Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 130 articles, des photos (près de 1600), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

mercredi 28 mai 2014

La jeunesse servettienne à l'honneur (28 mai 2014)

La fin de la saison pour les professionnels, mais pas encore pour les jeunes grenats...

En cette fin de saison pour les pros, les jeunes équipes du Servette disputent leurs finales, et notamment les garçons de Massimo Lombardo qui ont l'occasion de remporter le championnat de Suisse des Moins de 18 ans. Pour récompenser la jeune équipe de sa belle saison, les magnanimes dirigeants servettiens ont décidé de faire jouer la rencontre entre le SFC et le FC Bâle au Stade de Genève (lien). Avec entrée libre, évidemment.

Victoire servettienne de fin de saison, en cette fin de mois de Mai. 

Et pour cette belle fin d'après-midi d'avant Ascension, nous avons fait le déplacement dans l'esprit du "tout pour la jeunesse" lancée il y a quelques mois par le club grenat.

Servette FC U18 - FC Bâle U18 : 1-0 (1-0)
Suisse M18 groupe A - 28/05/2014 - env 500 spectateurs


Quelle drôle d'idée encore de jouer à 18h30 à la Praille, alors que les sorties de bureau  surchargent les grands axes genevois à l'arrivée du Pont de l'Ascension ! Nous arrivons un quart d'heure après le coup d'envoi, sans que depuis l'esplanade il soit évident qu'il se joue un match.
Et quelle sera notre (bonne) surprise à la vue du spectacle de ce soir.

Les jeunes servettiens en très bonne position au classement mais malheureusement sur le coup d'une défaite face au rival BSC Young Boys, sont donc opposés à la bonne formation bâloise, dont les aînés dominent tant la Super League suisse depuis 5 ans. Et le spectacle est digne des bonnes rencontres de Cadets Honneur de notre jeunesse, avec tactique d'équipe, touché de balle, et opposition physique comme peuvent en laisser voir des jeunes hommes en pleine forme.

Rapidement, un avant servettien (n°20 Caslei ?)se retrouve seul isolé à bout pourtant du gardien bâlois et expédie le ballon en pleine lucarne. Et hop, 1-0. Les joueurs grenat se congratulent, on sent la fraîcheur de la jeunesse, la ferveur du collectif et le dynamisme d'une saison performante. Les attaquants visiteurs chercheront à trouver les espaces, ou à s'échapper de la défense centrale, mais l'opposition de style est en faveur des Genevois. Le public se prend au jeu, mais se félicite aussi que la mi-temps soit sifflée, parce que les Bâlois sont dangereux.

Au retour de la pause, Bâle s'installe dans le camp des locaux, mais ne parvient pas à créer le décalage suffisamment vite, et, au contraire, les jeunes grenat contre-attaquent et jouent d'un dilettantisme un poil arrogant mais preuve aussi d’une supériorité technique. Ce jeu en déviations, en une touche de balle agrémenté de grands ponts est quasi-sud-américain, on est presque à la prochaine Coupe du Monde.
Peut-être la patte de Massimo Lombardo.

Massimo Lombardo, l'entraîneur des M18 genevois.

Raphaël Wicky, de retour à la Praille mais sur le banc visiteurs, exhorte sont équipe et laisse son adjoint replacé ses joueurs. Les vaillants bâlois auront bien un ou deux coups de pied arrêtés dangereux, mais ce sont encore les contres servettiens qui feront le plus grand spectacle, pour la joie du kop grenat qui aura chanté presque durant toute la deuxième période.
Grande et belle joie collective au coup de sifflet final sur ce score minimaliste d'un but à zéro, mais avec une vraie belle tension sur le dernier quart d'heure, et quelques coups de pattes de très bon niveau, il faut le dire !

C'est donc par une belle victoire de la jeunesse que se termine réellement cette saison à La Praille avec tous les espoirs de saisons pros bien meilleures tout au bout du Lac.

Quelques photos supplémentaires :

1-0 pour Servette vers le milieu de la 1ère mi-temps

Le public genevois est composé de quelques centaines de personnes

A la pause, visite du secteur Visiteurs.

Les sièges désignés pour les abonnés en tribune principale (Ouest).

Reto Weidmann, membre du staff bâlois, avant la reprise. 

Retour de la pause, les servettiens prennent leur temps.

La Section Grenat est représentée et chantera pendant presque toute la 2e période.

Coup-franc pour Servette, il reste un quart d'heure.

Victoire finale par 1-0. Bravo !

Ciao
M

dimanche 11 mai 2014

La fête et une troisième victoire d'affilée (11 mai 2014)

Ante-pénultième journée de Challenge League contre les rivaux mais néanmoins amis tessinois du FC Lugano, et troisième match en une semaine... 

Le Servette FC (5e) affronte cet après-midi le FC Lugano (4e) dans un match pour le prestige puisque le FC Vaduz a été sacré Champion de Challenge League et jouera en Super League pour 2014/2015. Pourtant, semaines après semaines, les jeunes Servettiens accumulent les minutes de jeu dans le cadre de la construction démarrée par "Zubi" et ses amis il y a quelques mois. Cette expérience accumulée par la talentueuse relève genevoise lui sera certainement profitable. Lors de la victoire à Winterthour en milieu de semaine, ils étaient même six joueurs de 21 ans et moins au coup d'envoi, et la moyenne de l'équipe est même tombée à 20 ans et un mois en fin de match. Vraiment pas mal pour un espoir auquel se raccrocher !

Fête dans les tribunes avec les 25 ans de la Section Grenat pour la réception des amis Luganais.

Que le temps est variable sur le ciel genevois en cette fin de saison ! Cantaluppi aligne une équipe toujours aussi jeune, avec notamment Kursner, Rodrigues, Bua et Cespedes titulaires d'entrée, alors que c'est aussi en tribune que le spectacle s'annonce. En effet, la Section Grenat, principale association de supporters servettiens, célèbre ses 25 ans de soutien indéfectible à domicile comme à l'extérieur. La réception des alliés du Lugano étant évidemment une bonne occasion de faire la fête. Et pourtant, l'affluence est encore très faible, preuve que la fracture entre le club et son public est entamée.

Servette FC - FC Lugano : 1-0 (1-0)
Challenge League - 11/05/2014 - 1958 spectateurs

 Si la rencontre ne compte plus que pour les places d'honneur, les 2 équipes sont plutôt sur une phase ascendante et briguent quand même le podium du classement. Ceci se verra dans l'engagement présenté par les 2 jeunes formations. A l'entame, ce sont les visiteurs tessinois qui prennent possession de la balle et du terrain, et le but d'Ousmane Doumbia (encore lui !) de la 7e minute correspond à peu près à la première occasion servettienne. Lugano reprendra résolument sa domination, en écartant le jeu et jouant régulièrement vers l'avant, alliant jeu court et passes dans les espaces, Antoine Rey étant à la baguette.


15h35, la SG passe sous la tribune et rejoint les IdS dans la fête 

Pourtant sous pression, Servette s'en tirera avec 1-0 à la pause, alors que la Section Grenat (SG) avait décrétée sa mi-temps une dizaine de minutes avant l'heure, tout en continuant les chants et animations dans les coursives. Elle aura donc raté le cinglant "Zubi Raus !" affiché sur fond rouge avant la pause par les collègues de la Vieille Garde.

On notera les bonnes premières périodes de Müller et Doumbia, qui resteront constants, et Kursner et Aiyegbusi, qui auront plus de mal au retour du thé. Nous croisons Christopher Routis dans les travées; lui qui distribue des roses rouges aux mères pour leur fête, nous confiera que son avenir n'est pas au Servette... C'est bien dommage tant son potentiel de défenseur central nous a impressionné. On se demande de même où est passé Geoffrey Tréand, l'autre français et meilleur buteur grenat, qui n’apparaît même pas sur la feuille de match...

76e, Müller stoppe le penalty de Dubajic et conservera sa cage inviolée

La deuxième mi-temps sera assez saccadée, avec les rentrées de Margairaz, Pasche et Hasanovic pour stabiliser au maximum le milieu qui peinait face à la possession de balle tessinoise, même si les envolées de Bua ou parfois de Cespedes ou encore des latéraux auront permis parfois de respirer. Les luganais manquèrent quand même plusieurs fois l'égalisation, notamment sur un penalty causé par Kursner et raté à la 76e par Dubajic, qui tente une Panenka que Müller captera. La jeunesse servettienne tiendra donc tête à celle de Lugano pourtant bien en verve, mais qui verra son invincibilité (10 matchs !) interrompue à la Praille.

Bravo encore à cette jeunesse pour sa combativité, et qui pourrait même encore emmener Servette à la 2e place du classement. Mais assez peu importe, la tête est quand même un peu déjà à la saison prochaine pour un nouvel enjeu...

De très nombreuses photos de matchs et des supporters de la SG :

Mfuyi cantonné à l'encadrement des jeunes sur l'esplanade avant le match

Le programme des festivités de la Section Grenat affiché en tribune Nord

L'échauffement des titulaires servettiens

Les tifosi luganais ont d'abord pris place en secteur Visiteurs

La mise en place du premier tifo de la SG, 10 minutes avant le match

14h58, entrée des joueurs. "Notre étendard flotte depuis 25 ans !"

15h05, la Section Grenat est à la parade !


Roux manque de peu le centre-tir de Doumbia, mais Servette a déjà pris l'avantage.

Juste avant la mi-temps, "Zubi Raus !" affiché en tribune Nord

Cantaluppi et Bordoli, devant le banc servettien

Roland Müller, l'homme du match, n'en déplaise à ses détracteurs !

Routis, en chevalier galant, devrait quitter Servette

Müller, derrière la paire Dams-Rodrigues, et le trio Cespedes-Pont-Bua.

Les supporters genevois et luganais sont ensemble en 2e période.


C'est clairement la fête en tribune Nord. 25 ans le bel âge !

Le SFC va s'imposer 1-0, pour une troisième victoire d'affilée de la jeunesse grenat !

Cantaluppi tombe dans les bras de Doumbia, qui aura effectué lui-aussi un très bon match !

A la saison prochaine !
Ciao
M

dimanche 4 mai 2014

Bonne victoire contre Bienne (4 mai 2014)

Dernière ligne droite dans ce championnat de Challenge League 2013/2014. 

Désormais 5e avec 49 pts et écarté de la course à la promotion, Servette reçoit le FC Biel/Bienne, 7e avec 32 points dans un pseudo derby romand. Seulement, depuis début avril, Jean-Michel Aeby a été remercié et c’est le duo Mario Cantaluppi – José Sinval qui opère comme co-entraineurs, toujours à titre intérimaire. Le président Quennec avait bien laissé entendre au départ d’Aeby qu’il était temps d’avancer dans la logique de reconstruction, mais aucun entraîneur-manager moderne n’est arrivé, si ce n’est que le SFC a subi le refus de la licence de ligue suisse pour 2014-2015 en première instance.
Bref, ambiance « destroy » de côté des supporters, chez qui seuls les plus irréductibles, soutiennent encore les grenats suisses par leur présence.

Le soleil revient enfin dans ce printemps morose, où Servette a lâché ses ambitions et construit pour l'avenir. Heureusement pour nous, voilà l'opportunité de retourner en tribune principale et même en loges (toujours un grand plaisir, merci Cédric !). Ni Routis, ni Tréand, ni Tadic ne sont sur la feuille de match. On joue avec une composition plus ou moins reconduite, avec Rodrigues, Kursner ou encore Bua pour les jeunes grenats.
La Section Grenat, elle, boude et reste sous la tribune Nord au coup d'envoi. L'affluence est faiblarde malgré les invités.

Servette FC - FC Bienne : 2-1 (1-0)
Challenge League - 04/05/2014 - 2757 spectateurs

Pratiquement d'entrée de jeu, Servette, en blanc, ouvre le score sur un coup-franc et une bonne tête d'Ousmane Doumbia qui trompe Gasseler. 4e minute de jeu : 1-0, tant mieux.
Le jeu sera plutôt disputé ensuite, avec des Biennois plutôt dangereux, mais les équipes se neutraliseront jusqu'à la mi-temps.
Entre-temps Hugh Quennec et Julian Jenkins (futur directeur général venant de Cardiff City) auront parcouru la tribune Nord en toute liberté, discutant ou fois ou deux avec les supporters qui oseront les interpeller.

Romain Kursner (2) aux prises avec Zangger (15) et Morello (22).

Au retour du thé, Cespedes remplacera Margairaz encore trop transparent. Servette prit alors plus ou moins le jeu en main, et les jeunes Kurnser, Bua ou Rodrigues effectueront une excellente mi-temps, avec une mention spéciale pour Romain Kursner, combatif, très solide et clairvoyant. Bravo à cette jeunesse servettienne, qui commence à prendre ses responsabilités.
Dans cette deuxième période, même Euloge Placca et Korede Aiyegbusi amélioreront leur jeu, soutenant quelques offensives sur les ailes. Résultat en fin de temps fort, Roux marque de la tête à la 57e, encore sur coup de pied arrêté. 2-0, de bonne augure.

Moins heureux : Bytyqi, qu'on dit convoité par les grenats du Torino, rentrera pour Rodrigues malheureusement blessé. Hasanovic remplacera le capitaine Pont, peu en réussite sur son jeu de passes.
Plus tard, en toute fin de rencontre, et après que la Section Grenat ait enfin décidé de prendre sa place dans la tribune Nord, les joueurs du Jura bernois obtiendront un penalty, qui sera transformé par Morello.

2-1, victoire méritée de la jeunesse servettienne, pour peut-être la plus belle apparition en 2014.

Quelques belles photos complètent cet article :

Minute de silence pour Vujadin Boskov, ancien entraineur servettien.

Quennec et Jenkins sont là, et le drapeau "pirate" de la SG qui ne daigne pas se présenter en tribune.

4e minute de jeu, et déjà 1-0. Bonne entame !

Quennec et Jenkins en tribune Nord.

Miguel Rodrigues et Romain Kursner, la jeunesse va bien à la défense servettienne.

Le président Quennec et Neven Markovic, en loge principale en 2nde période

Jocelyn Roux ajoute un goal à son palmarès servettien. 2-0, 57e.

La joie du jeune groupe servettien

Entrée de Meriton Bytyqi, genevois d'origine kosovare, en défense centrale.

Après 2 ans, la Section Grenat fait preuve d'une impatience  légitime vis-à-vis de la Direction

Bon coup-franc de Bua en 2e période.

81e, entrée tardive de la Section Grenat et sa centaine de membres présents.

Julian Jenkins, en loge cette fois, du côté Nord-Ouest.

Pénalty anecdotique des Biennois, dans les arrêts de jeu. 2-1.

Les servettiens remercient leurs supporters en faisant un tour quasi-complet du stade.

Encore un petit effort, et cette difficile saison se terminera. Mais, il faut dire qu'un réel espoir naît sur le terrain grâce à une jeunesse qui prend les devants. Allez Servette !

Ciao
M