Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 140 articles, des photos (près de 1700), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 31 août 2019

Derby show (31 Août 2019)

Le SFC reçoit Xamax pour le compte de la 6e journée de Super League...

Le Servette FC, 4e avec 8 points avant ce match, reçoit Neuchâtel Xamax FCS, 10e et dernier avec 3 points, pour le compte de la 6e journée de Raiffeisen Super League. Un derby des deux Lacs qui s'annonce chaud non seulement pour la température ambiante, mais aussi à cause de la rivalité dure qui s'est installée depuis plusieurs années. A noter que Servette n'a emporté aucune des 5 dernières rencontre contre les Neuchâtelois.

Dans la chaleur des grands derbies d'été

Avant de commencer, il faut déplorer l'énorme difficulté de circulation automobile, totalement faussée par les barrages policiers plus d'une heure avant le match aux abords même lointains du stade. Insensé !

Nous passons cette soirée avec Sergio, des Enfants du Servette, rencontre sympathique et destins croisés pourtant relativement proches... A gages de prochaines fois ! Pour la deuxième période, nous verrons également Valérie et ses coéquipières de l'équipe féminine du Grand-Saconnex, non sans noter qu'on connait bien les Servette, chez elles aussi.

Servette FC - Neuchâtel Xamax FCS : 2-2 (0-2)
Super League - 31/08/2019 - 10012 spectateurs

Sauthier et Routis blessés, mais avec Ondoua de retour, la liste de Geiger se transforme comme souvent dans un schéma classique en 4-1-2-2-1. Une fois dominé au score, Geiger daignera passer à deux attaquants, avec Schalk et Chagas, rentré en jeu. On notera que ce match s'est déroulé sur une pelouse de la Praille bien mal au point, rongée par les champignons.

La présentation des joueurs à 18h58

Cela dit, la rencontre débuta d'abord à l'extérieur du terrain avec une Tribune Nord chauffée à blanc et totalement dans le rythme du derby. Les premier chants dont un Cé qu'è lainô d'anthologie, les tiffos et l'ambiance des grands soirs dans les travées sont au rendez-vous. Malgré une tribune Est seulement peu remplie, la tension est là, également alimentée par l'agressivité plus rodée des Xamaxiens d'en face, qui seront sans pitié tout le match, avec leurs moyens, mais sans pitié... au contraire de Servettiens pas dans le rythme pendant presqu'une heure. Heureusement, la Section Grenat lança les cris de ralliements qui retentiraient dans toute la tribune puis avec les latérales. "Beau spectacle pour le football romand" ne manqueront pas de commenter les journalistes de la radio RTS sur le chemin du retour.

R Nuzzolo vient de marquer, il ne se gène devant la SG

Bref, l'agressivité et la tenue du bloc xamaxiens seront solides en première mi-temps, et Nuzzolo (0-1, 19e) puis Karlen, dans les arrêts de jeu (0-2), ne se feront pas prier pour couler Servette. Les Grenat sont amorphes. A se demander si Tasar et Stevanovic étaient sur le terrain, et si Wüthrich mesurait à quel point il était attendu. Il faut dire que Cognat était sorti dès la 28e. Mais surtout, pendant de longues minutes le dispositif défensif grenat montra encore d'étranges instabilités.

Si la deuxième période commença sur le même rythme, les choses évoluèrent à l'heure de jeu, peut-être une fois qu'Imeri était entré, ou Karlen sorti du côté de Xamax. En tout cas, Sasso signa son premier goal servettien, par une belle tête sur corner à la 65e. Finalement, les espoirs étaient encore permis. Xamax restait dangereux en contre, mais Servette s'était enfin hissé à la bonne hauteur de ce derby. Et l'égalisation survint à la 77e par un coup du genou de Schalk. Ouf.

Servette vient de marquer et se replace pour aller chercher la victoire

Il y eut encore des occasions de part et d'autre, et la rude bataille s'étira jusqu'au bout du temps additionnel, dans cette belle fièvre du samedi soir. Le score en resta à ce 2-2.

Au final : Sans le capitaine Sauthier, avec les ailiers Tasar et Stevanovic pas correctement en place ou en grande forme, avec Cognat rapidement out aussi, ce match était bien mal emmanché.
Le match nul est ainsi presqu'un miracle; en tout cas, certainement le minimum vital pour l’honneur servettien.

D'autres photos de cette rencontre de derby :

Sur l'esplanade vers 18h15

Le champignon tueur sévit...

Sous la bâche grenat

Près de la porte I

La présentation des joueurs depuis la Tribune Nord

Ambiance à 18h57

Ambiance à 18h58

Ambiance à 18h59

Ambiance à 19h00

Avant le coup d'envoi

Et le show continue en Tribune Nord 

Au coup d'envoi (1)

Au coup d'envoi (2)

Tribune Principale, 12e minute, toujours 0-0.

Ambiance de match en 1ère période

En deuxième période, les Xamaxiens ne sont pas en reste

Corner de Wüthrich...

...la reprise ne passera vraiment pas loin des buts de Walthert !

Et Goal ! 1-2.

Ambiance Section Grenat

Deuxième goal grenat !

Et encore des offensives servettiennes...

On se prépare pour le grand show de fin de match

Le feu grenat enflamme le stade

Il reste moins de 10 minutes pour gagner...

Les ultimes offensives genevoises...

Les tribunes Nord et Principale en soutien du SFC

Fin de match, 2-2.

Tout le monde s'est donné...

Salutations des Grenat aux Grenat

Belle ambiance avant de partir

Ciao
M

dimanche 25 août 2019

SRC: Trophée Naxoo 2019 (24 Août 2019)

Le 6e rendez-vous de ce tournoi de rugby demandait d'aller voir le SRC, toujours sur la pente ascendante...

Le sixième rendez-vous de ce tournoi du Trophée Naxoo à Genève demandait d'aller voir le Servette Rugby Club, toujours sur la pente ascendante... La Fédérale 3 recommence dans quelques jours, l'occasion pour la première fois d'aller voir ce tournoi maintenant récurrent de début de saison, accueillir un club très similaire à Servette dans le championnat français : L'AS Monaco Rugby Club.
Monaco représente en effet un club étranger, sur-structuré, sans continuité historique et avec de grandes ambitions.

Affiche Facebook du Tournoi de ce 24 août 2019

Depuis Avril dernier, le SRC a obtenu son accessit en Fédérale 3, pas loin de son objectif annoncé, notamment par le président Bouchet. Il a aussi atteint la Demi-Finale du championnat de France de Promotion d'Honneur, avec un échec d'extrême justesse sur l'avant-dernière marche avant le titre national. En cinq ans d'existence, la parcours est époustouflant et la maîtrise est totale. Seul petit hic, difficile évidemment de remplir un Stade de Genève, même d'y faire venir plus d'un millier d'intéressés.

Servette RC - AS Monaco Rugby : 58-7 (31-0)
Trophée Naxoo - 24/08/2019 - Entre 800 et 1000 spectateurs

Depuis la Tribune Présidentielle du Stade de Genève, il est toujours agréable d'apprécier un match, son ambiance et ce qu'il se dit sur le club. Pas d'exception pour le Servette RC, quand Didier Fischer échange pendant de longues minutes alors que le match prévu entre les équipes Réserves se trouve soudainement annulé. Valdo nous expliquera plus tard que Monaco n'avait tout simplement pas le nombre de licences requis pour aligner une deuxième équipe dans ce tournoi officiel.

Avant le début de la rencontre

Christo Ivanov s'installera pas loin pour tout le match, Marc Bouchet et Alain Studer, passeront également une tête, des groupes de joueurs (ou ex-joueurs) s'exprimeront aussi - et sans même leur adresser la paroles, on en apprend beaucoup sur l'état du club servettien et même de son adversaire. Commençons par cet adversaire adversaire monégasque, qui avait semble-t-il fanfaronné avant le début du match, dont la préparation de la rencontre sur le terrain nous semblait non-conventionnelle, sera tout simplement étrillé par un SRC supérieur.

Le président passe une tête

31-0 à la mi-temps, c'était à se demander si les Monégasques avaient pris conscience que le match avait commencé, même si dans un élan de réaction les 10 dernières minutes avaient été un peu plus rouge et blanche que grenat et noir. Servette tenait sa victoire et après un coup de boutoir au retour de la pause, géra son avance face à un adversaire de toute évidence plus faible physiquement, techniquement et tactiquement. Score final sans appel : 58-7. Bien le bonjour au Prince Albert !

Score à quelques minutes de la fin

Il se disait également, que le SRC était champion de France des équipes Espoirs dans sa catégorie, que le titre avait vraiment échappé de peu pour l'Equipe première, que les renforts étaient beaucoup constitués de jeunes du club qui allaient maintenant jouer en Equipe première, ou encore que l'Académie comprenait 320 licenciés, ce qui sonne effectivement comme un succès.

Une invitation à suivre encore une fois le club Grenat et ses succès annoncés.

Quelques photos supplémentaires de cette soirée :

Ambiance estivale sur l'esplanade en ce samedi soir

C'est indiquée : c'est gratuit et c'est dans la Principale que ça se passe

"Maître Fischer" s'entretient pendant l'échauffement

Le St-Bernard, la mascotte du SRC

L'antre du football a mis ses habits rugbystiques

Christo Ivanov s'entretient lui aussi avec un ancien entraîneur du club

Score très favorable dès la 8e minute...

L'ambiance festive

Adrien Vigne-Donati toujours à l'oeuvre (bas de photo)

Tentative de transformation servettienne

Score acquis dès la 25e, qui sera le score à la mi-temps

Tentative de transformation servettienne, cette fois vers la Tribune Nord

Scène de jeu servettienne en 2e période

Les points monégasques ont été marqués sur un essai de pénalité...

Encore une tentative servettienne, plusieurs échoueront

Ciao
M