Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 24 novembre 2018

Football champagne (24 Novembre 2018)

15e journée de Brack.ch Challenge League 2018-2019, Servette au top.

Quand la presque capitale romande reçoit le chef-lieu du Liechtenstein, c'est un peu un sentiment de coupe d'Europe qui plane sur la Praille en ce samedi soir frisquet de fin Novembre. Celui-là même qui a été tant rappelé lors de l'excellent Repas de Soutien organisé par le SFC deux jours plus tôt. Et l'équipe Grenat tourne bien, il caracole en tête de la Challenge League avec 9 points d'avance sur son adversaire du soir, qui s'était pourtant imposé 1-0 au match aller.

Servette défend son avantage en fin 2e mi-temps


Servette FC - FC Vaduz : 4-1 (0-0)
Challenge League - 24/11/2018 - 2742 spectateurs

Alain Geiger fait sans son capitaine Sauthier, blessé, l'occasion de donner à Routis, ce roi de l'ambiance et solide défenseur, un brassard qu'il mérite. Servette se lance à l'attaque face à son public en première mi-temps, mais Vaduz est vigilant. Pire, les Liechtensteinois s`organisent en contre et leurs numéros 10 et 20 se montrent très adroits et plutôt rapides. Les Grenat vont quand même prendre le dessus dans le jeu, sans pour autant inscrire le moindre but avant la mi-temps (0-0).

En deuxième période, le jeu supérieur des locaux menés par Wüthrich et Cognat, amènera de nombreuses occasions pour Schalk, Stevanovic ou encore Alphonse. Il manquera d'abord toujours quelque chose, peut-être une forme d'engagement ou de concentration; mais les choses vont se décanter. A la 56e, Schalk finit par ouvrir le score d'une belle tête, et il ne s'arrêtera pas là. Pourtant entre-temps, Servette se reposera quelque peu sur ses lauriers, et l'ami Tadic viendra signer son retour à la Praille en égalisant pour les visiteurs.

L'ouverture du score par Alex Schalk, le hollandais grenat.

Heureusement à l'approche du dernier quart d'heure, Servette, de nouveau animé par un jeu collectif et offensif,  reprend l'avantage par Séverin (73e). Le rythme baisse de nouveau et Vaduz est à deux doigts d'égaliser tant le milieu servettien s'endort, mais sur contre c'est encore Schalk qui pique le ballon au gardien : 3-1 dans le but vide (82e). Dans les arrêts de jeu, Chagas marquera son entrée de fin de match et donnera le 4-1.

Encore une belle soirée à la Praille, avec du football champagne, les 3 points et encore... une première place grâce à une sixième victoire de rang !

Quelque photos supplémentaires :

La Praille a mis son habit de Noël

Sur l'esplanade à 1h du match

Présentation des équipes vers 18h57

19h15, la Tribune Principale est assez dégarnie

Coup d'envoi au retour du thé

La tribune Nord en 2e période

2-1, Servette reprend l'avantage

Fin du match

4-1, score final

Ciao
M

dimanche 4 novembre 2018

Premiers ! (4 Novembre 2018)

Servette s'est progressivement glissé aux avants-postes du classement du Challenge League...

Depuis la défaite en Coupe, le Servette FC s'est nettement redressé en championnat durant ce début d'automne, accumulant trois victoires arrachées au courage avant ce dimanche après midi agréable de début Novembre. Tout cela au point de figurer tout simplement en tête du championnat, à égalité de points (21) avec l'ogre lausannois, Wil et Winterthour. Et pour la 13e journée de championnat, ce sont les bourdons de Schaffhouse qui se présentent à la Praille.

17h52, fin du match, 3-0 pour le SFC, qui reprend la tête du classement


Servette FC - FC Schaffhouse : 3-0 (2-0)
Challenge League - 04/11/2018 - 3308 spectateurs

Nous retournons au Stade de Genève, et devons encore passer par la caisse faute d'abonnement pas (encore) jugé utile : L'automne est bien engagé, et ce n'est que notre 3e match à la Praille. La fatigue des années saurait-elle s'effacer au profit d'une passion retrouvée à l'instar de cette première place ? Match-test donc parfait pour les hommes d'Alain Geiger, qui ont toujours peiné avec la pression du public et du résultat ces dernières années, au point de ne quasiment jamais occuper la tête du classement de l'antichambre du foot suisse.

Le français Cognat est à l'honneur

Servette se lance à l'attaque devant un public qui tarde à prendre ses places, mais qui montrera son soutien au gré des actions spectaculaires des Grenat.  Vite, pourtant, ce sont les Schaffhousois qui se rendent dangereux, exploitant parfaitement les imprécisions du milieu et de la défense des hôtes de la partie. Mais les joueurs grenat ont le dessus dans la présence physique et dans les combinaisons techniques; c'est déjà ainsi que Wüthrich poussera le ballon au fond après un jeu de passes déstabilisantes des Servettiens à la 14e. Longtemps les Schaffhousois invoqueront un hors-jeu, mais la dernière passe est semble-t-il faite par les Suisses-allemands.

Servette prendra alors vraiment le dessus, sans doute regonflé de confiance. Quand les imprécisions ne couperont pas les actions, les co-leaders du championnat montreront une aisance collective et technique très agréable. C'est ainsi que tombera le deuxième "goal", construit à partir d'une relance de Cespedes qui s'offre un petit pont sur son adversaire direct, et un jeu léché en une touche de balle de tous ses coéquipiers, jusqu'à la patte finale de.. Wüthrich, encore lui. On est à la 42e, et Servette mérite son 2-0.

Et boum, 3-0, 72e, sous les yeux de la SG.

La deuxième période sera plus tranquille, avec Servette qui restera habilement aux manettes. La jeunesse des jaunes et noirs révélera quelques naïves faiblesses dans la construction de jeu, ou dans l'agressivité mal placée. Au milieu et sur les ailes, Cognat ou encore Stevanovic se régalent. Les centres sont sans cesse dangereux, et Schalk n'est jamais très loin. Derrière, les briscards sont solides : Routis, Rouiller, Séverin et le capitaine Sauthier maîtrisent. Une nouvelle action de folie amènera alors le 3-0 à la 72e, où le défenseur schaffhousois se décide à conclure l'action pour Servette.

Une superbe victoire pour une première place bien acquise. Ô rien n'est garanti dans ce championnat difficile, mais en ce dimanche de novembre, Servette a vaincu le signe indien, et peut-être franchi un cap.

Quelques autres photos de cet après-midi :

Premier vin chaud de la saison...

Temps assez clément à 15h50

Les jeunes drapeaux du Signal-Bernex 

15h57, entrée des joueurs

Mi-temps, 2-0. C'est net.

Affiche d'un derby prochain...

Retour pour la 2e période, vu de l'angle Nord-Ouest.

Wüthrich, buteur, joue le corner sur un coéquipier

Servette met la pression quand il mène !

La tribune Nord en cours de seconde période.

La tribune Principale, en cours de seconde période.


Ciao
M

dimanche 16 septembre 2018

Grand match de Coupe (15 Septembre 2018)

Encore un grand match en cette fin d'été...

Après la difficile défaite contre Lausanne (lire ici), c'est un autre grand rendez-vous qui attendait les Grenat à La Praille quinze jours plus tard. La réception des Super-Leaguistes Lucernois constituait une nouvelle occasion pour retourner voir le Servette FC. L'entraineur Geiger devait pourtant faire avec les suspendus (Mfuyi), mais aussi l'absent administratif (Koné) et la ribambelle de blessés (dont Lang, récente victime d'une blessure au genou qui pourrait l'écarter jusqu'à la fin de la saison, apprend-t-on).

17h28, présentation des joueurs

Rien de facile, comme d'habitude, pour cette équipe du SFC en quête d'un exploit, d'un match de référence depuis de longs mois. Et cette fois encore, malgré la valeur et l'engagement, on ne passera pas loin, mais on ne passera pas. Pas de grand rapport de match cette fois encore, mais quelques impressions quand même.

Servette FC - FC Lucerne : 3-3 (2-1), 3-4 aux tab.
Coupe de Suisse - 15/09/2018 - 2498 spectateurs

C'est dans une antre très ensoleillée mais clairsemée encore une fois que Servette accueille Lucerne. Cette rencontre et on scénario aurait pourtant mérité 3 à 4 fois plus de spectateurs à Genève, mais voilà, le temps est passé, les Genevois sont ce qu'ils sont, et les résultats en découlent.

Lucerne va rapidement se montrer solide, mais se confronter à un Servette entreprenant; davantage que contre Lausanne. Et si des actions existeront de part et d'autre, l'ouverture grenat du score par un excellent tir de Chagas en pivot sera une vraie libération pour un public servettien motivé. Heureusement que l'égalisation lucernoise sera vite contrée par une reprise de l'avantage avant la mi-temps par des Grenat décidément engagés, volontaires et assez adroits. Cognat, Wüthrich ou Stevanovic tenaient la baguette, et même s'ils avaient fort à faire, ils se montraient. 2-1 à la mi-temps.

Vidéo d'un beau coup-franc servettien dans les prolongations

En deuxième période, le FCL relançait le suspens grâce un allant offensif plus important, contraignant Servette à jouer le contre. Il sera difficile d'éviter le 2-2, les prolongations, puis le 2-3. L'idée finalement, que l'exploit qui entretenait la ferveur s'éloignait, tendait à remotiver tout le monde pour arracher quelque chose de cette rencontre. Et l'égalisation à 3-3 par le jeune Antunes, plutôt bien en vue, à la 118e sonnera déjà comme une satisfaction, une libération plutôt, et un petit acte héroïque déjà. 

Mais les grands compétiteurs savent que le plaisir ultime et dans l'achèvement de la victoire, et les tirs aux buts de Follonier et d'Antunes ne passeront pas la ligne...
Dommage, encore une occasion ratée. Il faudra revenir une autre fois, pour enfin assister à ce match de référence qui manque à cette équipe pourtant valeureuse.

Quelques photos supplémentaires de cette rencontre :
















Ciao
M

mercredi 12 septembre 2018

Derby lémanique (31 août 2018)

Premier grand derby lémanique de la nouvelle saison... de Challenge League !

Après un été footballistique mémorable, la motivation pour se réabonner une nouvelle saison en Challenge League était au plus bas. Malgré quelques bonnes nouvelles, comme les renforts de Gérard Bonneau (voir par exemple cet article) dans les coulisses ou le retour d'un Christopher Routis (ici, que nouas apprécions vraiment) sur le terrain, les autres nouvelles ne permettaient pas de nous convaincre.

La Tribune Nord était en feu dans ce derby estival

C'est toutefois attiré par l'affiche alléchante d'un derby lémanique contre le Lausanne-Sport, que nous parvinrent à convaincre quelques collègues de travail de nous suivre au stade en cette fin de mois d'août particulièrement estival.

Servette FC - Lausanne Sport : 0-1 (0-1)
Challenge League - 31/08/2018 - 7222 spectateurs

Pas de rapport détaillé pour cette rencontre, si ce n'est le mauvais souvenir qu'après un départ timide et laborieux, Servette a d'abord été nettement dominé par Lausanne. Et ce fut le cas à peu près toute la première mi-temps. Avec 0-1 depuis la 8e minute sur un coupe de pier arrëté, il n'y avait de toute façon pas le choix : Foncer en seconde période. Ce que Servette tenta, mais qui ne plut pas beaucoup à l'arbitre, Monsieur Schärer, qui expulsa Alphonse et Mfuyi.

Les Grenat jouèrent à 9 contre 11 pendant plus de 35 minutes, avec le score contre-les-locaux, mais les quelques guerriers servettiens qui restaient sur le terrain auront eu le temps de conquérir le cœur des près de 7000 supporters venus, une fois n'est pas coutume, grâce à leur héroïsme. Mais il n'y eut pas de miracle !

Sensation amère après cette nouvelle défaite dans un match important, et sous les yeux d'un public potentiel pour le reste de la saison; impression quelque peu nuancée toutefois par les débauches d'énergie tout azimut démontrées par les 9 "survivants".

La banderole des joueurs pour la SG, à la in de la rencontre.

Finalement, une grande partie du spectacle prit aussi place dans les tribunes, avec l'anniversaire des 30 ans de la fidèle Section Grenat de surcroît. Les photos ci-dessous en témoigne.

A bientôt à La Praille !

Quelques photos en vrac de ce derby :














Ciao
M