Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

mercredi 29 mai 2013

Défaite à la Pontaise et triste Relégation (29 Mai 2013)

Après une défaite à Saint-Gall, Servette doit absolument vaincre contre son rival lausannois à la Pontaise pour penser se sauver...

Vraiment difficile et capricieux ce printemps : Il fait moche et froid. Si moche et si froid qu'on s'en souviendra. Et pourtant la météo, qui réservait un mercredi pluvieux sur le Léman, se trompe en ce mercredi soir, où le ciel bleu, un peu trop bleu voit la fin des espoirs du Servette FC de demeurer dans l'élite helvétique.

Le traquenard de la Pontaise, en ce triste mois de Mai 13.

Lausanne-Sport - Servette FC : 3-0 (3-0)
Super League - 29/05/2013 + - 9000 spectateurs

Nous avions fait le déplacement avec le fol espoir de revivre encore une toute fin de saison incroyable comme en 2011, comme en 2012, mais il n'y aura pas de "2 sans 3". Après la découverte intéressée de ce stade de la Pontaise, le temps de s'installer et de quelques clichés souvenirs, le temps du coup d'envoi et bien vite le "genevo-lausannois" Jocelyn Roux expédie une tête au fond des filets derrière Barroca, et mine sérieusement les espoirs du SFC. Même pas dix minutes sont jouées.

Bon, il y avait bien eu un tir de Tréand sur la barre dans la 1ère minute, mais ça restera finalement la seule vraie action dangereuse des grenats, pourtant soutenus par une très belle cohorte de supporters actifs et bruyants dans la zone visiteurs. Le cauchemar prendra le dessus très vite, avec un nouveau goal de Roux, suivi à la demi-heure d'un troisième de Meoli, et entre-coupés de trop faibles tentatives d'attaques servettiennes.

Le capitaine Kouassi n'était pas vraiment présent, Barroca n'était clairement pas décisif, Vitkieviez, Tréand, Kossoko ou même Pasche incapables de faire la différence; rien n'à faire, le score en restera là. Servette s'incline lourdement face à son rival, et surtout, sombre tristement en Challenge League à une journée de la fin.

Mais nous reviendrons.

Quelques clichés pour ne jamais oublier comment la chute est dure :

Welcome to the Olympic Stadium of... Lausanne.

Le Bus du SFC à l'entrée de la Pontaise

Une des dernières chances pour Vitkieviez pour épauler ses copains servettiens

A l'échauffement, 30 minutes avant le match

La zone Visiteurs, sous les montagnes enneigées et ennuagées.

20h28, Présentation des joueurs.

Les centaines de supporters servettiens impressionnent le public des 2 tribunes latérales...

Goal de Roux à la 9e minute.

3-0 à la demi-heure de jeu, difficile d'être supporter grenat.

Une soirée bleue et blanche, sans aucun doute...

La Section Grenat était là et bien là dans ce match décisif.

Un triste classement en fin de soirée sur la RTS2.

Ciao
M

mercredi 22 mai 2013

Servette terrasse Sion (22 Mai 2013)

Après la défaite contre YB, il reste une dernière chance aux Grenats dans une affiche ô combien importante...

Moral dans les chaussettes, les Servettiens jouent en ce mercredi soir leur match en retard reporté il y a quelques semaines face à leur plus grand rival : Le FC Sion. Le club du Valais vit lui-aussi des moments tourmentés, malgré un classement encore honorable et en course pour l'Europe, mais en chute libre par rapport au début de saison. Dans l'œil du cyclone, son président Christian Constantin, qui a déjà viré son 5e entraineur. Record ! Mais les Servettiens doivent se concentrer sur leur sort, parce qu'ils peuvent encore sauver le club de la relégation.

Tous unis pour le sauvetage !

Pour l'entraîneur Sébastien Fournier, cette rencontre est également importante; lui, le valaisan qui a fait carrière à Genève, qui a été coach à Sion en début de saison et dont le sort particulier l'amène à tenir le destin du Servette entre ses mains dans ce sprint final de la saison 2012-2013. C'est donc un match à grand enjeu qui attend La Praille sous les nuages genevois d'un printemps qui ne vient pas.

Servette FC - FC Sion : 4-0 (2-0)
Super League - 22/05/2013 - 10622 spectateurs

Au coup d'envoi, hormis Kouassi suspendu, pas de surprise du côté de Servette. Genséric Kusunga est promu capitaine. En revanche, l'équipe de Sion est un peu hybride; mais à peine le temps d'apprécier le spectacle organisé par la Section Grenat que Vitkieviez libère les 10000 spectateurs du Stade de Genève, sur un centre du brésilien De Azevedo. Incroyable, 1 à 0 pour Servette à la 2e minute !

Finalement, les Grenats feront un match osé, alignant belles combinaisons et gestes techniques, parfois peu assurés, mais au moins joués. Le ballon a bien trainé dangereusement dans la zone genevoise, mais le plus souvent des combinaisons impliquant Pasche, Moubandje ou Kossoko ont permis d'écarté. Ainsi, après une très belle construction, Rüfli effectue un centre au cordeau pour Tréand (ex-sédunois d'ailleurs) qui double la mise à la 19e minute. Bien joué les Grenats, les supporters jubilent !

En fait, Sion est démobilisé et perturbé par les agitations en coulisse de son président. Il y aura bien deux changements chez les blancs à la mi-temps. La deuxième période sera du même acabit. Et Karanovic, progressivement de retour en forme, inscrira un doublé qui fera vibrer encore plus le Stade de Genève, qui n'avait pas connu ça depuis longtemps. En fin de match, Eudis rate même l'occasion du 5e but. 4-0, en souvenir d'une victoire à l'extérieur à Tourbillon il y a 1 an et demi. Un souvenir de la Super League ?

En revenant à 1 pt de Lausanne-Sport à 3 journées de la fin, tous les espoirs sont encore permis, mais il faudra affronter des équipes autrement mobilisées !
Allez Servette !

Une longue série de photos :

Même dans les moments difficiles, ne pas perdre le sens des bonnes choses...

Le groupe Prisma fera un très beau concert dans le Village avant le match

La Section Grenat mobilise les supporters...

Les papelitos et instructions dûment préparés par la SG

Les titulaires du SFC à l'échauffement

Fournier, la légende du club !

Le tifo et les papelitos, à l'œuvre !

2e, 1-0 pour Servette ! Devant les rares supporters sédunois qui ne boudent pas !

Une tribune Est assez bien remplie. Enfin !

L'aigle serait-il revenu au-dessus de la Praille ?

Il ne pleut pas, mais le parapluie est bien vu ;-)

Dégagement du Barroca. L'équipe joue plus haut.

Mi-temps. Le vélo Grenat est présenté au public.

"Constantin démission" - ça sent le roussi chez les sédunois !

Karanovic retrouve le chemin des filets. Ses coéquipiers le félicitent.

55e, 3-0. Du bonheur à la Praille...

Quand ça va mal, ça va mal... chez les voisins valaisans.

Le Président Christian Constantin dans l'œil du cyclone

Les tribunes Nord et Ouest jubilent en fin de match... pourvu que ça dure !

Ciao
M

samedi 18 mai 2013

Nouvelle frustration à domicile (18 Mai 2013)

La course contre la relégation continue…

A l’abord de cette rencontre de la Pentecôte, nous passons voir les représentants des EdS et Super-Servette qui ont installé un petit stand de fortune, malheureusement il est encore un peu tôt et ils ont l’air assez occupé à tout déballer et à recevoir les intéressés. Sur la recommandation de « Germinal Walascheck », nous saluons quand même « Jacky Pasteur », avant quelques félicitations méritées et petites anecdotes sur mes lectures. Nous nous quittons sur un « bon match ».


Un livre pour se changer les idées, surtout pendant les saisons comme celle-ci...

Ce match malheureusement nous remplira une nouvelle fois de frustration…

Servette FC - Young Boys Bern : 0-1 (0-1)
Super League - 18/05/2013 - 4281 spectateurs

En ce début de soirée, on se demande toujours plus où sont passés les beaux jours de printemps habituels, tout comme on se demande où est la détermination et l’engagement des Grenats ? Résultat, 6e minute, déjà 0-1. Tué dans son sommeil, Servette se réveillera souffrant puis ira se reposer à la mi-temps et reviendra enfin révolté de son sort. Enfin...

Mais c’est déjà trop tard, les Veskovac, Spycher et autres Nef useront de toutes les entourloupes pour gagner du temps, 50 minutes durant. On aura beau faire rentrer Kossoko, Routis en avant-centre et Pizzinat en rampe de lancement, on aura beau se lancer à l’attaque comme des fous (et passablement n’importe comment), rien n’y fera. Sainte Frustration aura le dernier mot. Matias Vitkieviez, prêté par YB au SFC, se défoncera évidemment comme jamais, mais sans pouvoir faire la moindre différence ! 

Bravo à la Section Grenat dont les 100 à 150 membres ont encore essayé de soutenir l’équipe du début jusqu’à la fin, malgré le manque d’engagement en première période, et le manque d’efficacité en seconde. Bravo aussi aux autres pèlerins restants de la bonne cause, qui viennent et reviennent à La Praille assister à des défaites, devant des spectacles moyens, mais par passion pour le football du cœur qui parfois se délivre par ici. Mais trop peu souvent cette année, ou trop tard, ou encore maladroitement.

La Challenge League se prépare-t-elle des beaux jours à La Praille ? Même pas sûr, tant les voisins Lausannois ne sont pas mieux en ce difficile printemps au bord du Léman.
Pauvres romands… Difficile d'y croire encore, mais il (le) faut (bien) !
Rendez-vous mercredi.

Comme d’habitude une sélection de photos de cette soirée :

 
Les Pipes & Drums de Genève, pour le festival celtique à venir à Versoix

Les supporters de Karanovic n'auront pas grand chose à se mettre sous la dent

19h43, l'entrée des joueurs.

La passivité Servettienne de la première mi-temps...

Le coup d'envoi est donné par Michel Pont, sélectionneur adjoint.
 
Duel de 17 devant Bernard Challandes et le banc bernois. Mati aura le dessus sur Spycher, expulsé (75e).

Un beau maillot pour une saison difficile

Et hop, une nouvelle défaite !
 
Les supporters de Hockey se consolent avec la victoire nette de l'équipe Suisse en Coupe du Monde...

Ciao
M

jeudi 9 mai 2013

Victoire à la Praille... et contre Thoune ! (9 Mai 2013)

Après un match renvoyé le 27 avril et une défaite bien frustrante à Zürich, Servette joue sa dernière chance contre sa bête noire...

18h, il n’a pas plu de la journée, malgré les prévisions pessimistes. Mais les premières gouttes viennent de tomber. Le match ne sera évidemment pas renvoyé comme celui de contre Sion. Nous revêtons une tenue plutôt neutre (quoique… il y a toujours un peu de grenat) pour nous rendre au match. Sur la route, peu de plaques bernoises ; mais combien y aurait-il de supporters grenats ? Les doutes sont de toute façon multiples, mais la solution est toute simple, la victoire, enfin la victoire.

18h30, arrivée sur place. Peu de monde, mais un concert bien sympa encore une fois. Ca au moins, c’est assez réussi, malgré le printemps tardif et l’absence d’argent dans les caisses du club. Mais le plus important c’est le terrain : les joueurs et leur réaction, les supporters et leur soutien. Nous sommes là.

19h10, nous prenons place en tribune Nord, un hot dog à la main. L’ambiance est à la fois détendue et pesante. Il plane comme un air… le début de la fin ? Le concert se poursuit au « Village ». Mais nous sommes là pour le match. Pour la victoire.

Seule la victoire est belle.

19h45, coup d’envoi. Allez Servette ! Profitons de la défaite du dernier rival possible, le Lausanne-Sport en 9e position.

Servette FC - FC Thun : 2-0 (0-0)
Super League - 09/05/2013 - 4413 spectateurs

Les hommes de Sébastien Fournier font une entame prudente. La Section Grenat est au rendez-vous même si ses rangs ont un peu dégrossi peut-être en raison du long week-end de l'Ascension. Thoune, qui joue dans un étrange jaune fluo, n'a pas trop de peine à atteindre les 30 derniers mètres, mais la garde noire servettienne veille, avec Moubandje - Mfuyi - Kusunga, et Kouassi en sentinelle. Barroca et Rüfli, de retour après des blessures, complètent une défense qui serait bien inspirée de démontrer un peu de talent. Mais pour l'instant, le rythme du match est assez lent.

Bien vite, on atteindra la mi-temps sur un score nul et vierge. L'attaque servettienne menée par Karanovic et Vitkieviez n'a eu que quelques timides occasions, et la tension du classement reste palpable chez les plus fidèles supporters grenat.

Profitant de grilles ouvertes entre les tribunes Nord et Est, nous décidons de changer de position. Qui sait ? Peut-être que ça aidera le sort du SFC ?! Mais qu'espérer si le jeu reste si insipide ?

Au retour des servettiens, nous nous étonnons de la nonchalance apparente avec laquelle les joueurs grenat réapparaissent. Sous une pluie maintenant abondante, la tension grimpe encore. Finalement un coup du sort interviendra bien. Tréand voit son tir finalement dévié dans le but à la 57e. Ouf, 1-0.
Un peu plus tard, à la 70e, c'est le capitaine Kouassi qui reprendra de volée une tête de Kusunga, pour le 2-0. Une victoire contre le Thoune d'Urs Fischer ? Peut-on y croire ?

Fournier aura alors la bonne inspiration de faire entrer l'emblématique Pizzinat pour rassurer encore son équipe. Lui, comme Kouassi seront célébrés par les supporters grenat. Et finalement, c'est bien une victoire ! A la Praille et contre Thoune : La bête noire est terrassée !

Pourvu que les Thounois se réveillent dimanche contre le LS !
Malgré un match moyen, l'espoir perdure. Allez Servette !

Le classement à l'issue de cette journée :

Le Servette FC est toujours dernier, mais Lausanne-Sports est encore à portée.

Une série de photos de cette rencontre :

18h45, le très bon concert des Najavibes au Village

Au village, une heure avant le match

La relève, toujours un moment émouvant

Tous les espoirs reposent sur Goran Karanovic, l'avant-centre su SFC

19h45, le coup d'envoi.

Les supporters du FC Thun dans la zone Visiteurs

2e mi-temps. La SG usera d'engin pyrotechnique, une fois n'est pas coutume.

La pluie est maintenant abondante

70e, 2-0. Quel soulagement pour les joueurs !

Corner de Tréand. Avec Eudis, Karanovic et Vitkieviez.

Lionel Pizzinat va faire son entrée. Un retour après de longs mois.

2-0, on a de la peine à y croire.

Enfin, une victoire à La Praille !

Ciao
M