Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 130 articles, des photos (près de 1600), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 28 janvier 2018

SRC: La revanche dans le derby (28 Janvier 2018)

Pendant la trêve footballistique, voyons où en est le Servette RC...

Le Servette Rugby Club (1er) poursuit petit à petit son ascension vers les sommets de la compétition régionale en France voisine, actuellement en Promotion d'Honneur du Comité Lyonnais. Le seul match de la saison concédé par les Genevois se trouve être contre les voisins et redoutables rivaux de l'US Pays de Gex Rugby (2e à 2 points). Les deux équipes ont bénéficié d'une promotion la saison dernière couronnant une belle domination en 1ère série. Cette année encore, les deux équipes dominent leur sujet et sont promises à disputer la phase finale du comité pour l'accession au cran supérieur (niveau Honneur).

Affiche du match, sur le compte facebook du SRC

Ce match au Stade de Genève a donc toutes les saveurs des derbies, revanches, voire finales locales au sommet. Sur les réseaux sociaux, le club grenat fait un véritable effort de communication qui se concrétisera par une tribune principale presque pleine à moitié.
La dernière rencontre entre les deux équipes à laquelle nous avions assisté à St Julien (rappel), avait déjà donné une belle idée de l'esprit de rivalité entre les deux clubs, avec toujours le soupçon de jalousie assez grossière planant autour des moyens du SRC, de surcroît club pas (vraiment) français.

Servette RC - US Pays de Gex : 24-7 (14-0)
Promotion d'Honneur - 28/01/2018 - 800 spectateurs env.

Il fait assez frais et la pelouse a beaucoup souffert des intempéries mais aussi des matchs récents du SFC (préparation contre le Stade Nyonnais), des M18 et des Espoirs du SRC, qui ont respectivement perdu contre Annecy (11-36) et battu les Espoirs de l'USPG (24-10). Cette dernière partie faisait d'ailleurs l'ouverture des équipes premières; et la moindre des chose qu'on puisse dire est que la tension était déjà bien palpable entre Gex et de Genève. Une bagarre générale survint même dans les arrêts de jeu, contraignant quasiment l'arbitre à interrompre les hostilités. Aucun point n'avait été marqué en 2e période ! Quel augure pour le match principal de la journée ?!

La bagarre de début de match, comme un péché originel...

Le public gessien est venu en masse, plusieurs centaines sont-ils, arborant fièrement les tenues bleues et rouges de l'USPG voisin. Mais le SRC se construit lui aussi, et là encore, plusieurs centaines de suiveurs et sans doute de curieux sont venus pour soutenir le projet à moyen terme de ce futur grand, croyons-le. La composition des équipes étant donnée par le speaker (voir ici), nous apprenons par notre ami Valdo que tout le monde est remonté comme un coucou suisse dans le vestiaire des Grenat. Et c'est l'heure du coup d'envoi.

L'arbitre a été clair, pas de mauvais coup. Et les Servettiens tombent dans le panneau dès la 2e minute, avec un sérieux accrochage et une bagarre, puis l'expulsion immédiate d'un des piliers grenat (carton rouge !). A 14 pendant toute la rencontre, Servette ne faiblira pourtant pas vraiment.
En fait, la lutte s'éternisera dans ce début de match, les deux équipes se neutralisant dans une ambiance d'abord électrique puis dynamique et bousculée dans le jeu. Les deux packs se font face de la plus belle des manières. 20 minutes de jeu et toujours 0-0.

Mêlée de première mi-temps, illustrant une confrontation forte et directe

Mais le capitaine Tognon puis l'arrière Baudouin vont donner l'avantage à Servette en milieu puis en fin de 1ère période assommant quelque peu les Gessiens sur le score de 14-0. Les transformations étant magistralement réalisée par le n°9 Torossian. A noter que le fameux Baudouin était sorti temporairement après la bagarre de début de match, montrant ostensiblement son doigt lâchement tordu à ses adversaires, mais un bandage plus tard, il était de nouveau au front; comme quoi il y a des combats dans lesquels on ne cède jamais.

14-0 à la mi-temps, mais pas le temps de se poser trop de questions. L'USPG n'en restera pas là. Le chronomètre refroidi n'a même pas encore eu le temps de démarrer que les rouges réduisent le score sur un essai de contre dans les 22 mètres servettiens. La transformation le ramène à 14-7, qui fera réagir Servette bien décidé à ne pas laisser remonter encore une fois les rivaux. La pénalité de Torossian dans les minutes qui suivent porte désormais cette marque à 17-7. Et Servette toujours réduite d'une unité va encore résister vaillamment.

3e essai servettien à la 70e, score 22-7.

Le temps passe, et si les Gessiens poussent, le Servettiens les repoussent. Et finalement, les Grenat marqueront un beau troisième essai par le jeune Davallet rentré en cours de jeu sur l'aile droite. 24-7 est donc le score final. La fatigue évitera sans doute davantage de bagarres, mais les petites provocations des voisins français ne manqueront pas de donner quelques occasions de marrons (comme un juge de touche délégué par l'USPG qui trichera amplement sur les sorties de ballons). Les Grenat ne tombent pas dans le panneau, et poursuivent donc leur long chemin vers les succès futurs.

Bravo le Servette RC et les Gessiens pour ce spectacle !

Quelques photos supplémentaires en souvenir de ce derby de haute-volée :

La bagarre générale dans le match des Espoirs

Score final des Espoirs : 27-10.

Retour d'échauffement de groupe du SRC

Entrée des joueurs grenat avant le coup d'envoi.

15e, 0-0. Les équipes se font face.

1er essai des Grenat. 5-0.

2e essai des Grenat. 12-0.

Torossian à l'oeuvre pour la transformation

Mi-temps, 14-0.

Pénalité exécutée par Torossian. 17-7.

76e, on se rassemble pour les derniers rushs.

Les dernières offensives du SRC seront repoussées in extremis.

Fin de match, victoire servettienne.

Score final, 24-7.

Ciao
M