Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 130 articles, des photos (près de 1600), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 15 mars 2015

Long est le chemin... (15 Mars 2015)

Un choc plus ou moins inattendu, non tant dans l'affiche, mais dans le résultat final,... Vraiment final !

 « Le Servette FC affronte le FC Le Mont LS dimanche 15 mars à 15h au Stade Sous-Ville de Baulmes. Venez encourager votre équipe ! » annonce le site officiel du Servette FC.
Et il y a de quoi motiver les troupes de supporters : Non seulement il s’agit d’un derby romand plutôt sympathique, mais en plus les Grenats demeurent temporairement leaders avec 48 pts et affrontent des vaudois derniers du classement. L’intraitable équipe de Wohlen vient (enfin !) de perdre à Bienne un de ses matchs en retard, et vogue à deux longueurs des genevois, tout en ayant un match en retard. Bref, l’occasion de prolonger une belle série de victoires pour les hommes de Kevin Cooper et de s’affirmer sûrement comme l’autre prétendant à la promotion.

Sur le chemin de Baulmes, un paysage de carte postale. Mais ce déplacement ne sera pas des vacances...

FC Le Mont LS - Servette FC : 2-2 (1-0)
Challenge League 2014-2015 - 15/03/2015 - Env. 2000 spectateurs

C'est par un après-midi avec un soleil feutré par un pseudo-stratus, que le club et les supporters du Servette se retrouvent à 650 m d'altitude dans la commune champêtre de Baulmes pour cette rencontre a priori déséquilibrée. Tout le monde s'accorde toutefois à dire qu'elle a tout d'un match piège. Cooper, conscient de la situation dans ses dires, aligne pour la première fois le jeune et solide bâlois Kamber pour démarrer, en remplacement de Gazzetta blessé. Le reste de la composition ressemble aux rencontres précédentes avec notamment Besnard préféré à Roux.

Nous retrouvons nos amis des EdS en tribune parmi les centaines de supporters du Servette pour une rencontre bien difficile pour les Grenats. Le tout commence dans le premier quart d'heure, quand la lanterne rouge domine tout simplement le leader du championnat.  Les Blancs font preuve d'un engagement total, avec un Kololli notamment très en verve. Servette subit et Frick doit s'incliner sur une balle reprise par Zambrella au deuxième poteau, pour un 1-0 logique à la 16e. Tout cela arbitré de façon plutôt discutable par l'homme en noir. qui expulsera pourtant à juste titre Araz (2e carton jaune) à la 26e pour une lourde faute sur Doumbia.

Dès lors, Servette va reprendre le jeu à son compte, mais ne parviendra pas vraiment à trouver la faille, usant de beaucoup trop de balles hautes qui ne firent que régaler les N'Diaye et Getaz, remarquables en défense centrale vaudoise. La mi-temps arrive et les supporters servettiens sont quelque peu circonspects quant à la prestation de leur équipe. A Cooper de gérer une situation pourtant favorable à 11 contre 10. Et au retour de la mi-temps, Roux remplace Dams (blessé ?) pour un 4-4-2 plus offensif.

66e, Jocelyn Roux donne l'avantage aux Grenats

Les Grenats vont accélérer mais devoir se livrer de haute lutte contre des Montais héroïques, mais parfois aussi très limites dans les moyens mis en oeuvre pour freiner la progression des visiteurs. A la 50e, Besnard, encore lui, reprendra à l'arrache le ballon de la tête sur corner, et égalisera sous les yeux de la Section Grenat très bien représentée à 90 km de Genève. 1-1.
Puis c'est Roux qui donne l'avantage 1-2 au SFC à la 66e, lui aussi, par une belle reprise de volley suite à un corner. Il fallait gérer l'énorme application défensive des joueurs du Mont, et Servette l'a fait.

Toutefois, qui s'est un peu livré à la compétition sait que la victoire ne se savoure qu'à la fin du match. Et Servette tardera à donner le coup de grâce à des Montais toujours ultra-combatifs. Vonlanthen aurait par exemple pu le faire à trois minutes de la fin, mais son tir croisé passe à côté de la cage de Brenet.
Les onze servettiens sont maintenant largement dominés et même Brenet monte sur ce coup franc loin dans les arrêts de jeu. Le temps s'arrête, le public est en haleine, et Zambrella est au ballon, excentré sur la droite. Son coup de pied terminera sur la tête de Martin, puis dans les gants de Frick plus ou moins lobé qui se mettra un auto-goal que Sauthier ne pourra sauver. 2-2 à le 93e.
Une fois n'est pas coutume, Servette est rejoint sur le fil. Le choc.

Les mines déconfites des supporters grenat rejoignant la sortie illustreront bien le coup de massue reçu avec cette égalisation dans les ultimes secondes, d'un Le Mont dernier mais bagarreur qui tient notoirement en échec un leader qui ne le restera peut-être pas. Bravo notamment au 17 Kololli et au 20 Alvarez, qui ont fait suer la défense servettienne à grosses gouttes !

Que cette mésaventure soit une leçon d'humilité sur le dur chemin de la rédemption servettienne, qui prendra le temps qu'il faudra...

Quelques autres photos de cet après-midi dans le Nord-Vaudois :

Au club house de Baulmes, l'histoire incroyable du Mont est retracée.

A près d'une demi-heure de Lausanne, Le Mont a installé son QG à Baulmes.

David Marazzi, LS et ex-SFC, est au bord du terrain.

Doumbia, Kamber et Yagan sont à l'échauffement.

125 ans de SFC célébrés joliment à Baulmes par la SG.

14h57, présentation des joueurs.

Les supporters servettiens font retentir les chants traditionnels dans la campagne vaudoise

Jérémy Frick et la Section Grenat

Le supporter club du Mont est plus modeste, mais pas moins courageux.

Benjamin Besnard aux prises avec Nicolas Getaz, sous les yeux de Reis et N'Diaye.

50e, Besnard vient d'égaliser.

José Sinval, légende du SFC, en deuxième période.

La tribune est décidément bien garnie en ce 15 mars... ;-)

87e, Vonlanthen rate le cadre après une chevauchée sur le côté gauche...

93e, coup-franc contestable donné à Zambrella. Le temps s'arrête... 

93e, 2-2. Explosion de joie chez les Blancs.


Dommage, l'occasion était belle, et si rien n'est joué, il est probable que Servette ait à laisser sa place de leader dès que Wohlen aura joué tous ses matchs. Oui, long est le chemin vers la gloire...

Ciao
M

samedi 7 mars 2015

Comme un frémissement... (7 Mars 2015)

Les matchs se suivent en 2015 et se ressemblent...

Quatre rencontres en 2015, et quatre victoires ! Le retour victorieux de la Pontaise (0-1) ce mercredi place le Servette FC en tête (provisoire) de la Challenge League. Cette fin d’hiver est parfaite dans les résultats, mais la manière avec laquelle les grenats s’imposent reste laborieuse.

Il ne manque peut-être pas beaucoup à Servette pour gravir le dernier échelon...

C’est par un samedi après-midi printanier (13°C à 15h) de début mars que les adversaires de Winterthour, 4e avec 35 points, soit à 10 longueurs des Genevois, sont reçus à la Praille. A l’entraineur Kevin Cooper de tirer le maximum de la confiance installée dans l’équipe pour conforter la bonne position des Servettiens. Mais attention, Winterthour est la meilleure attaque du 1er tour, la vigilance reste donc de mise !

Servette FC - FC Winterthour : 2-1 (0-0)
Challenge League 2014-2015 - 07/03/2015 - 4039 spectateurs

C'est Romain Kursner sur l'esplanade qui nous confirme la composition d'équipe : la même que celle qui a arraché la victoire à Lausanne il y a à peine 3 jours, en dehors de Jocelyn Roux qui est remplacé par Benjamin Besnard, le jeune genevois de 22 ans ex-Meyrin FC, qui a déjà fait sensation avec 2 goals en 2 matchs, dont celui de la victoire du derby.

Le jeu est équilibré à l'entame de match, et les milieux ont bien du mal à trouver leurs avants chez les Grenats aussi bien que chez les visiteurs en bleu. Le deuxième quart d'heure de jeu sera illustré par de belles tentatives de construction; la tête de Sauthier sauvée apparemment sur la ligne en est une des conséquences. Pasche et Vonlanthen semblent accélérer leur jeu, et on peut dire que ça se voit. La dernière partie de la 1ère mi-temps verra également quelques belles occasions, comme Gazzetta qui lobe trop son ballon face à Minder (32e). A la 36e, Bua et Vonlanthen permutent de leurs ailes respectives. Bua fera un très bon match sur l'aile droite, notamment en deuxième période.

La mi-temps arrive donc à nouveau sur le score de 0-0, et nous notons que :
- Martignoni a un sang-froid très utile doublé d'une belle intelligence de jeu
- Besnard très en vue il y a une semaine, se trouve un peu court sur ses interventions, souvent devancé par son adversaire, et trop long à se retourner avec le ballon,
- Le trio Frick-Dams-Mfuyi dégage une certaine confiance et garantit une solidité notoire de la défense servettienne.
- Bua, Pasche et Vonlanthen sont de plus en plus intéressants au fil du match.
- Wintherthour est aussi de plus en plus dangereux, notamment sur un tir de Cicek à la 42e.
Bref, rien n'est joué.

Au retour du thé, la pression du FCW se fait d'abord plus forte. A la 51e Cantaluppi se lève s'adresse à Cooper, et aussitôt Kamber part à l'échauffement. Il semblerait que Gazzetta soit un peu court. Servette presse, surtout à partir de sa ligne médiane. A la 55e, Servette a repris le dessus. Un tir suite à une combinaison Bua-Besnard est à nouveau sauvé sur la ligne. A peine trois minutes plus tard, Karim Gazzetta, toujours sur le terrain, reprend un tir de Besnard repoussé par Minder, et le met au fond (1-0). Le stade exulte, il y a comme un frémissement...

58e, Karim Gazzetta s'illustre et ouvre le score pour le SFC.

A la 62e, c'est Vonlanthen qui double la mise (2-0). La joie exprimée à ce moment-là par la Praille avait un air de Super League. Peut-être à cause du match de la semaine, Servette s'endort légèrement sur ses lauriers, et Paiva, seul, n'a aucun mal à réduire le score de la tête à la 68e. Robin Kamber remplace Gazzetta cinq minutes plus tard. Les Grenats vont alors réagir et utiliser leur forme physique et une bonne vision du jeu en écartant sur les ailes et en partant en contre. De grosses occasions se succèdent, notamment par Besnard (76e), puis Pasche (77e). Le jeu finit cependant par se crisper, les duels sont rudes. Servette tient un os, mais il est un peu récalcitrant...

Alexandre Pasche fera une fin de match remarquable, en premier ligne pour recevoir les offensives bleue. Il épaulera ainsi un Besnard héroïque de combativité en fin de match...
Le public retient son souffle et réclame maintenant des changements. Mais Cooper reste impassible, les bras croisés sur la touche. 85e, 86e, 87e, et Winterthour qui lance de longs ballons sur Bengondo... "Lève-toi si tu es grenat !" chante maintenant la SG, ça sent vraiment bon la victoire.
Après trois minutes d'arrêts de jeu, l'arbitre renvoie enfin les joueurs aux vestiaires et Servette peut savourer sa sixième victoire d'affilée en Challenge League.

Cooper et ses joueurs font un hiver remarquable !

Quelques trente photos de cet après-midi ensoleillé :

Roland Müller à l'échauffement

Les titulaires grenat à l'échauffement

Yagan Hiraç, la dernière recrue servettienne, à l'échauffement

Robin Kamber, à l'échauffement

Le désormais traditionnel entraînement de la défense grenat

Kevin Bua, à l'échauffement

15h55, entrée des joueurs

Les supporters de Wintherthour sont venus assez nombreux et ont fait du bruit.

Le Cé qu'è laino est entonné avec grande dignité...

Coup d'envoi, il est 16h.

Paulinho, qui a failli être servettien, et Minder son gardien.

Bengondo aux prises avec Dams, sous les yeux de Gazzetta.

La Tribune Est en 1ère mi-temps.

La tribune Ouest en 1ère mi-temps

Vente de maillots sous la tribune Nord, à la mi-temps.

Au retour de la mi-temps, Sauthier et Pasche face à Paiva.

Frick et Dams, éléments majeurs de la défense servettienne.

Vonlanthen et Martignoni, tous les deux en bonne forme.

Benjamin Besnard, en 2e période.

La Tribune Nord avant l'heure de jeu.

58e, Besnard adresse un tir, Minder s'apprête à plonger.
58e, Gazzetta (22) a repris le ballon repoussé par Minder. Il ouvre le score...
58e, Gazzetta court vers le poteau de corner à l'angle des tribunes Nord et principale, Les servettiens jubilent... 
 58e, les joueurs genevois se groupent autour de leur jeune buteur. Servette 1, Winterthour 0.
 58e, Anthony Sauthier saute sur Gazzetta, Besnard, Pasche and co. Il sent bon ce 1-0. 
...La joie des joueurs servettiens est proportionnelle à la situation exceptionnelle du SFC en 2015.

62e, Vonlanthen court vers le banc. Il vient d'offrir le 2-0.

Score final, 2-1, encore une bonne opération.

Une belle célébration en tribune Nord.

Les servettiens saluent le public très dignement.


Pourvu que ça dure...

Ciao
M