Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 140 articles, des photos (près de 1700), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 23 novembre 2019

Servette se paie Bâle (23 Novembre 2019)

Quinzième journée de Super League, contre l'ogre bâlois de ces dernières années...

Pour cette quinzième journée, le Servette FC, 5e avec 18 points au classement, reçoit le vice-champion du FC Bâle, qui est second avec 30 points. Un match a priori déséquilibré; mais c'étant sans compter le regain de forme des Grenat, qui, en cet automne humide et frisquet, ont repris du poil de la bête depuis le succès net contre YB. Geiger dispose pour l'occasion de tout son effectif, sauf Chagas à qui on a préféré un sud-coréen nouveau venu: Park Jung-Bin.

La fièvre du samedi soir à la Praille : Ça sent la poudre !

Servette FC - FC Basel : 2-0 (1-0)
Super League - 23/11/2019 - 10420 spectateurs

Disons le tout net, nous pensons qu'il y avait au moins douze mille personnes au Stade de Genève en ce samedi soir; dans une très belle ambiance festive de soutien aux Grenat et pour ce beau défi. En tout cas, Valérie et Sergio étaient là avec nous en Tribune Nord, et le reste des EdS était en Tribune Principale. Même la Tribune Est était plutôt bien garnie, pour cette rencontre contre la meilleure équipe suisse de ces dix dernières années. Une espèce de revanche du sort récent était donc attendue par une partie du public, en mal de Grand Servette... et le public sera servi !

Geiger aligne une équipe très proche de celle qui a joué contre YB, toujours avec Kyei en pointe. Malheureusement le capitaine Sauthier va rapidement se blesser et laisser Stevanovic orphelin de ces combinaisons dont tout le monde raffole. Toujours est-il que sur une combinaison fantastique, à l'initiative de laquelle il y avait Iapicchino, Servette va s'échapper sur le côté gauche... et Stevanovic d'attendre l'excellent ballon de Tasar au second poteau pour expédier le ballon au fond - au bout de 7 minutes seulement : 1-0, c'est l'ambiance des grands soirs !

1-0, Stevanovic

Le SFC va ensuite baisser de rythme, de quoi pour certains craindre une reste de match difficile. Mais il commence à se savoir que le salut de cette équipe est dans la technique et la jouerie. Et les quelques moments difficiles où la défense et Frick ont réussi à préserver le score sont entrecoupés de fulgurances offensives où des Cognat (tout à fait dans le rythme de la confrontation physique), Tasar ou Stevanovic ont l'occasion de montrer leur talent. Kyei aussi, mais Kyei est franchement faible face aux mastodontes bâlois. Au milieu, Ondoua fait également preuve de naïveté face à des Frei, Stocker ou Zuffi carrément un cran au-dessus. Heureusement l'équipe genevoise tient le choc jusqu'à la mi-temps.

Après le vin chaud, un faux rythme s'installe, d'abord avec une possession de balle nettement suisse-allemande. Mais la sortie de Kyei pour Koné, puis ensuite celle de Wüthrich pour Park, vont augurer d'une gestion beaucoup plus dynamique des contres. Et, si derrière les Frick-Sasso-Rouiller souffrent mais veillent au grain, devant ça part dans tous les sens, où Koné (par exemple) se montre indomptable. Et que dire de Park qui se met le public dans la poche sur 2 coups de reins et des gestes pour attiser les passion... Tasar va ensuite tirer sur le poteau dans une action d'anthologie, puis finalement, c'est Koné qui va récupérer un ballon remis difficilement par Stevanovic et doubler la mise dans la liesse générale. 2-0 à la 90e, c'est l'explosion de joie qui signifie un deuxième exploit en deux semaines.

La vidéo du 2-0 par Valérie, une supportrice vraiment extraordinaire

Servette avait donné sa première défaire à YB, c'est aussi la première équipe à défaire YB et Bâle cette saison. Cette détermination et ce culot sont de ces qualités qu'il faut montrer à domicile, et l'équipe de Geiger l'a fait (le plus souvent) dans cette rencontre.

Et comme dirait la Tribune de Genève : "Victoire 3-0 contre Young Boys, succès 2-0 face à Bâle. Avec un succès à Lucerne entre les deux en prime. Il y a comme un nouveau Servette qui émerge. Plus solide et plus efficace." Il ne reste plus qu'à faire 9 points sur les 3 derniers matchs avant Noël.

Allez Servette !

Un panel des photos de cette belle soirée :

A la boutique

Présentation des joueurs

Présentation des joueurs (2)

La grisaille va faire place au feu de la passion

Le stade en feu, encore une fois ces derniers mois

Coup-franc bâlois de première période

Encore une offensive bâloise de début de match

Offensive servettienne

Offensive servettienne (2)

Toujours la première mi-temps...

... et à nouveau une occasion bâloise.

Voilà ce qu'on dit au Bâlois... (version hiver)

Voilà ce qu'on dit au Bâlois... (version automne)

Confusion en fin de première mi-temps. Il y a eu une mai bâloise...

Fin de la première période, 1-0 pour Servette.

La Praille fête la mi-temps

Reprise

Avec Valérie, en allant chercher le vin chaud

Coup-franc servettien de 2nde période

Tribune Principale en fin de 2e période

Park laisse Cognat et Stevanovic au coup-franc

Corner servettien, Koné à l'affût

Ça continue en Tribune Nord...

Ça continue en Tribune Nord... (2)

2-0, Koné.

La Section Grenat et le public exultent

Ca sent la victoire !

C'est la victoire !

Le public célèbre son équipe

SFC 2-0 FCB

2-0, y compris sur l'affichage de la tribune Est

L'exploit avec la Tribune Nord

La joie avec la Tribune Nord

L'exaltation avec la Tribune Nord

La fierté avec la Tribune Nord

Seule la victoire est belle, on le sait.

Ciao
M

dimanche 3 novembre 2019

Servette terrasse YB (3 Novembre 2019)

Treizième journée de Super League, avec l'accueil du Champion en Titre.

Avec seulement 12 points en 12 matches, les Servettiens sont certes dans les temps de passage de la course au maintien, mais ils ne sont que là. Il y avait bien plus d'ambition au début de saison, et ces dernières semaines le recrutement a été mis en cause. Des arrivées comme Rayan Souici ou Grejohn Kyei, pour ne citer qu'eux, demeurent mystérieuses pour nous, et expliquent notre distance récente - en plus des résultats médiocres et de nos obligations. Heureusement, à la fois l'équipe Féminine du Servette et les M21 pointent bel et bien en tête de leur classement de championnats respectifs.

Petit Servette écrase Grand YB. Spectacle garanti.

Depuis le match nul face à Lugano, Servette s'est incliné devant Zurich, s'est fait rejoindre à Neuchâtel, dernier, pour un nul inquiétant, s'est à nouveau incliné à domicile face à St Gall, et s'est encore fait rejoindre à Tourbillon alors que les Grenat menaient 0-1. Bref, aucune victoire à se mettre sous la dent depuis le 25 août, et un 0-4 cherché à Thoune; l'impression d'une autre époque. Certains, isolés, réclament la tête de Alain Geiger; c'est apparemment plutôt Didier Fischer, qui semble devoir passer la main.

Servette FC - BSC Young Boys : 3-0 (0-0)
Super League - 03/11/2019 - 8065 spectateurs

Et la saison a changé sur le plan météorologique également. C'est en conclusion d'un week-end chargé en pluie et en mauvais temps que se dispute cette rencontre face à YB, leader au classement devant Bâle avec 28 unités - donc 16 de plus que le SFC. Bref, rien de facile avant cette rencontre de dimanche après-midi de plein automne.

Coup d'envoi vers 16h

Et pourtant, Geiger aligne désormais une équipe avec pratiquement tous ses atouts, comme Stevanovic, Cognat, ou encore le capitaine Sauthier. Et franchement, ceux-là on parfois manqué ces dernières semaines.

A l'entame de match, la puissance bernoise prend le dessus sur milieu de terrain servettien. Servette ne panique pas et s'appuie sur un ancrage défensif assuré devant Frick par Sasso et Rouiller, et flanqué de Sauthier et Iapichino. Et pourtant les Akalé, Fassnacht et l'ami Nsamé poussent, accélèrent et tentent. Mais au bout de vingt minutes les choses vont commencer à s'équilibrer et Servette va se procurer plusieurs occasions, notamment grâce à des Wüthrich et Stevanovic en grande forme. 0-0 à la mi-temps, mais franchement le SFC fait mieux que de se défendre.

Les supporters actifs de la Section Grenat seront encore inlassablement derrière leur équipe

Les conditions météos ne s'arrangent pas pour la deuxième mi-temps, alors que nous sommes rejoints par l'enthousiaste Valérie (qui se serait bien vue sur le terrain) et ses coéquipières du FCGSF. Servette continue de vouloir faire le jeu et pousse vers l'avant, et la technique des Grenat survolte le public présent malgré les difficultés. YB ne réagira pas vraiment, tout au contraire de Varol Tasar qui va inscrire un doublé remarquable de combinaisons, et fort mérité aux 61e et 63e minutes. C'est évidemment une grande libération du public grenat, qui sent désormais que l'exploit est non seulement possible mais va se réaliser.

YB reprend la main, tirera sur le poteau, mais les contres servettiens sont rondement menés. Et Wüthrich inscrira un excellent 3e but de la tête, pour un 3-0, clair et net.

1-0, 61e, Tasar et Wüthrich ont très bien combiné

Servette terrasse donc l'ogre bernois, en jouant crânement sa chance, et, il faut le dire, en livrant une belle bataille dans les duels que les genevois ont gagné à partir de la moitié de la première mi-temps. Enfin une troisième victoire cette saison, et quelle victoire !

De nombreuses autres photos de ce bel après-midi de météo difficile :

C'est incontestablement l'automne au stade de Genève, vers 15h

Campagne en cours pour une prochaine votation

Vin chaud et Bretzel - Rien de mieux pour les supporters grenat
 
Projet social mené par la SG

Ca sent bon les matchs des grands soirs (1)

Ca sent bon les matchs des grands soirs (2)

L'ex-servettien Nsamé, meilleur buteur du championnat, tente de se défaire de Rouiller et Sauthier

Les supporters bernois ont offert un soutien remarquable à leur équipe

2-0, encore Tasar. Geiger, Durmic, Blanco sont de la fête...

74e, et hop, 3-0, Wüthrich vient encore de tromper Von Ballmoos.

Et ce ciel, ce ciel...

Fin de match

Ciao
M