Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 18 novembre 2012

Défaite rageante contre Sion (18 Novembre 2012)

Le dernier reçoit le 3e pour le derby du Rhône...

Encore un rendez-vous important au Stade de la Praille en cette mi-Novembre où le stratus ne se lève plus du plateau. Les matchs à 13h45 ne facilitent pas non plus la grosse affluence, et pourtant avant la rencontre les supporters actifs des 2 camps se trouvent assez nombreux à se défier dans l'antre du Stade de Genève...

Une percée du soleil, mais les nuages restent au-dessus du Servette !

Servette FC - FC Sion : 0-2 (0-1)
Super League - 18/11/2012 - 11923 spectateurs

Le FC Sion et ses stars sont donc venus à Genève pour relancer leur saison après début tonitruant puis un certain ralentissement ramenant le club du Président Christian Constantin à la 3e place derrière GC et Saint-Gall. Servette devra donc se méfier des Gattuso, Lafferty, et autres Margairaz et essayer de continuer sur sa lancée des derniers matchs positifs.

Servette : Barroca - Routis, Rüfli, Schneider, Kusunga - Pont, Kouassi (cap), Pasche, Tréand, Lang - Eudis.
Sion : Vanins - Marques, Bühler, Dinsdag, Vanczak - Basha, Sauthier, Crettenand, Margairaz - Léo, Lafferty.

Gattuso, le vétéran italien du milieu de terrain, revient de blessure et n'est pas aligné d'entrée chez les visiteurs; tandis que dansla composition servettienne on note une certaine stabilité par rapport à avant la trêve internationale.

Dès le début du match, les visiteurs se montrent solides et vifs, alors que les Servettiens joue plutôt derrière. Le match restera équilibré avec des tirs et des parades de part et d'autres, on notera les bonnes accélérations de Lang pour les Grenat, et pourtant la mi-temps ne restera pas sur un score nul et vierge. Dans les arrêts de jeu, alors que Sion accélèrait, Léo s'écroule dans la surface et l'arbitre siffle penalty. Lafferty transformera l'occasion. 0-1.

En deuxième période, rien n'y fera, les joueurs de Fournier ne parviendront pas à inverser la tendance devant une équipe solide et difficile à tromper. Au contraire, Léo transformera une bonne occasion et doublera donc le score pour le FCS. 0-2.
Ce match que nous redoutions renvoie le Servette, trop peu aggressif et trop faible tactiquement, vers un résultat négatif.

Déception. La saison est sérieusement compromise...

Quelques photos supplémentaires :

Les tags sur la rampe d'autoroute près du stade sont explicites...

Blessé depuis si longtemps, David Baumann est à l'interview.

Gennaro Gattuso, un meneur d'homme hors pair chez les rivaux du FC Sion

La Section Grenat se met en ordre de bataille pour le derby

Tifo sedunois contre tifo servettien

Présentation des joueurs

Hugh Quennec et Christian Constantin, présidents des 2 clubs

La tribune Nord un peu circonspecte alors que son équipe est menée 0-2.

Le pénalty de la 46e, où Kyle Lafferty international nord-irlandais ouvre le score.


Ciao,
M

dimanche 28 octobre 2012

Première victoire contre GC (28 octobre 2012)

La devise de Genève est grande : "Post Tenebras Lux" !

C'est par un dimanche glacial, jour du passage à l'heure d'hiver, que le Servette conclut son mois d'octobre face au leader de Super League : le Grasshopper Club de Zurich. Le Grand classique du football suisse voit s'opposer le 1er incontestable du championnat cette saison face à une des pires lanternes rouges, grenat en fait, dans un stade de Genève clairsemé.


Servette FC - Grasshopper Club Zürich : 2-0 (1-0)
Super League - 28/10/2012 - 5834 spectateurs

Mais qu'est-ce que le dernier du championnat helvétique peut-il avoir à craindre d'un Grasshopper Club premier et invaincu depuis la 1ère journée de championnat ? Rien, bien sûr. Et les servettiens vont se montrer courageux et même parfois entreprenants en contre et sur les ailes face à leurs rivaux dans les palmarès historiques.

Composition du Servette FC : Barroca - Routis, Rüffli, Schneider, Kusunga - Pont (cap.), Pasche, Tréand, Lang, De Azevedo - Eudis. Entrées d'Esteban pour Eudis à la 71e, puis Karanovic pour Lang à la 89e, puis Grippo pour Tréand à la 92e.

Dès le début du match, les Grenat montrent qu'ils joueront crânement leur chance et font preuve d'une combativité inédite cette saison. Il y a toujours un pied pour contrer les solides défenseurs et attanquants en bleu et blanc.et sur une accélération latérale Tréand passe à Lang qui réalise un geste magnifique et lobe Bürki, si peu trompé cette saison. 1-0; et si on faisait un match héroïque les gars ?

Solidaires, les Grenat et leur public tiendront face aux leaders, aux intempéries, à des supporters adverses nombreux et se faisant entendre, face aussi à un arbitre pas toujours égal.
1-0 à la mi-temps. "Allez Servette" avons-nous crié tant de fois cet après-midi pour nous réchauffer mais aussi pour croire à l'exploit pour ne pas rester encore à 3 petits points du début de saison...

En deuxième période, le Servette résistera comme lors des plus grandes soirées, avec un De Azevedo meilleur que jamais dans les tâches défensives et toujours un pied ou une tête (celle de Tréand par exemple) pour bloquer les vagues offensives répétitives des Zurichois. Finalement, c'est le très bon Pasche qui crucifie les visiteurs à la 87e et inscrit donc un 2e but à l'arrachée.

Le froid, mais aussi le bonheur de la victoire. Celle arrachée enfin, contre le leader.
Un match héroïque, donc. Post tenebras Lux.

Une belle série de photos :

Stéphane Grichting, international suisse, recrûe importante de GC cette saison

Les espoirs de Servette devant un leader impressionnant...

Tifo GC : "Nur wer alles Git, chan au alles erreiche" - Seul celui qui donne tout, peut aussi tout réussir !

L'ambiance des Grands Classiques au stade de Genève

Steven Lang offre le 1-0 aux locaux à la 9e minute !

Grichting, défenseur central, est aux manettes chez les visiteurs

87e minute, 2-0 par Alexandre Pasche. La délivrance !

Que la victoire est belle !

Que la victoire est belle ! (bis)

Que la victoire est belle ! (ter)

Les joueurs viennent saluer la tribune Nord qui a apprécié leur combativité !

Ciao
M

samedi 20 octobre 2012

Servette - Saint-Gall (20 Octobre 2012)

Retour à La Praille après la trêve internationale...

L'automne est plutôt agréable en cette fin d'Octobre, et on espère beaucoup du Servette après la trêve internationale qui a bien servi l'équipe de la Confédération victorieuse en Islande. Pourvu que le Servette FC s'en inspire et trouve enfin le chemin del a victoire.

Le club avait mobilisé les clubs du Cantons (de l'ACGF) célébrés en ce samedi soir à La Praille, avec beaucoup de jeunes joueurs invités avec leur club. De nombreux autres invités comblaient les tribunes Est et Sud, notamment des étudiants et quelques autres associations. Noyés dans la masse, les abonnés pouvaient quand même invité une personne de leur choix. La fête du Village servettien aux abord du stade pouvait se dérouler avec du monde, même si la foule des grands soirs n'était pas tout à fait là.

Mais le plus important était vraiment de faire bonne figure après ces seulement 2 points en 11 matchs.

Servette FC - FC Saint-Gall : 1-1 (1-1)
Super League - 20/10/2012 - 13148 spectateurs

Servette et les blancs de St Gall s'observent d'abord, mais ensuite le local Tibert Pont ouvre le score sur un corner mal repoussé par la défense des Brodeurs. On sent l'équipe capable de tenir tête au dauphin de GC, mais les Saint-Gallois se montre plutôt solide en défense et parfois vif, notamment par Regazzoni.

La fraîcheur reprend le dessus vers la 33e quand sur une main involontaire de Lang, l'argentin Scarione égalise sur un beau coup-franc. Gonzalez n'est pas au mieux. Il y aura encore de petites occasions de part et d'autre mais rien de transcendant. Pire la deuxième mi-temps sera assez soporifique à part une bonne tête de Tréand, probablement le meilleur homme grenat sur le terrain, repoussée par Lopar à bout portant. La fin de match arrivera avec un mélange de frustration et de résidu d'espoir.

Quand même un sentiment d'échec et de fatalité flotte dans les travées de la Praille qui se vident.

Quelques photos supplémentaires :

Le speaker du stade donne la composition des équipes
 
La tribune Sud est à moitié remplie ce soir !

Présentation des joueurs sous les feux de Bengale Saint-Gallois

Le Président Quennec passera la 1ère demi-heure en Tribune Nord

Le coup-franc préalable à l'égalisation des visiteurs à la 33e 

Une banderolle Allez Servette et l'Aigle Genevois !

A la reprise les espoirs sont encore permis...
 
Ciao
M

jeudi 27 septembre 2012

Derby contre Lausanne (26 Septembre 2012)

Nous revoilà de retour à La Praille pour un match crucial de Super League, dans une saison pour le moins difficile du SFC...

Après la pause internationale, et les quelques "changements d'idées" (de l'expression "se changer les idées") y compris sur le site (ici et ), arrive enfin le derby contre Lausanne. Malheureusement, entre-temps Servette a déjà eu le temps de s'incliner une nouvelle fois chez l'étonnant promo et 1er qu'est le FC Saint-Gall. Sébastien Fournier, nouveau coach de Servette, a donc l'occasion de montrer son savoir alors que le club est totalement dos en mur, en occupant la dernière place de Super League, avec seulement 2 points en dix matchs.

La Praille sous la pluie abondante de début d'automne 2012

Il pleut des cordes, il fait froid, le ciel et le Bon Dieu sont visiblement tristes du sort des équipes lémaniques dans ce championnat de Super League. Et pourtant Lausanne revient d'une victoire précieuse, positionnant l'autre promu de l'an dernier à la 8e place. Mais évidemment, notre attention est toute portée sur les Grenat, malades, et qui auront bien du mal dans la pluie et le froid d'affronter leurs démons.

Servette FC - Lausanne Sport : 0-1 (0-1)
Super League - 26/09/2012 - 6732 spectateurs

Première surprise, il y a des travaux énormes sur la route, et bien que venant tôt au stade comme d'habitude, nous avons bien du mal à rejoindre le Stade de Genève. Et d'autres n'arriveront qu'une heure après le début du match !
Stade presque vide, quand vers 19h15 nous franchissons le seul de la tribune Nord... Profond est le mal sportif, mais celui de la communication et de l'organisation n'est pas mal non plus par ici.

Finalement, la rencontre finit bien par commencer, avec une composition sans réels choix pour Fournier : Gonzalez - Routis, Schneider, Kusunga, Rüfli - Pont, Kouassi, Pasche, Lang, Tréand - Eudis.

Servette tente de prendre le jeu en main, mais les lausannois semblent solides. Arrive la 24e minute, quand Malonga profite d'une mésentetnte dans la défence et ouvre le score pour les visiteurs, contre lée cours du jeu. Le brésilien Eudis aura l'occasion d'égaliser 2 minutes plus tard sur un pénalty généreusement accordé, mais il le tirera (fatalement) sur le poteau. Beaucoup sommes-nous alors à nous dire que décidément, rien ne va pour le SFC.

Le match se poursuivra avec un Servette entreprenant, mais brouillon offensivement et en manque visible de confiance. Dès la 48e minute, Marazzi expulsé, les servettiens jouent à 11 contre 10, avec un public un peu plus nombreux maintenant et qui pousse nerveusement son équipe.
Le match se poursuivra avec un rythme trop lent pour les Grenat, qui ne parviendront jamais à prendre de vitesse la défense vaudoise, malgré les 10 corners à 0, les multiples coup-francs tirés dans le mur, et les innombrables tentatives de débordements (Lang et Tréand notamment) ou de déviations (Routis notamment). Et la pluie continuait de tomber sur Genève...

Servette s'incline donc 0-1, et la grande frustration de ses supporters de grandir encore, vers une peut-être première relégation sportive de l'histoire de cette Légende de la Confédération...

Vivement les jours meilleurs !

Dix autres photos de ce derby malheureux :

Se raccrocher aux succès historiques des Grenat !

Petite affluence en début de match...

Les deux équipes se saluent

Quennec, Collet et Facchinetti donnent le coup d'envoi

David Gonzalez, un gardien parfois controversé chez les supporters servettiens

26e, Eudis a l'occasion d'égaliser. Il tirera sur le poteau à gauche.

Laurent Roussey (entr. LS) au premier blanc, le banc Servettien derrière.

La reprise. L'équipe du Serevette est là, seule, face à son destin (fatal).

Un des dix corners servettiens

La pluie abondante dans le Quart Sud-Est. Triste soirée.


Ciao
M

dimanche 23 septembre 2012

L'autre Servette (22 septembre 2012)

Deuxième post à la marge du Servette Football Club (après celui-ci), cette fois pour découvrir "l'autre Servette", qui a peut-être encore plus de succès...

Le SFC étant toujours dans la tourmente malgré son nouveau coach Sébastien Fournier (dit "Piquet", un acien du club) et suite à une piètre défaite en Coupe de Suisse, il faut bien se rabattre sur le Genève-qui-gagne. De plus, Genève-Servette Hockey Club s'est construit ces dernières années et notamment grâce au Président Quennec (qui préside le SFC aussi depuis le printemps 2012) une belle réputation avec 2 beaux titres de Vice-champion hélvètique.

La patinoire des Vernets, un soir de septembre 2012, en saison régulière...

L'occasion pour nous, après bientôt 3 ans sur place, de découvrir ce joyau des équipes sportives locales, mais aussi de revenir dans une patinoire plus d'un an et demi après une super expérience au Madison Square Garden. GSHC rencontre ce soir les bernois de Langnau pour la 4e journée du championnat suisse, et pointe en tête du championnat avec 3 victoires !

Genève-Servette HC - SCL Tigers : 2-1 (2-0, 0-1, 0-0)
LNA, saison régulière - 22/09/2012 - 6850 spectateurs

Bonne surprise avec assez peu de difficultés d'accès, ces aménagements bien organisés, une belle foule, un merchandising très présent, et une ambiance bien sympatique aux abords de la Patinoire pas très loin de la Praille vers Plainpalais.

Dans l'enceinte, on fête les vendanges avec des offres de boissons et on est servi en 4e vitesse aux différents bars. Le temps de s'installer au 19e rang du bloc G central, et de voir les joueurs s'échauffer tout en découvrant la revue très complète de présentation du match. Bref, tout est bien géré et ça se voit.

Le match débute après divers événements sur la glace et notamment l'arrivée de Sherkan, l'aigle emblème du club. Rapidement les Grenat mèneront 2-0, notamment par un tir fulgurant du dernier arrivé de NHL (Yannick Weber, le vaudois) et des spectateurs survoltés par les leaders. Les pom-pom girls animent agréablement chaque interruption de jeu. Les Grenat, alias les Aigles, joueront plutôt défensif à partir de la fin de la 1ère période, et devront même concédé un goal dans le 2e tiers.

Le 3e tiers sera plein de suspens, avec notamment un goal refusé à Langnau après une longue analyse vidéo des arbitres. Soulagement dans les travées, le reste sera fait par l'extraordinaire gardien Tobias Stephan ou encore le capitaine Goran Bezina en défense. Le score restera à 2-1 et l'équipe sera fêtée comme il se doit. Servette est toujours 1er après 4 journées. Genève-Servette, je voulais dire !

Une belle découverte ! Sans aucun doute, à refaire.

Liens :
- Le site officiel du GSHC.
- Le résumé du match sur le site

Quelques photos complémentaires :

Coup d'envoi, les Grenat arrivent sous un tunnel en forme d'aigle !

La tribune Nord. Les chants des supporters grenat nous sont connus !

Les Cheerleaders à la 2e pause

A 8 secondes de la fin, 2-1. Le score ne bougera plus.

Fin de match. Quel suspens ! Le public est debout...

Ciao
M

samedi 8 septembre 2012

Intermède international (8 septembre 2012)

L'été avance et le Servette s'enfonce... pendant ce temps nous nous rendons à Carouge assister à un match international !

Les choses ne s'arrangent pas pour Servette qui perd deux fois sans que je puisse assister au match, notamment à Thoune par 0-3, le 3 septembre 2012, ce qui provoque la quasi-inévitable éviction de Joao Alves. Le druide tant aimé il y a encore 2 mois avait concentré toutes les critiques alors que les Servettiens restaient à 2 points après huit rencontres de Super League. L'enfer !

L'intermède international de début septembre offre une rencontre intéressante au satde de la Fontenette à Carouge puisque la sélection nationale helvète des Moins de 19 ans rencontre son homologue français dans le cadre de la préparation du championnat d'Europe. Sous un soleil estival de fin d'après-midi, nous assistons donc à un match très agréable et intéressant à plusieurs titres.

Suisse - France : 0-1 (0-0)
Amical U19 - 08/09/2012 - Env. 500 spectateurs

Retour à la Fontenette à vélo pour voir les hommes de Claude Ryf, affronté ceux de Francis Smerecki, et probablement quelques stars en devenir, en tous cas tous les protagonistes jouent dans des clubs de 1er plan.

Les titulaires :
Suisse : Mvogo - Untersee, Infante, Gülen, Angha (c) - Corbaz, Adili, Al-Abbadie, Khelifi, Gudit - Tabakovic
France : Beunardeau - Lherbier, Kone, Laporte (c), Rougeaux - Abdullah, Sacko, Rodrigues, Meite, Sanson - Benzia

On notera la participation du Servettien Alexandre Infante, un peu inhabitué au début semble-t-il, mais qui a trouvé sa place, notamment sur des belles interventions défensives en 2e période.
Le voisin lyonnais nous envoyait Yassine Benzia, une espèce de Benzema en devenir (on espère pour lui), mais le jeune avant-centre en blanc s'énervait à buter contre l'excellente défense centrale rouge, comprenant notamment Martin Angha d'Arsenal FC. En face, la charnière française n'était pas en reste.

C'est finalement Kévin Rodrigues, licencié au Toulouse FC, qui délivre la France à 10 minutes de la fin, mais le match aurait aussi pu basculer dans l'autre sens, sous les coups de boutoir de Salim Khelifi ou Florian Gudit, les 2 lausannois, par exemple.

Enfin nous aurons remarqué la multitude d'observateurs-recruteurs dans les tribunes flanqués de leur carnet et de la feuille de match, et peut-être intéressés aussi par l'excellent gardien helvète des Young Boys...

Et encore : Il se dit en coulisses que l'entraineur adjoint de la sélection helvète Pablo Iglesias serait en approche du SFC pour remplacer Alves...

Quelques photos de cette agréable et intéressante rencontre :

Match international à la fontenette, à quelques kilomètres de la France (voisine)

Les Suisses se désaltèrent avant la rencontre 

Entrée des joueurs dans le beau décor des bords de l'Arve

Présentation des joueurs, les hymnes seront bien exécutés mais la Marseillaise tronquée au début !

Premières offensives de la sélection suisse des U19


Alexandre Infante, n°3, jeune servettien avec la sélection nationale

La fin de la rencontre approche, c'est 0-1.

Ciao
M