Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

lundi 21 mai 2018

Merci Mati (21 Mai 2018)

... ou fin de saison en queue de poisson.

36e et dernière journée de Challenge League. Le Servette FC, 2e et qui reste sur 3 victoires, doit encore s'imposer contre Rapperswil pour confirmer sa place. Schaffhouse et Vaduz sont encore en embuscade. C'est aussi l'occasion de dire au-revoir à un joueur hors-du-commun qui aura été le meilleur supporter grenat sur le terrain depuis toutes ces années, l'emblématique ailier helvético-uruguayen : Matias Vitkieviez.

Le dernier match de Mati Vitkieviez

Servette FC - FC Rapperswil-Jona : 0-3 (0-2)
Challenge League - 21/05/2018 - 1618 spectateurs

Autant le dire tout de suite, ce bel après-midi de printemps tournera mal sportivement pour le SFC. A commencer par les U18 qui disputaient une finale de coupe à Berne, ils s'inclineront malheureusement face à Grasshopper. Mais aussi pour les Grenat de l'équipe première à la Praille. Rien ne fonctionnera correctement ni pour la réussite en attaque, ni pour la rigueur défensive, ni même du côté du hasard, est-on tenté de dire. Après avoir été cueilli à froid dès la 6e, Servette tombera dans ses travers et souffrira de ses faiblesses et de manque d'efficacité (Lang, Chagas tout particulièrement).

Une fin de cycle à l'image de cette demi-saison vraiment chaotique en 2018. La fin d'une génération, tant il faut se dire que nous ne reverrons plus un certain nombre de joueurs sous le maillot grenat, au premier rang desquels il y a "Mati". Malgré son pénalty raté, il aura fait un bon match dans l'engagement, à l'image de sa carrière exemplaire de volonté et de fierté. Il aura été épaulé d'un Willie, seul vrai joueur à pouvoir distancer les valeureux Rapperswillois regroupés et décisifs en contre-attaques rapides.

Fin de match plutôt triste

Servette termine donc 3e au gré de la victoire de Schaffhouse, encore une fois 3e, cette fois avec 62 points, derrière Xamax (85 pts) et Schaffhouse (64 pts). Une saison à oublier, qui aura le mérite de lancer un avertissement à tout le monde - il faut vraiment faire mieux ! -, mais aussi de lancer des jeunes dont Dylan Shala, cet après-midi.

Classement final de la Brach.ch Challenge League 2017-2018


Une fin de saison triste, mais qui n'occultera pas la fierté d'avoir vu évolué un gars bien, un clubiste comme ils sont rares, oui vraiment, Merci Mati !

D'autres photos de cette journée ensoleillée :

Sur l'esplanade devant les belles offres de maillots et de shorts

Une banderole des plus vraies, bravo les clubistes grenat et merci pour tout ce que vous représentez !

15h58, présentation des joueurs

Puis l'arrivée de Mati, à qui un hommage est réservé

Matias récompensé par son capitaine et son président

Grande Mati !

Le 0-1 de Rapperswil à la 6e...

Michel Pont, n'est pas loin aujourd'hui...

Merci la SG pour ce soutien, il reste une quarantaine d'irréductibles !

Le pénalty raté (i.e. tiré au-dessus) de Vitkieviez

Miroslav Stevanovic, MVP du Servette cette saison

Dylan Shala pour Hasanovic en 2e période

Faug-Porret en tribune. Un retour ?

Score sans appel, qui ne reflète pas les tentatives servettiennes (certes toutes ratées)

Conciliabule et communion de fin de saison

Merci encore, Mati.

Ciao
M

lundi 14 mai 2018

Improbable (14 Mai 2018)

34e journée de Challenge League, un lundi soir frisquet de mi-mai...

C'est presqu'à reculons que nous nous rendons au stade, tant l'enthousiasme est rangé aux oubliettes en cette fin de saison. Il est vrai que le Servette FC ne peut se motiver qu'en se fixant comme objectif de retrouver sa deuxième place, un minimum vital au vu des investissements concédés, ou encore en donnant du temps de jeu aux jeunes servettiens. Les Grenat (3e avec 56 points) reviennent quand même d'une belle victoire à l'extérieur à Wohlen, rendant possible un honneur sauf en figurant mieux à l'approche d'une saison décisive qui reverra des derbies lémaniques...

Merci David Gonzalez pour ces nombreuses saisons en Grenat

Servette FC - FC Winterthur : 4-2 (3-2)
Challenge League - 14/05/2018 - 1012 spectateurs

Dimic doit faire avec les nombreux blessés. Il aligne une équipe assez improbable, avec un milieu allégé de Fabry, encore une fois aligné en défense centrale, avec Dalibor Stevanovic dans l'entre-jeu, devancé aussi de Wüthrich, et plutôt offensive pour le reste de l'équipe. Mais avant le début de la rencontre c'est David Gonzalez qui fait parler de lui, sachant qu'il figure en titulaire sur la feuille de match, et pour cause ! Gonzalez que nous avions découvert il y a huit ans dispute ce soir don dernier match professionnel à 32 ans. Il recevra les félicitations de son mentor Barnerat.

Improbable sera également ce début de match que nous vécûmes en Tribune Nord, avec un penalty accordé d'entrée aux Blancs, et que Silvio, 33 ans, ne manquera pas. 0-1, "ça commence mal" :  écrit Valdo sur What's app. Et ça ne va pas s'arranger, le dispositif du milieu de terrain servettien semblant trop faible, c'est Gazzetta, l'ex-servettien, qui doublera la mise à la 10e devant un Gonzalez peu inspiré. Grand froid à La Praille quand dans les minutes qui suivent le morale de l'équipe locale semble s'effondrer sur de nouvelles offensives suisses-allemandes...

1er but de Nedim Omeragic, c'est 1-2 à la 23e

Improbable aussi la suite des événements. Servette va finalement réagir rapidement, et inscrire pas moins de 3 buts en quelques minutes : Omeragic, la jeune pousse ouvre son compteur professionnel à la 23e, Willie double la mise à la 27e, et Chagas reprend une balle devant la gardien une minute plus tard. Pas encore la demi-heure de jeu, et c'est déjà 3-2. Nos deux voisins qui quittaient le stade à 0-2 sur une n-ième frayeur de l'arrière défense genevoise auront tout raté.

La mi-temps surviendra sur cet avantage, alors que Servette dominait en possession et en occasions, tout en ne maîtrisant pas vraiment son récital. C'est Winterthur qui semblait le plus à l'aise dans cette position de contre avec des Silvio et autre Kofi Schultz particulièrement redoutables.
C'est alors que les amis des Enfants du Servette nous invite en loge pour la fin de match. Nous acceptons volontiers. Il faut dire que le vent est particulièrement frisquet pour la mi-mai sur le Genevois.

Retour en tribune principale avec les EDS

Après un petit verre de rouge, et une reprise tout en observation, il faut bien constater que Winterthur a repris le jeu en main et se montre dangereux. Mais c'était sans compter sur un regain de rigueur de Nathan et Souaré (qui a remplacé Sarr, un nouveau blessé) en défense centrale. Servette tiendra et ajoutera même un beau 4e goal par Omeragic à la 64e, finalement auteur d'un doublé juste avant de sortir pour De Ceglie. D'autres occasions servettiennes couronneront une performance alliant le beau et le moins beau, mais qui donnera 3 points relativement intéressants aux Grenat.
Improbable, mais peut-être bien fondateur...

On notera les tentatives winterthouroise menées par Ousmane Doumbia, l'autre ex-servettien, qui était remonté au milieu suite à l'entrée de Katz en fin de match.

Servette remporte donc cette rencontre par 4-2, en ayant remonté un déficit de 2 buts d'entrée. A cette occasion le SFC reprend la 2e place à Schaffhouse derrière Xamax, le champion.

Quelques autres photos de cette rencontre :

Nedim Omeragic, à l'échauffement

Paolo De Ceglie, à l'échauffement

Hommage à Gonzalez en début de match

Coup d'envoi à 20h ce lundi soir

3e, 1-0, Silvio

3-2, Chagas donne l'avantage au SFC

Tout ça en moins de 28e minutes...

La Tribune Nord plus clairsemée que jamais...

4-2 à la 64e

Duel brésilien : Silvio vs Nathan

Fin de match, Servette remporte une rencontre assez improbable.

Ciao
M

samedi 5 mai 2018

Servette recule à la 4e place (5 Mai 2018)

32e journée de Challenge League 2017-2018, le 3e reçoit le 4e.

Le Servette FC, en perdition en 2018, vient de chercher une victoire à Aarau pour conclure ce terrible mois d'avril avec son équipe rajeunie. Dans sa nouvelle quête honorable pour la deuxième place, Servette (53 pts) doit notamment regarder derrière au classement. Vaduz (51 pts) peut le dépasser en cas de succès ce samedi soir à Genève. Aussi, la fin de saison est dense : les cinq derniers matches sont étalés sur seulement seize jours, sachant que l'infirmerie des Grenat est toujours bien remplie. En espérant encore que de bonnes nouvelles pour la saison suivante arrivent d'ici là...

Action stérile du SFC en fin de match

Servette FC - FC Vaduz : 0-1 (0-0)
Challenge League - 05/05/2018 - Peut-être 1300 spectateurs

Affluence encore une fois catastrophique malgré un temps chaud et absolument estival en ce début de soirée, un samedi soir à un mois et demi d'une Coupe du Monde. La cause en est claire, à peu près rien n'est fait au Servette pour attirer les foules. Le difficile public s'est érodé et veut des succès, par conséquent il ne vient plus.
L'équipe de Dimic entame timidement ce match au point que Servette subit. Vaduz, qui a fait sa révolution fin février, a déjà l'air mieux en jambes et... peut-être plus motivés.

Les choses s'arrangent un peu au quart d'heure de jeu, avec une construction et un engagement plus corrects, notamment du milieu de terrain. Wüthrich est plus en vue que ces derniers mois, les ballons passent par lui, et souvent ils sont assez bien donnés. Malheureusement le SFC reste lent sur les ailes et l'équipe et ses bonnes intentions ne suffiront pas pour concrétiser. A la mi-temps, 0-0.

Les tribunes vides de la Praille, malgré le temps magnifique

En 2e période, on repartira sur des bases similaires, les Lichtensteinois demeurant dangereux sur contre et notamment en débordement (Souaré, à gauche, étant trop lent pour contrer son adversaire), mais Servette s'accrochant à un jeu de possession animé par D Stevanovic et Wüthrich au milieu, et un Fabry bien inspiré derrière. Seulement Lang et Mati Vitkieviez restent trop courts, ils ne passent jamais. Chagas continue à errer en attaque sans pouvoir contribuer au jeu. Notre attaque, probablement la plus expérimentée et la mieux payée du championnat, est toujours stérile.

A la 63e, ce qui devait arriver arriva. 0-1 pour Vaduz sur contre. Pour une fois, ni Nathan, ni Fabry, ni Frick ne s'interpose. Il va falloir accélérer, mais le peut-on seulement ?
Pas suffisamment; Servette essaiera de jouer plus vite, augmentera la dose de longs ballons, changera Mati pour Willie, mais le front de l'attaque restera toujours opposé à un mur qu'il ne passera pas. Il y aura bien deux tirs de Lang, dont un sur un poteau, il y aura bien une présence dans la surface, y compris par N Omeragic entré en fin de partie, rien n'y fera.

Les quelques larrons lichtensteinois peuvent jubiler...

Défaite et recul au classement ! Il faut bien le dire, sans un électrochoc, cette équipe Grenat n'accomplira rien de satisfaisant en cette fin de saison. Et la confiance reste un problème. C'est encore une fois vers la Direction du club que les regards vont se tourner...
Dommage pourtant pour ce bel effort de fin de match, avec trois jeunes du cru sur le terrain en fin de rencontre, mais les problèmes sont là et il faudra bien les traiter. Et le plus tôt sera le mieux.

Quelques autres photos de cette rencontre :

Une bière pour ce temps estival... et pour oublier.

Échauffement des titulaires servettiens

Entrée des joueurs vers 18h57

Action sur corner du FCV en 1ère mi-temps

Ciao
M

lundi 23 avril 2018

Xamax couronné (23 Avril 2018)

30e journée de championnat de Brack.ch Challenge League...

La nouvelle est tombée dans l'après-midi d'hier, dimanche, quand Schaffhouse défait ne pouvait plus revenir sur les Neuchâtelois : Xamax (71 points) est champion et célébrera son titre à la Praille, face à un Servette (49 points) qui a glissé à la 4e place du classement. Résignation du côté des supporters grenat qui, pour beaucoup, n'ont pas très envie de voir les rivaux jubiler dans leur antre.

Les Xamaxiens étaient présents en ce lundi soir à La Praille

Servette FC - Neuchâtel Xamax FCS : 0-0 (0-0)
Challenge League - 23/04/2018 - 2111 spectateurs

Dernier derby romand de cette saison dans l'antichambre de l'élite, et un club qui rit, l'autre qui pleure. Nous assistons à ce derby depuis la Tribune Principale, tout comme la dernière rencontre, un fiasco contre Schaffhouse à vite oublier. L'équipe servettienne, décimée par les blessures, est rajeunie, avec les alignements immédiats d'Imeri, de Souaré et de Busset. Sans compter les cinq jeunes qui trônent sur le banc de touche. Un gage de motivation peut-être, celle qui a tant manqué ces dernières semaines...

Le risque de cette fragile équipe grenat est de rééditer une déroute face à une euphorie compréhensible des Neuchâtelois, venus eux en nombre. Les gars de Dimic ont intérêt à rester concentrés, solidaires, et organisés. Ils le feront. 0-0 à la mi-temps, et même si les visiteurs ont eu quelques occasions, il faut bien dire que l'application servettienne est au rendez-vous. Les jeunes comme les moins jeunes, peu avares en tacles, défendent leur couleur, et tentent de jouer; et c'est plutôt pas mal.

Corner servettien de 2e mi-temps signé Wüthrich

Après la pause, le rythme restera à peu près le même. Si Lang puis Mati Vitkieviez n'inquiéteront pas vraiment l'arrière défense des blancs, la tenue du jeu d'Imeri, les positionnements bien meilleurs de Dalibor et Miroslav Stevanovic, les engagements solides de Sarr et des autres jeunes défenseurs permettront de garder la tête haute. Quelques occasions de-ci de-là auraient pu faire basculer le match, mais les deux équipes vont se quitter une fois n'est pas coutume sur ce score nul et vierge.

Servette reste 4e, mais donne des espoirs pour viser la juste deuxième place, pendant que les visiteurs de Xamax célèbrent leur titre et leur promotion chez leurs meilleurs ennemis cette saison; vivement que Servette ait aussi ce droit l'an prochain...

Quelques autres clichés de ce derby :

De jolies supportrices neuchâteloises en Tribune Principale

La Section Grenat a défendu l'honneur servettien

Entrée des joueurs, 19h55.

La première banderole de la SG

Sortie de Lang pour Vitkieviez

Coup-franc servettien de 2e période

Deuxième banderole grenat, destinée aux Xamaxiens.

Corner du NX FCS sous sa tribune amplement garmie

Score final

Fin de match, un peu avant 22h.

Les Grenat vont saluer dignement leur public...

... pendant que Xamax fête sa promotion.

Ciao
M