Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 130 articles, des photos (près de 1600), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 7 décembre 2014

A onze contre neuf pour finir (7 Décembre 2014)

Une victoire laborieuse en guise de 18e journée de Challenge League

Pour la dernière journée de Challenge League en 2014, Servette, encore troisième avec 30 pts, reçoit le FC Chiasso, septième avec 19 éléments au compteur. Mission : Bien terminer l'année, mais aussi faire oublier l'humiliante défaite 1-0 à Wil la semaine passée, qui à, une fois de plus, couper les espoirs des supporters de voir un SFC trôner tout en haut du classement.
C'est donc un Servette FC chasseur et revanchard, mais aussi sans son gardien Müller (carton rouge), qui reçoit des Chiassesi toujours délicats à manœuvrer.

La jeunesse servettienne est à l'honneur pour célébrer une année 2014 cruciale dans ce sens.

Entre 5 et 6°C à une heure du match, l'hiver approche avec la trêve. Sur l'esplanade, les nouvelles écharpes semblent avoir du succès (lien). Nous n'y échappons pas ! La Section Grenat semble réduite à son plus petit groupe d'irréductibles, à peine une cinquantaine de membres a priori. Le stade finira quand même pas se remplir un peu plus, même si on peut douter légèrement de nombre de spectateurs annoncés. Voir photos.
L'échauffement des pros est pourtant l'occasion d'un défilé pour le moins habituel, celui des équipes de jeunes servettiennes des M8 jusqu'au M21. là encore, voir les photos plus loin dans cet article.

Servette FC - FC Chiasso : 3-1 (0-0)
Challenge League 2014-2015 - 07/12/2014 - 3754 spectateurs

Outre le retour de Barroca, on notera la présence de Pont dans le onze de base, peut-être pour stabiliser une équipe qui doit impérativement gagner. Et dès les premières minutes on sent que ce  ne sera pas facile : Chiasso presse haut, Servette parvient difficilement à s'en démêler. Les blancs et rouges cherchent en profondeur sur les ailes en lobant le milieu grenat. Mais ces vélléités seront interrompues assez sèchement par l'expulsion de Monighetti pour une faute sur Gazzetta.
Et pourtant Chiasso se montrera d'abord à peine perturber par la perte d'un joueur.

Dans le deuxième quart d'heure, Avanzini et Vonlanthen intervertissent leur position, mais les attaques genevoises restent brouillon. Avanzini aura à nouveau une série de plusieurs passes et contrôles ratés, qui énerveront une partie du public. Servette attaque mais semble incapable de contourner le bloc tessinois. Pour preuve l'ami Roux qui ne fait que dévier quelques balles sans vraiment être dangereux. Vonlanthen, touché, laisse sa place à Bua - qui aura bien du mal à se montrer dangereux. 0-0 à la mi-temps.

La pause est bien fraîche pour les supporters grenat qui ont eu très peu à se mettre sous la dent. D'ailleurs les Chiassesi reviennent à 9, à croire qu'une nouvelle expulsion a eu lieu; celle de Regazzoni. Et pourtant Servette aidé par le sort aura encore bien du mal à inquiéter l'italien Guatelli et sa défense bien regroupée. La muraille sera encore robuste quelques minutes.
Les joueurs de Chiasso ne se laissent pas abattre, ils gagnent davantage de duels - le mécontentement gronde dans les travées jusqu'à la 54e, quand Pasche, le meilleur joueur servettien cet après-midi, parvient enfin à shooter la balle au fond : 1-0. Ouf !

1-0, les joueurs grenat se regroupent devant leur banc.

Dès lors, Chiasso sera réellement acculé, et le jeu brouillon du Servette secouera la muraille sérieusement. Ainsi Sauthier, décidement encore lui, ajoutera un excellent goal de la tête à son compteur, sur un coup franc de la gauche. 2-0, ça va mieux. Et pourtant... Bua, trop lent, se fait contrer et centre trop rarement, Roux, trop court, ne se défait pas de son marquage et persiste à jouer en pivot dans la surface. L'arrivée de Dominguez et Cespedes va cependant donner l'occasion à la jeunesse servettienne de s'illustrer par quelques triangulations intéressantes notamment avec Bua ou Pasche.

Chiasso, fatigué, va quand même lentement apparaître dépité, et les courageuses tentatives de Mihajlovic (11) ou de Parfait (4) seront à souligner. D'ailleurs, les tessinois réduiront le score très vaillamment : 1-2 à la 86e.
Heureusement pour les grenats, Roux viendra donner juste après une tournure un peu plus honorable au score grâce à un tire rageur au ras du poteau droit de Guatelli : 3-1, à la 87e.
Victoire ! Mais que se fut difficile, à l'image d'une année laborieuse !

88e, 3-1, goal de Jocelyn Roux. Soulagement chez les supporters.

2014 : décidément une année qu'on n'oubliera pas !

Exceptionnellement plus d'une trentaine de photos de cette ultime rendez-vous de l'année :

Le CC de la Praille a mis son habit de Noël !

Vente de la nouvelle écharpe sur l'esplanade

Échauffement des titulaires, 30 minutes avant le coup d'envoi

Johan Vonlanthen et Anthony Sauthier (de dos)

Adam Owen, Jocelyn Roux, et Niklas Dams.

Karim Gazzetta, Michel Avanzini, et Alexandre Pasche

Les sympathiques Maroons ont sorti les chapeau de saison ;-)


Les M8 suivis des M9 servettiens pour ouvrir le défilé d'avant match

Quelques M10 suivent...

Les M11 arrivent juste derrière...

... et voilà les M12, ...

Ça grandit, avec les M13.

Puis les M14.

Et voilà les M15 très loués par le speaker.

Les M16 sont là aussi !

Les M18 également...

... et enfin les M21, sources régulières pour l'équipe pro.

Et tout le monde se retrouve près du rond central. 14h45.

L'échauffement se poursuit avec presque tous les joueurs du club genevois sur le terrain.

Lorenzo Cinque s'échauffe face au gardien et sous les yeux de l'école de foot genevoise.

L'hymne genevois est entonné par les joueurs et les jeunes grenats.

La tribune principale après 5 minutes de jeu

12e minute, la faute sur Gazzetta sera fatale pour Monighetti.

Les GACS de Chiasso sont là, ils sont 12.

Zambrotta, Mihajlovic et Cooper, en première période.

Offensive d'Avanzini sur la droite.

Insolite: Derrière les panneaux d'affichage, des faux pigeons sont pendus. Sans doute pour faire peur aux vrais qui ont déjà causé beaucoup de dégâts.

Corner servettien de début de 2e période

54e, enfin Pasche vient libérer le public impatient.

68e, le 2-0 est donné par la tête de Sauthier.

Pasche, pour nous l'homme du match.

Mfuyi, Roux, Pasche, Gazzetta et Pont.

Et goal : 3-1 pour Servette, grâce à Roux.

Score final.

Servette termine la demi-saison en 3e position à 4 points du leader... Wohlen !
Vivement 2015 !

Ciao
M

lundi 24 novembre 2014

Soirée vin chaud et occasion manquée (24 Novembre 2014)

Servette est dans la course, mais le chemin vers l'objectif est semé d'embûches

A l'orée de ce match, les récentes performances du SFC et de ses concurrents amènent le club genevois à la 3e place de la Challenge League avec 29 pts et à seulement 3 pts du leader Lugano. Pas de quoi pavoiser, tant on sait que la promotion est un graal bien difficile à atteindre puis à gérer (lien), mais c'est déjà pas mal. Servette affronte donc en ce lundi soir frisquet une équipe de Schaffhouse, 6e et distancée dans la course, mais dont on ne se méfie sans doute jamais assez (souvenirs).

Fraîcheur et humidité oblige : Un bon vin chaud rappelle les folles soirées d'automne...


Osons une comparaison audacieuse : La fin grise de ce mois de Novembre contraste pourtant avec une activité notoire du club sur le web et les réseaux sociaux, Julian Jenkins en tête (lien vers sa dernière interview). Le paquet -en quelques sortes- pour boucler cette demi-saison avec les honneurs. La vérité ultime est pourtant d'abord celle du terrain. Et là, à part Doumbia et Rodrigues toujours blessés, les joueurs habituels du contingent sont annoncés disponibles.

Servette FC - FC Schaffhouse : 1-1 (0-0)
Challenge League 2014-2015 - 24/11/2014 - 3592 spectateurs

3'592 spectateurs ornent la Praille, en progression,et pas mal pour lundi soir de fin novembre. Mais encore loin des espérances de la plupart. Arrivée de justesse pour le match, nous voyons quand même l’excellent débordement de Bua de la première minute, qui aboutit presque sur l'ouverture du score. Le premier quart d'heure verra les deux équipes positionnées haut sur le terrain se livrer à une belle lutte d'influence. Servette prend la possession, mais attention, aux contres ! L'intensité sévira jusqu'au milieu de cette première période. Les locaux balancent alors de trop, Gazzetta vient soutenir Roux, et se positionne quasiment en 2e attaquant selon les situations. 

Sur un bon centre à la 26e, Tadic met la tête, ouf ! ça passe tout juste à côté, mais l'avertissement est clair ! Les beaux mouvements s’enchaîneront de part et d'autre à l'approche de la mi-temps, mais le côté brouillon finira par avoir le dernier mot.
Mi-temps 0-0. Rien n'est fait.

Les grenats reviennent déterminés pour la 2e période

La buvette de la tribune Nord étant en pénurie complète de frites et de hamburgers, nous nous rabattons sur deux saucisses tièdes et deux tranches de pain. Pas terrible, mais ce qui importe c'est Servette. La rencontre reste âpre à l'entame de la 2e période. Les duels sont rudes, Servette conquiert toutefois la possession de balle. Jusqu'au coup de poignard de l'ami Tadic, qui lobe parfaitement Müller sur un contre assassin. 0-1, 66e. Ca sent le roussit. En tout cas, le coup d'arrêt durera plusieurs minutes, avant que les grenats se relancent à l'attaque.

Et c'est un improbable récidiviste qui sévit : Sauthier égalise sur corner à la 77e. Et les supporters se réveillent et poussent. Derrière Mfuyi a sacrément bien assuré encore une fois. Dans l'entre-jeu c'est Pasche qui joue des roulettes et divers jeux de jambes pour accélérer le jeu. Dominguez rentre, mais fait preuve d'une inhabituelle maladresse. Vonlanthen déborde, Roux pioche. Et ce satané Grasseler en face qui temporise sur tous les 6 mètres...

Servette poussera jusqu'au bout, mais les milieux épuisés et trop avancés, laisseront les arrières mener l'offensive. Schaffhouse bien en place bloquera tout jusqu'au bout. Y compris par Grasseler sur sa ligne lors d'un dernier corner. 1-1, occasion manquée.

Quelques photos supplémentaires :

La Praille by night, un soir de fin novembre

Les supporters du gardien portugais se manifeste en tribune Nord

Et celui de Tadic, ex-servettien, aussi.

19h42, présentation des joueurs.

Servette et les réseaux sociaux. La patte Jenkins.

Coup d'envoi de la 2e mi-temps

Blessure de Markovic, 60e.

Le SFC presse à l'heure de jeu

La tribune principale (Ouest), 65e.

66e, Tadic vient d'ouvrir le score.

Vers la 90e, toujours 1-1, Grasseler vient de détourner une belle tête servettienne

L'ultime corner de la rencontre, les grenats à l'abordage.

Difficile de ne pas être déçu après ce match trop brouillon...

A bientôt pour de nouvelles aventures en grenat.

Ciao
M