Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 13 juillet 2014

Préparation contre le Stade Nyonnais (13 juillet 2014)

Dernière ligne droite de la préparation estivale pour le SFC

Pour ce lendemain de victoire contre l'ETG, et accessoirement jour de finale de Coupe du Monde, Kevin Cooper a l'occasion de revoir tout son effectif servettien grâce à ce deuxième match, cette fois à Balexert.
Au dernier moment, nous choisissons de prendre notre vélo et foncer vers le centre d'entrainement, la météo étant clémente. Tout ça aussi sans doute de nous faire pardonner de l'absence programmée pour l'ouverture de la saison.

Servette FC - Stade Nyonnais : 2-1 (1-0)
Préparation 2014-2015 - 13/07/2014 - Env. 400 spectateurs

La composition servettienne est pour le moins très différente de la veille, Cooper veut effectivement passer en revue son effectif : Guedes - Hasanovic, Bytiqi, Mfuyi, Avanzini - Babic, Pasche (cap.), Cespedes, Dominguez, Ben - Keita.

Servette affronte Nyon à Balexert en préparation de la Challenge League

Curiosité de voir évoluer Hasanovic en arrière droit, ce qui lui réussira plutôt bien.
Ceux qui attendaient Alhassane Keita, à l'essai lui-aussi, sont servis. Il jouera tout le match, et autant dire tout de suite qu'il aura bien du mal à faire jouer sa vitesse au milieu de plusieurs défenseurs nyonnais vigilants. Sans jamais vraiment faire la différence, sa petite taille et sa lenteur de jeu en pivot ne lui ont pas permis de se distinguer.

Stjepan Babic, à l'essai également, aura quant à lui fait une partie plutôt solide dans un rôle de milieu relayeur. On pourra lui reprocher quelques passes foirées et peut-être encore de vouloir tirer tous les coup-francs. Malgré ça, sa taille, son engagement et un placement très correct pourraient bien être utiles en Challenge League.

Le match fut plutôt serré en première mi-temps. Vers la demi-heure de jeu, Michel Avanzini put transformer un penalty en se faisant justice, stoppé qu'il était en tentant une percée dans les 16 mètres. Il se montra plutôt à son avantage sur son côté droit, combinant notamment avec Hasanovic, Dominguez ou Cespedes. Cela dit, les supporters nyonnais ne s'y trompaient pas : "Servette est bien mais pas dangereux", pouvions-nous glaner au gré des commentaires à chaud.

Avanzini transforme son pénalty. 1-0 à la 33e

A la mi-temps, Paratte eut le droit de figurer face à son ancien club, en remplacement d'Avanzini. Il se positionna à l'opposé de Kevin Ben, lui aussi anciennement prêté à Nyon, et qui fut l'auteur d'une partie très dynamique sur son côté gauche. Le jeune Ben a l'air en forme puisqu'il a à la fois navigué constamment sur son aile, et su repiquer quelques fois vers le milieu ou alterner avec des centres. Malheureusement l'ami Keita n'était jamais dans le coin. Pas mieux pour Paratte qui eu du mal à trouver l'attaquant à l'essai.

Nyon très engagé physiquement a alors repris du poil de la bête, et le dangereux n°3, Christopher Schwindt à l'essai, put égaliser sur une reprise remarquable. Le match s'était équilibré un peu avant l'heure de jeu. C'est là que le capitaine Pasche sonnait la révolte. Malheureusement derrière, Servette perdait encore trop de duels de la tête, et failli bien se retrouver mené sous un soleil qui commençait à taper fort à l'approche de midi.

Keita et Dominguez aux prises avec la solide défense nyonnaise

Keita finit quand même par s'illustrer en dribblant l'arrière garde nyonnaise et grâce à un tir entre les jambes du gardien Jason Eyer, encore un transfuge du SFC. Malheureusement pour le guinéen, un défenseur jaune surgit sur la ligne et dégagea.
En toute fin de match, Cespedes fit voir son talent devant le but en reprenant un ballon à l'entrée des 16 mètres et en ne laissant aucune chance à Eyer par son tir dans le petit filet. 2-1 quand même et à l'arrachée.

Cooper n'aura fait aucun autre changement dans son équipe, et aura désormais de quoi concocter sa première équipe servettienne dans une semaine pour l'ouverture du championnat.

Nous quittâmes l'antre de Balexert, non sans avoir glané quelques petites infos : Jocelyn Roux confirme le prolongement d'un an de son contrat avec Servette, et Johan Vonlanthen est blessé et le docteur Mahler s'est occupé de lui trouver un rendez-vous pour une IRM. Oliver Maric, ex-servettien, quitte Etoile-Carouge pour le Stade Nyonnais. Quant à lui, l'ami Dams attend en famille et avec impatience la finale de ce soir...

Quelques photos supplémentaires de cette matinée :

Le centre d'entraînement de Balexert le 13 juillet 2014.

Babic, Keita, Paratte, Avanzini et Mfuyi à l'échauffement

José Sinval, pilier de la légende servettienne.

Le banc servettien en première période

Stjepan Babic et Maxime Dominguez autour du ballon sous le contrôle du capitaine Pasche.

Kevin Ben à la pause de la mi-temps

Babic et Hugo Fargues en deuxième période

Jason Eyer, le portier nyonnais et ex-servettien

Vue depuis le banc servettien, avec Crettenand, Pont et Maric

Ciao
M

samedi 12 juillet 2014

ETG - Servette en préparation (12 juillet 2014)

Début d'une N-ième saison de renouveau pour le SFC, cette fois dans une version britannique avec notamment l'intriguant Kevin Cooper à sa tête...

Après quelques matchs de préparation peu convaincants, le Servette FC va défier Evian Thonon Gaillard, pensionnaire de Ligue 1 sur ses terres. C'est donc à Sallanches, en remontant l'Arve, et un 12 juillet (date historique du football français) que s'affrontent les 2 équipes voisines, un peu rivales et un peu alliées, et dont les destinées se sont croisées ces dernières années. Malheureusement le beau temps boude la partie, à quoi on ajoutera que visiblement le niveau de préparation n'était pas le même entre les deux formations, calendriers nationaux obligent.

Un bon Servette victorieux face à un rival au pied du massif alpin

C'est sous les chants de la Section Grenat que nous arrivons le stade en point de mire, et de fait avec une certaine fierté dans ces terres historiquement hostiles aux genevois. Et la SG ne se privera pas de scander à plusieurs reprises la "Chanson de l'Escalade" depuis la tribune, alors que les supporters adverses, sans doute plus nombreux mais plus dispersés restèrent bien discrets !

Evian TG FC - Servette FC : 0-3 (0-0)
Sallanches - Préparation 2014-2015 - 12/07/2014 - env 700 spectateurs

A l'échauffement les différents collaborateurs de Kevin Cooper sont à l'oeuvre. Parmi eux, on compte d'ailleurs les "amis" Cantaluppi et Zuberbühler bien en place à la préparation du groupe et des gardiens. Une petite vingtaine de joueurs servettiens à fait le déplacement, accompagnés à vue de nez d'une bonne centaine de supporters (SG et autres). Julian Jenkins arrive lui-aussi peu avant le coup d'envoi et s'installe pratiquement parmi les fans...

Cooper aligne un onze qui ressemble probablement pour partie à son équipe qui ouvrira la saison face à Bienne dimanche prochain, à savoir : Barroca - Sauthier, Kursner, Rodrigues, Dams - Pont, Doumbia, Gazzetta, Crettenand, Vonlanthen - Cinque.
Johan Vonlanthen, à l'essai tout comme Lorenzo Cinque, ayant le privilège de remplacer Avanzini (blessé ?) au pied levé.

Le début de match sera plutôt équilibré, même si Servette avait tendance à jouer bas, sans doute une approche prudente compte tenu du rang de l'adversaire. Mais les joueurs en rose se montraient plutôt peu malgré une présence physique certaine. Il y eu bien quelques occasions où Doumbia ou Wass purent s'illustrer, mais rien de mirobolant et beaucoup de tirs à côté. Aucun changement n'avait été fait jusque là, quand la mi-temps survint à 0-0 pour laisser Dupraz et Cooper appliquer des stratégies de coaching différentes (par la force des choses).

Roux remplaça l'avant-centre italien et son numéro 15, alors qu'une bonne partie de l'équipe haut-savoyarde était remaniée. A l'heure de jeu, toujours 0-0 et une pluie qui redoublait de force. C'est alors que sur une belle ouverture poursuivie par Doumbia, Roux bien servi pu ouvrir le score pour les Genevois : 0-1 à la 65e.
Pasche entra juste après pour Vonlanthen (très en verve techniquement), et rebellotte... Doumbia s'échappe et trompe le gardien Leroy lui-même. 0-2 à la 68e. La Section Grenat est aux anges et nargue le fan club de l'ETG restés à l’extérieur, et de surcroît aux prises avec les gendarmes !

La Section Grenat a elle-aussi écrasé son adversaire des Redfish ETG

La défense évianaise étant bien statique, Crettenand put encore ajouter un 0-3 en fin de match - et un, et deux, et trois zéro; les français sont battus ! Entre-temps Hasanovic avait remplacé Doumbia touché à la 79e, puis Domingues entra pour Gazzetta (bien en vue aussi) à la 85e.

Servette s'en tire assez bien avec ce triplé et file une leçon de réalisme et de forme physique à un ETG encore trop juste. C'est pourtant une victoire qui marquera l'histoire entre les deux clubs.

Le SFC devra s'attacher à mieux construire et surtout mieux finir ses occasions, parce que le jeu en contre et dans l'espace ne sera pas bien souvent applicable en Challenge League.
Ne boudons toutefois pas notre plaisir, le groupe grenat a l'air plutôt solide !

Quelques autres clichés de ce debut de soirée à Sallanches :

Le petit car de l'ETG devant le double-étage du Servette

18h20, Cooper informe Vonlanthen qu'il débutera le match

18h30, Entrée des joueurs

18h32, Gazzetta, Doumbia et Barroca sont là.

Lorenzo Cinque, joueur italien à l'essai. Difficile à juger.

Supporters haut-savoyards dans et hors du terrain...

Une offensive evianaise en fin de première période

65e, Jocelyn Roux, le genevois, vient de battre le gardien des roses.

Didier Crettenand qui vient d'alourdir le score. Roux n'est pas loin.

0-3 à la 90e. Pas mal ce petit Servette !

Un groupe et son entraîneur qui débriefent à chaud. 

Alexandre Pasche rassure ou non les supporters de la SG quand à son avenir.

Que la saison soit belle, et même très belle !
En grenat bien sûr !

Ciao
M