Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 25 mars 2018

Servette Gaming Night (15 Mars 2018)

Pendant que le Servette FC se cherche un destin, le e-Sport se développe...

Les temps changent. Même en jouant régulièrement les premiers rôles dans l'antichambre de l'élite, le Servette FC ne parvient plus à rassembler un large public. Par ailleurs, les balbutiements du frère cadet Servette RC ne marquent qu'un début d'aventure, certes très prometteur, mais d'un rugby pour l'instant encore très amateur à Genève. Le Servette FC Chênois féminin, à peine créé, est lancé lui-aussi sur des bases intéressantes en LNB, mais tout son palmarès reste à construire.

L'affiche de la soirée

Autour de ces promesses et incertitudes pour la suite, s'est développé le benjamin de la série : le Servette Geneva e-Sports depuis quelques mois. D'autres clubs sportifs ont développé de telles sections depuis quelques années maintenant, avec des membres professionnels et des partenaires très intéressées par la manne désormais drainée; des écoles de professionnalisation existent également... Avec quatre équipes focalisées chacune sur une spécialité (Overwatch, Rocket League, Rocket League 2, Hearthstone), Servette ne pouvait pas vraiment y échapper, pour rester dans le coup d'une certaine manière.

Baby-foot en réalité virtuelle

Utilisant notamment la notoriété de football, Servette a donc invité ses supporters à découvrir et participer à une soirée conviviale et ludique au Stade de Genève, dans l'Event Center derrière la tribune principale. Et on découvrira effectivement une ambiance jeune, décontractée, joueuse et variée. On constatera au passage, que la réalité virtuelle a désormais une belle place autour du jeu vidéo. L'occasion en fin de se rendre au gré d'une pause dans les travée de la tribune principale du Stade et d'apprécier l'éclairage en guise d'entretien de la pelouse (voir la vidéo plus bas).

Ce sont près de 500 personnes qui viendront en ce jeudi soir de fin d'hiver, pour boire un verre et découvrir le milieu, comme votre serviteur, voire pour participer à certaines activités avec des professionnels du jeu, comme d'autres...

Affiche du Servette FC "gamifiée"...

Une soirée qui en appellera peut-être d'autres, en tout cas un bon levier pour toucher la jeunesse servettienne, que la marque "Servette" dans toutes ses dimensions ne peut plus ignorer.

Quelques liens :
Le Servette Geneva e-Sports
- L'invitation à la soirée
Les stands de cette soirée
- Le bilan de cette soirée selon le club

Et encore :
Le Sport électronique, d'après Wikipedia
- Exemple d'école dans le e-Sport

Stade de Genève by Night

Cette vidéo est également disponible sur Youtube : ici.

Et d'autres photos :

L'entrée de l'event center pour cette soirée...

Le logo du club eSports du Servette

Un duo s'affronte sur Fifa 18

Virtual room

L'éclairage de nuit sur la pelouse du stade

Un match entre les équipe eSports du PSG et du Servette

Ambiance de soirée (1)

Ambiance de soirée (2)

Ciao
M

dimanche 11 mars 2018

Les rêves s'envolent (11 Mars 2018)

Peu d'espoirs de promotion demeurent avant d'accueillir le dernier en Challenge League...

Suite à une piètre défaite au Liechtenstein, Meho Kodro a assez logiquement été démis de ses fonctions le 8 mars. La promotion s'éloigne avec l'avance qui s'accroît pour un adversaire Neuchâtelois toujours super-performant. Pour cette première rencontre des Grenat sous la houlette temporaire de Bojan Dimic, les joueurs servettiens, toujours 2e au classement, veulent certainement se racheter et entamer une nouvelle série de victoires; avec pourtant un certain nombre d'absents dont le capitaine Sauthier, suspendu.

Bojan Dimic succède ad interim à Meho Kodro

C'est donc en ce dimanche après-midi humide et bien gris de la mi-mars que la Praille et son maigre public genevois accueillent une équipe de Wohlen qui n'a jamais vraiment fait rêver au bout du Lac. De surcroît, les argoviens sont derniers et sûrs d'être relégués faute de licence professionnelle pour l'an prochain. Triste ambiance en perspective, mais peut-être une occasion aussi de se re-construire une confiance... C'est peut-être le dernier intérêt de cette rencontre.

Servette FC - FC Wohlen : 1-1 (0-1)
Challenge League - 11/03/2018 - 1770 spectateurs

Bon, on évitera d'accabler l’entraîneur en chef temporaire Dimic, mais il faut bien reconnaître que quand Wohlen ouvre le score à la 11e minute, c'est plutôt mérité. La défense servettienne est aux abois, et la construction est brouillonne comme assez souvent. Le SFC qui avait pris l'habitude d'ouvrir le score en début de rencontre ces derniers temps, s'enterre cette fois tout de suite dans la fébrilité, ne faisant rien des ballons, et laissant Wohlen contrer en tout quiétude. Si le score est de 0-1 à la mi-temps, c'est notamment grâce à Gonzalez ou parfois un pied rageur qui sauvent la mise plusieurs fois avant la pause.

0-1 à la mi-temps et rien à se mettre sous la dent

Dimic fera d'ailleurs un coaching plutôt juste à la mi-temps, en écartant Dalibor Stevanovic totalement absent au profit d'Iméri, et en sortant le jeune Antunes peu convaicant pour Wüthrich. Si c'est dommage pour le jeune milieu, c'est en revanche bien joué pour les deux entrants qui se distingueront assez vite et remettront Servette sur des rails d'un engagement un peu meilleur. Mais il y a encore beaucoup de faiblesses dans ces Grenat en perte de confiance. Fabry montre de l'abnégation mais ses tirs ne sont pas cadrés. Et surtout Lang courre beaucoup, mais il ne passe jamais et perd beaucoup de ballons. C'est d'ailleurs lui qui fait les frais du 3e changement dès la 55e pour Chagas.

Servette est en marche pour revenir au score, mais la construction reste assez laborieuse. On tente de passer par les côtés, pourtant il n'y a personne de très inspiré pour reprendre. Ce sera finalement une belle frappe de Wüthrich depuis l'axe qui évitera le pire pour les Grenat vers la 63e. 1-1, peut-on remporter ce match ?

Une des têtes de Chagas en 2e mi-temps

Les genevois sont limités par une maladresse, un manque de confiance, mais aussi un physique insuffisant à l'image des cadres Dalibor Stevanovic, Lang, Sarr ou encore Mfuyi incapables de faire la différence. Inquiétant pour 4 des cadres de ce contingent !
A part Fabry qui se démène, Imeri qui tente plus ou moins, et Micha Stevanovic mais qui perd de son influx, pas grand chose à se mettre sous la dent. Il y a bien quelques tentatives, avec des tirs ou des reprises de la tête (comme Chagas en fin de match), ce n'est pourtant pas suffisamment pour s'imposer. C'est même Wohlen qui dominera dans les arrêts de jeu...
Score final : 1-1.

Encore une belle désillusion dans cette fin d'hiver, décidément à oublier.
Avec Xamax qui s'impose, ce sont encore deux points de perdus (il y a 14 points d'avance au soir de cette rencontre), et une quasi-certitude de rater la promotion. Le ménage de printemps s'impose vraiment.

Quelques photos de cette rencontre :

La Tribune Est, moins d'une heure avant le match

Sticker Old Fans sous la Tribune Nord.

Lang, D Stevanovic et Nathan - pas dans leurs meilleurs jours.

Antunes et L Gazzetta, la jeunesse à la rescousse, pendant l'échauffement

La SG était là et encouragera tout le match malgré la prestation

15h57, entrée des joueurs.

13e minute, le dernier mène à la Praille

Coup d'envoi de la 2e mi-temps. Le public poussera...

Tribune Nord pendant la 2e mi-temps

Ciao
M