ils sont pressants, et le jeu de sortie en passe des Servettiens est sérieusement mis en danger.

Les Servettiens font corps au coup d'envoi. Ca durera 42 minutes.

Mais Servette sera aussi être dangereux, avec Stevanovic ou encore Schalk. Sans conséquences. Les Champions sont souverains et sur une action en fin de 1ère période où Frick manque de concentration, il doit accrocher la jambe de l'attaquant adverse à 2 pas de la ligne. Si Sasso dégage, l'arbitre est rappelé par la VAR, s'en suivent un pénalty et, double-peine, un carton rouge. Encore un coup dur. Trop dur diront la plupart en Tribune.

Le match a basculé. Non seulement c'est 0-1, mais en plus le morale des troupes genevoises en prend un coup sous une pluie qui ne s'arrête plus, et malgré un public qui ne s'arrêtera pas.

Le pénalty qui inaugure les premières minutes d'Omegaric entre les poteaux grenat en Super League.

Au retour de la pause, tout s'effondre. Les jaunes et noirs inscrivent 5 buts devant une défense apathique, toujours en retard, qui comment erreur et manque de concentration. Imeri aura beau tenté des percées haletantes, rien n'y fera. Certains y voient la supériorité d'une équipe qui joue en Champions League et qui a un budget 5x supérieur. C'est vrai aussi.

Les troupes bernoises largement représentées

Le score se termine sur ce 0-6 humiliant et extrêmement dommageable, tant une vraie dynamique de soutien s'était installée avec encore davantage de spectateurs que dans le derby. Et encore une fois, tout, ou presque, est à refaire. Geiger a du pain sur la planche.

Quelques photos de ce match à oublier :

La bière à 5 francs à moins de succès quand il pleut.

La compo de Geiger. Il ne fera pas un match parfait dans ses changements, on pense.

En attendant l'entrée des joueurs

La Tribune Nord hue les visiteurs

Belle affluence en Tribune Est...

..., moins bien en Principale.

Tiens, les mauvaises nouvelles commencent !

L'arbitre vient de sortir une biscotte rouge... ça sent le roussi.

Et YB s'envole...

... et ne s'arrête plus.

Une offensive servettienne pleine de courage.

Pourvu qu'on ait vite oublier cette déroute calamiteuse.

Ciao

M

dimanche 26 septembre 2021

Le Lac de G'nève (25 Septembre 2021)

Huitième journée de Super League, avec un derby Lémanique qui sent la poudre alors que la Pandémie se tasse...

L'été vient de se terminer sur le Genevois, et  les superbes rayons de soleil qui illuminent ce samedi après midi vont s'éclipser petit à petit et laisser place à une atmosphère orageuse, électrique, qui sent la poudre. Même le site officiel du Servette FC invite à "Mettre le feu". Alain Geiger peut de toute façon compter sur le retour du fantastique Miroslav Stevanovic, et une composition relativement classique, hormis, point dur, Timothée Cognat, blessé pour quelques semaines.

La pression est montée tout au long de la semaine... (Tribune de Genève)

Si la suprématie actuelle au classement ne fait aucun doute, Servette est 4e et Lausanne 10e et dernier, il est à parier que les Lausannois, pêcheurs de nature, viendront chercher quelque chose à La Praille, alors qu'ils sont plutôt sur une bonne série face aux Grenat au gré des saisons. Mais comme évoqué, Genève est remontée comme un coucou suisse, la marmite a bien chauffé.
Les Enfants du Servette ne sont pas en reste, en jouant sur une affiche de la Tribune de Genève qui me laisse aucun doute (photo ci-dessus). C'est le Lac de Genève !

Servette FC - Lausanne-Sport : 1-1 (1-1)

Super League - 25/09/2021 - 11227 spectateurs

L'équipe aligné par Geiger est donc la suivante : Frick - Sauthier (cap.), Clichy, Sasso, Rouiller - Cespedes, Valls, Imeri, Rodelin, Stevanovic - Kyei. Le début du match est un mélange d'ambiance de feu animée par la Section Grenat et presque toute la Tribune Nord consciente de son rôle, d'observation tactique sur et au bord du terrain, de pressing des joueurs visiteurs, et de concentration servettienne avec des sorties de ballons propres. Pas de grosse action à se mettre sous la main dans les premières minutes. Les choses vont se débrider petit à petit...

Pendant le Tifo organisé par la SG, à l'entrée des joueurs...

Ainsi après plusieurs tentatives infructueuses, c'est l'incontournable Stevanovic qui marque de la tête sur un centre de Valls à la 32e minute. 1-0. Inutile de dire que c'est la fête dans le stade. Servette ne se relâche pas, mais sur un malheureux coup-franc, un joueur blanc dont le maillot est vaguement tiré se laisse tomber dans la surface. L'arbitre est sous influence. Penalty, 1-1 à la 44e. Ah qu'elle fait mal cette égalisation alors que les Grenat avaient les cartes en main, malgré une opposition physique lausannoise assez gênante (assez bon match de Puertas par exemple), mais pas dominatrice.

"Aux Armes" chantent la tribune Nord en 1ère mi-temps

Au retour de la pause, les plus de 11000 spectateurs poussent devant la représentation presque ridicule des voisins en face dans le coin. Lausanne sera d'abord bien dangereux une ou deux fois, mais cette deuxième période sera quand même très grenat, avec un jeu beaucoup plus abouti, du vrai football, mené par le Servette FC. Si, par exemple, Imeri touche la barre à la 57e, les visiteurs vont finalement faire bloc derrière et offrir peu de jeu.

La couleur de la passion grenat

C'est ainsi que la soirée tendue du côté de la Praille séparera SFC et le LS par 1-1 frustrant pour les locaux, tant Servette a montré que c'était une vraie équipe, et plus qu'un club 💪. Les Vaudois ont fait pâle figure et peuvent se féliciter d'événements cléments (pour ne pas pointer du doigt l'arbitrage, un péanlty sévère et au moins un carton rouge qui s'est perdu).

En tout cas, un retour au football pour des milliers de gens. Le football réel, celui des derbies, celui des chants et des passions, celui qui anime et mobilise les petits et grands. On en demande plus encore. Allez Servette !

Une composition des photos de cette rencontre (et une vidéo-bonus, plus bas 😋) :

On est fiers de nos couleurs

La Tribune Nord est en feu en 1ère période

Et hop 1-0, merci Maître Mica.

Et ça continue à flamber après le 1-0...

Toujours aussi fiers, en cours de rencontre...

Le pénalty du 1-1

Coup-franc servettien de 2e période devant la Tribune Nord.

Score final: 1-1, qui ne reflète pas la domination servettienne.

Video-bonus: "Lac de G'nève" entonné fièrement par la SG et la Tribune Nord en ce samedi soir.


Ciao

M