Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 200 articles, des photos (près de 1800), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

vendredi 29 mars 2019

Du suspens, du spectacle et la victoire ! (28 Mars 2019)

26e journée de Challenge League, encore un succès grenat...

A l'aube de cette 26e journée de Challenge League, le Servette FC d'Alain Geiger est toujours largement en tête du classement avec 51 points, alors que Lausanne-Sport, dauphin, n'en a que 43. L'adversaire du jour, le FC Winterthour, est 3e avec 39 points et donc bien dans la course pour accéder à la promotion, qui s’acquerra soit directement pour le 1er, soit par une victoire dans le barrage de promotion/relégation, enfin de retour.

Triomphe avec la Section Grenat

Il faut un temps frais mais superbement dégagé en ce début de printemps. Le vendredi soir est l'occasion de mesurer une nouvelle fois l'évolution de l'affluence alors que Servette régate et a tant besoin de soutien pour la montée. Il devra pourtant faire sans Lang, Alphonse et Antunes, tous trois blessés, et pourtant de larges artisans des résultats actuels. Le capitaine Sauthier sera toutefois entouré de la défense de choc de ces dernières semaines, avec Frick, Routis, Rouiller et pourtant, une fois n'est pas coutume, Iapichino.

Servette FC - FC Winterthour : 5-2 (1-1)
Challenge League - 29/03/2019 - 3852 spectateurs

Surprise en arrivant à la Praille, enfin "la Boutique des Grenat" est inaugurée et trouve une existence physique avec un accès depuis l'esplanade. Elle cumule le marketing des clubs servettiens, de football (masculin et feminin), de rugby et de hockey sur glace. La foule est présente, mais finalement on ne dépassera pas les 4000 spectateurs. :-(
L'enthousiasme en tout cas est là, à quelques jours à peine du grand derby contre Lausanne qui se jouera à la Pontaise. Mais pour ce soir, il faut affronter Winterthour, qui n'est certainement pas venu pour regarder les Grenat jouer...

La boutique des Grenat

Au début de la rencontre, Servette peine un peu à prendre le jeu à son compte. Un bon placement des Blanc et Rouge, ainsi qu'un astucieux jeu entre les lignes perturbe sérieusement la prise de contrôle genevoise. Et la situation va se concrétiser avec une excellente ouverture du score à la 6e min d'Ousmane Doumbia, l'ancier servettien, avec un tir précis et puissant depuis les 20 mètres. Le SFC doit réagir et, grâce à son armada offensive avec Cognat, en grande forme, et Wüthrich à la baguette, permettra au bondissant Schalk de remettre les pendules à l'heure à la 13e.

Ce jeu de position où il valait mieux partir en contre de derrière que d'essayer de transpercer la ligne adverse ne permettra d'abord pas de différencier les deux équipes. Score à la mi-temps: 1-1. Mais au fur et à mesure de la partie, l'agilité servettienne, ainsi qu'un opportunisme de champion, osé-je écrire, donnera l'avantage aux hôtes grenat.C'est ainsi que Stevanovic donne le 2-1 à la 49e, puis 20 minutes plus tard, après que les winterthourois se soient quelque peu fatigués d'essayer de revenir, ce sera Koné, le flamboyant, qui inscrira le 3-1. Les choses vont mieux, mais Servette s'en tire bien, car il souffre d'ue certaine instabilité défensive.

Le brésilien Mychell Chagas célèbre le 5-1

Dans le dernier acte de la partie, Imeri trompera encore Spiegel dans un format très proche des buts précédents, et pour le plus grand bonheur de la Tribune Nord, c'est 4-1, 84e. Puis vint le coup de grâce de Chagas entré pour Schalk, avec le 5-1 à la 87e. Quelques minutes plus tard, Winterthour réduira le score sur un coup franc dans l'axe et curieusement non arrêté par Frick. Bref, encore une fois sept goals ce soir... Quel spectacle, quel suspens !

Une grande série de photos de ce gros succès :

L'esplanade à 19h

Les supporters du FCW

La présentation des joueurs à 19h58

Les drapeaux de la SG

Une équipe Grenat devant les enjeux

Ouverture du score des visiteurs

Egalisation servettienne

Alain Geiger sur la touche genevoise

2-1, Miroslav Stevanovic, 49e

La Tribune Nord au début de la 2e mi-temps

3-1, Koro Koné, 70e

4-1, Kastriot Imeri, 84e

Score final, 5-2.

La célébration finale depuis la Tribune Principale

L'emblématique Routis salue les plus jeunes supporters.


A bientôt pour se rapprocher encore de la Super League,
M

dimanche 10 mars 2019

Game, Set and Match - Servette ! (10 Mars 2019)

Fin de l'hiver, Servette est toujours en tête de la Challenge League...

Ça fait des mois que nous n'avons pas mis les pieds à La Praille pour assister à un match du Servette Football Club. Et pourtant, les Grenat (45 points) sont premiers au départ de cette 24e journée de championnat, avec 6 longueurs d'avance sur les des Lausannois, pas moins armés pour la course finale. Schaffhouse, d'où viennent les adversaires du jour, pointe à la 6e place et 17 points derrière les leaders. Mais ces derniers temps, le championnat s'est resserré, et on est comme à un moment charnière de la saison...

Servette célèbre les femmes supportrices. Et ça va réussir !

L'occasion de retrouver des amis dans la Tribune Nord. Accessoirement, les femmes ont l'entrée gratuite, ce qui devrait densifier les travées d'un stade dont des aménagements ont été annoncés ces dernières semaines. Enfin. Le club bouge, c'est certain, et rater la montée serait manquer une occasion évidente pour Servette de retrouver sa place dans la football suisse. Mais ça c'est encore une autre histoire. En ce venteux et couvert dimanche après-midi, nous assistons à notre 9 rencontres (au moins) contre les Guêpes, des adversaires alémaniques souvent redoutables. Méfiance.

Servette FC - FC Schaffhouse : 6-1 (3-0)
Challenge League - 10/03/2019 - 3800 spectateurs et -trices.

Geiger aligne a priori une équipe classique, avec notamment Frick entre les poteaux, Sauthier en capitaine, Cognat et Wüthrich a l'orchestration, et Schalk et Alphonse à la finition. Du côté de Schaffhouse, les amateurs ne reconnaîtront pas grand monde à la composition des visiteurs. Les fans schaffhousois sont venus à 6 ou 10 selon les sources, mais là n'est qu'anecdotes. Il faut prendre le jeu en main et concrétiser. Et Servette va bien se lancer dans cette rencontre, grâce à une rapide ouverture du score sur corner exécuté par Stevanovic et la tête d'Alphonse. (1-0, 4e).

Et hop, 1-0 !

Sur pénalty, c'est Wüthrich qui doublera rapidement la mise, et 20 minutes plus tard, c'est Stevanovic qui conclut une action d'école, et amène le score à 3-0, amplement mérité. La maîtrise technique est grenat, le stade est enchanté, les contres maladroits des visiteurs ne donnent rien.
La mi-temps arrivera sur ce score solide, et la promenade de santé reprendra à peu près pareillement dès le retour sur la pelouse.

On frémit de temps en temps parce que les combinaisons techniques ont des relents de l'automne dernier, comme pour ce goal contre les même schaffhousois qui avait fait le tour de la toile. Et les Grenat vont dérouler laissant les Guêpes sur place. A la 58e, c'est encore un but de la tête d'Alphonse, qui sera suivi par un pénalty exécuté par Chagas quelques minutes plus tard. 5-0, 65e. On frise l'euphorie. Et comme d'habitude, le sort remet les idées servettiennes en place, avec un CSC de Routis.

On jubile sur le 4-0 !

Mais le Grenat se devaient décidément de convaincre leur public avec ce printemps haletant qui s'annonce comme le beau-temps qui revient sur la Praille, et l'italien genevois Maccoppi de mettre un terme à la leçon avec un tir dans la lucarne, pour un 6-1 sans appel.
Un Servette FC désormais en très bonne position, à deux tiers de l’exécution du championnat. Bravo !

Quelques autres photos de ce match :

Un temps très variable à l'approche de la rencontre sur l'esplanade...

Des collègues et ex-collègues qui se retrouvent en tribune Nord...

Ouverture du match, 15h58

4-0, la messe est dite !

Chagas qui signe le 5-0 sur pénalty !

Ambiance bon enfant aux abords de la pelouse...

Servette vient d'inscrire le 6-1, jeu - set - et match !

Always celebrate your success...

Fin du match, triomphe.


Ciao
M