Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 1 décembre 2013

Victoire à l'arrache (1er Décembre 2013)

Servette dispute son dernier match à domicile en 2013 en Challenge League.

Dernier match à domicile d'une longue année 2013, ce Servette - Wohlen doit permettre aux Grenat de renforcer leur position de dauphin derrière les intraitables liechtensteinois du FC Vaduz.
Et cette équipe argovienne, dernière du classement de Challenge League avant la rencontre, pourrait bien donner les pires difficultés aux locaux invaincus depuis le match de Wil. Les connaisseurs du football et de l'équipe fanion genevoise savent que cette rencontre sent le piège. Et pourtant, si on veut y croire, il faut gagner.

Le Club des Cent à l'honneur, offre le vin chaud.

Et la bise est toujours là autour du Lac Léman. Si la température surnage au-dessus de la barre, le vent froid plutôt léger rend les conditions difficiles, surtout pour les supporters. Ils seront quand même plus de 3000 selon le speaker, pour ce match important contre un adversaire plus faible au classement.

Servette FC - FC Wohlen : 1-0 (0-0)
Challenge League - 01/12/2013 - 3215 spectateurs

Jean-Michel Aeby aligne une équipe avec deux attaquants, puisque Roux acquiert le droit de figurer aux côtés de Tadic dès le départ pour la première fois à domicile sous les couleurs genevoises. Par ailleurs on notera le retour de Mfuyi pour remplacer Routis, blessé. Servette tente de se lancer à l'attaque pour éviter le début de match plus que moyen contre Bienne, mais les adversaires alémaniques tiennent le choc et se montrent plusieurs fois dangereux en contre.

Aeby a de quoi s'inquiéter en première période.

Les tentatives grenat ont pourtant du mal à se succéder, et heureusement que Müller, le gardien germano-philippin, encore lui, sauve ses buts à plusieurs reprises sur des tirs à bout pourtant des attaquants de Wohlen. Devant, Tadic est lent et maladroit, Roux trouve très peu de ballons. La mi-temps survient sur le score de 0-0, alors que l'agacement plutôt justifié de certains supporters ressemble à celui de la semaine passée. Va-t-on laisser passer l'occasion de vaincre contre le dernier ?

A la reprise, et sans avoir pu prendre un vin chaud aux buvettes très prisées, nous changeons de place dans la tribune Nord comme pour conjurer le sort et appeler de toutes nos forces le Dieu des buteurs. Et pourtant Servette aura bien du mal à scorer, malgré de plus nombreuses occasions. C'est un peu par miracle que Tadic, à la 57e, parvient à reprendre de la tête un ballon qui finit dans le filet sous la barre. Le très bon gardien Tahiraj en face ne s'inclinera plus. Et si les Grenat auraient pu s'imposer avec 2 ou 3 buts d'avance, ils préserveront le plus petit avantage jusqu'au bout.

Très bon match de Müller, Pasche et Doumbia, qui compensent la faible efficacité des attaquants, y compris de l'entreprenant Tréand qui ne cadrera pas au moins deux tirs dans les 16m.
Mais seule la victoire est belle et les 3 pts comptent.
Pourvu que ça dure.
Allez Servette !

Quelques autres photos du match :

Müller échauffé par Zuberbühler avant la rencontre

Un événement inédit cet hiver : une rencontre de Hockey au stade !

Charles Beer, conseiller d'Etat genevois et qui a contribué au sauvetage de Servette, est à l'interview

15h58, présentation des joueurs à la tribune principale.

Des supporters allemands attirés par Dams et Müller, deux bons joueurs grenat.

Dégagement du gardien de Wohlen en 2e période

57e, 1 à 0 grâce à une tête d'Igor Tadic

Didier Crettenand a eu l'occasion de s'illustrer sur de multiples coups de pied arrêtés

La tribune Ouest en ce 1er décembre 2013.

Duel de n°15. Euloge Placca est rentré à la 71e.

Ousmane Doumbia, au ballon, remplace de belle manière un certain Kouassi !

Ciao
M

dimanche 24 novembre 2013

A la poursuite de Vaduz (24 Novembre 2013)

Le seul match qui peut être qualifié de derby dans cette bien difficile Challenge League...

Les Grenat restent sur une belle série de 14 pts obtenus en 6 matchs depuis la fin de l'été, dont la victoire à Chiasso par 1-2. Vaduz, le leader de Challenge League est encore loin (à 8 pts), mais c'est l'objectif annoncé. Le toujours-par-interim-coach Jean-Michel Aeby doit faire avec 3 blessés, mais peut compter sur son onze majeur des dernières semaines. Le site officiel annonce que le groupe a travaillé d'arrache-pied durant la trêve internationale du mois de Novembre afin d'être affûté pour les 3 ultimes échéances en 2013, et que les Servettiens se sont fixés l'objectif de faire le plein de points.

15h58, dans la bise, les joueurs se présentent à la tribune Ouest.

Voyons ça après un assez beau début d'après-midi de fin d'automne où les cimes blanches et le ciel bleu, disparaissent sous la bise et le stratus qui prennent le dessus.

Servette FC - FC Bienne : 3-1 (0-1)
Challenge League - 24/11/2013 - 3246 spectateurs

A peine 3000 personnes sont venues braver le froid, alors que Servette est pourtant en bonne forme. La fin Novembre c'est déjà un peu l'hiver à Genève... Et pourtant Aeby aligne une équipe prometteuse avec Müller - Sauthier, Markovic, Dams, Routis - Pont, Doumbia, Pasche (cap.), Marazzi, Tréand - Tadic. Mais le défenseur français n°5 se blessera rapidement et sera remplacé par Crettenand. Bienne entre également bien dans la partie, qui ne s'annonce pas facile.

C'est même les visiteurs qui ouvrent le score par le nigerian Adeleke, meilleur joueur seelandais sur le terrain, à la 33e, après que les rouges aient pris le jeu en main pendant quelques minutes. Servette ne parviendra pas à réagir avant la mi-temps, malgré les envolées régulières de Tréand, seul joueur offensif genevois à être dangereux. A la pause, l'ambiance est presque morose, comment ces grenat pourraient-ils faire la différence devant une défense particulièrement étanche ?

Penalty de Tréand qui se fait justice et ramène le score à 1-1.

Heureusement en cette fin d'année 2013, le SFC est dans d'autres dispositions. Si la reprise après le thé reste fragile, c'est encore Tréand qui viendra provoquer le pénalty qu'il marquera lui -même à la 58e. Servette et Bienne font ensuite jeu égal, et on aurait pu penser que ce match nul demeurerait logiquement le score de fin de match. Mais la ressource des Grenat se puisera sur son banc, puisque Jocelyn Roux (eh oui...) puis Euloge Placca (84e et 91e) viendront donner la victoire en toute fin de match, réchauffant un public conquis et satisfait. Non sans difficultés, tant l'extraordinaire Roland Müller fera encore des miracles dans le dernier quart d'heure !

Quel bonheur de sentir à nouveau la Praille vibrer au plus fort et célébrer la victoire du SFC !

Quelques photos supplémentaires de ce derby :

La Praille, 50 minutes avant le match

Le Centre Commercial est déjà à l'heure de Noël

Entrée des joueurs, devant les oriflammes de la SG

Müller, Doumbia ou Pont se motivent au coup d'envoi

16h, Gilbert Guyot donne le coup d'envoi du match

Offensive biennoise de 1ère période

0-1, le milieu nigérian Adeleke vient d'ouvrir le score

Ciel bas au Stade de Genève pour la 2nde période

Coup-franc biennois alors qu'on est à 1-1, on sert les dents !

Score après que Servette ait doublé la mise par l'inénarrable Roux !

Score final: 3-1. Servette arrache la victoire !

Que Servette puisse tenir bon sur ce rythme, et améliorer encore sa deuxième place en Challenge League acquise ce soir  !

Ciao
M

lundi 28 octobre 2013

Eté indien à la Praille (28 Octobre 2013)

Servette, 4e, peut revenir, mais pour ça il faut faire de la Praille une forteresse imprenable. Coûte que coûte !

Treizième journée. Une incroyable température d'été indien (plus de 20°C) sévit encore en ce début de soirée de fin octobre. Jean-Michel Aeby, entraineur intérimaire du Servette FC, est toujours en poste, et il s'en tire plutôt bien. L'effectif est quasiment au complet, et même Jocelyn Roux, enfant prodigue qui n'a jamais été servettien, semble pouvoir être aligné face à une plutôt bonne équipe de Winterthur accompagnée en ce lundi soir par une petite vingtaine de supporters courageux.

L'esplanade de la Praille en ce 28 octobre 2013

Tout est réuni pour remonter au classement, mais encore faut-il tenir la forteresse et lancer des offensives efficaces...

Servette FC - FC Winterthur : 1-0 (1-0)
Challenge League - 28/10/2013 - 4155 spectateurs

Le Servette FC aligne une équipe plutôt attendue avec un seul attaquant, qui, unique information plus insolite, s'appelle Jocelyn Roux, le mal-aimé (et pour cause !). Il effectue donc ses débuts à la Praille et se battra plutôt bien, sans faire pour autant une différence nette devant le but.
Derrière lui, le capitaine Pasche épaulé de Tréand, Crettenand, Doumbia et Marrazzi alterneront le bon et le passif, mais résisteront grâce aux énergiques réactions du lausannois. Heureusement que Tréand toujours en phase très opportuniste ouvrira le score à la 22e minute pour l'unique goal du match.

Derrière, Routis plus en vue que Dams, se blessera en fin de match, et rejoindra certainement à l'infirmerie le compère Markovic, probablement claqué avant la pause. Moutinho qui l'a remplacé n'a (toujours) rien montré de brillant alors que la passivité et une certaine imprécision caractérisaient aussi l'entre-jeu zurichois. Sauthier restait toujours en recherche d'incisivité, alors que le gardien Müller sauvait (à nouveau) la mise à plusieurs reprises, y compris dans les arrêts de jeu d'une détente très appréciable des supporters grenats.

Finalement, Servette remporte ce match et 3 bons points, même s'il ne rassure pas dans sa prestation. Ce soir d'automne encore très agréable, il fallait choisir.
Allez Servette !

Quelques photos supplémentaires de cette soirée finalement peu mémorable :

Toujours pas finalisé, le mur de la solidarité semble s'installer dans le décor de la Praille

Barroca échauffe Müller. Peut-être une démarche décisive pour la suite...

Un "Cé qu'é lainô" toujours fièrement entonné avant la partie 

Pasche, Routis, Markovic et Marrazzi félicitent le buteur Tréand !

43e, blessure de Markovic. Le croate a de la peine à se relever !

Mi-temps. 1-0, mais Servette peine...

Offensive de Moutinho. Rarement l'espoir servettien ne passera...

Fin du match, soulagement. Une victoire et 3 pts. Peu importe la manière.


Ciao
M

dimanche 6 octobre 2013

Revoir Schaffhouse et... revenir ! (6 Octobre 2013)

Revenir dans la course du championnat, tel est l'enjeu de ce match à domicile pour le Servette FC...

Servette revient à la Praille pour ce dimanche après-midi, et une nouvelle fois a l’occasion de revenir dans la course du championnat de Challenge League. Ce match à domicile est donc important dans la longue et difficile conquête de l'accession, mais aussi celle de son public genevois, si difficile.
Nous nous  rappelons de ce 6-2, le dernier Servette-Schaffhouse, où Rüfli avait marqué son but de 60 mètres. Ce jour-là on se disait : on ne peut pas faire un tel résultat et ne pas espérer monter en Super League. Et quelques mois plus tard, le SFC était de retour dans l'élite.
Pourvu que cette dynamique d’alors se retrouvât cet après-midi sous un beau temps automnal…
Les vaillantes troupes servettiennes en ordre de bataille...

Servette FC - FC Schaffhausen : 2-1 (1-0)
Challenge League - 06/10/2013 - 4105 spectateurs

Jean-Michel Aeby, entraineur ad interim est discuté dans son poste... et pourtant. Depuis le départ de Fournier, l'équipe semble trouver un style de jeu et échoue assez peu dans les résultats (Wil et Lausanne en Coupe). La tactique semble plus adaptée et le coaching est plutôt opportun.
Seulement, depuis quelques jours, le club lui a mis dans les pattes Mario Cantaluppi comme adjoint et l'attaquant ex-lausannois Jocelyn Roux qui trépignait à l'idée de porter le maillot grenat. Aeby s'en tient pourtant à sa formation en réussite, avec David Marazzi pour épauler Neven Markovic sur le côté gauche.

A l'entame du match, à juste titre, les équipes se méfient l'une de l'autre. Elles s'observent, et les timides offensives grenat sont contrées par des passes dans le dos de la défense plutôt opportunistes des jaunes et noirs. Müller sauve clairement la mise une ou deux fois, et Routis, Dams et Doumbia tiennent la baraque le reste du temps. Devant, Placca ne ménage pas ses efforts, flanqué de Tréand et Marazzi qui jouent de leur expérience. Et bien à propos, le néo-servettien qui a repris le n°8, ouvre le score à la 43e. Ouf, le score a basculé pour Marazzi et Servette !

Au retour du thé, Servette défend son avantage. Bua rentre à la place de Marazzi, largement applaudi, et donnera un bon dynamisme (et surtout beaucoup d'air) à l'aile gauche dans cette dernière partie de match. C'est ainsi que de son côté vient le goal de Tadic qui, rentré depuis un quart d'heure, s'est appuyé sur son jeune ailier et qui se délivre des piètres prestations précédentes. 2-0 à la 70e, double ouf !
Dès lors, il fallait tenir. Les genevois temporiseront mais ne résisteront cependant pas à un tir lointain de l'inarrétable Rossini à la 86e (2-1). Mais voilà, la victoire sera bien grenat pour le soulagement d'un public plutôt content.

Si le retard avec les Vaduz, Wil et Schaffhouse est encore important au classement, la 5e place est consolidée avec 18 points pour 11 journées. Servette est de retour dans la course !

Une série de photos de ce match :

Les grenat Hasanovic et Bytyqi manient le ballon avec les jeunes supporters

Le mur de solidarité est maintenant totalement placardé

Les titulaires servettiens à l'échauffement

Roux est avec les remplaçants Mfuyi et Pont. Un air de Super League...

Mario Cantaluppi participe à l'animation de l'entrainement d'avant-match

La relève passe entre les gouttes, comme son ainée de l'équipe première

Les clubs genevois à l'honneur

Coup franc du FCS, Müller (34) place son mur à partir de Crettenand (16),homme de base.

44e minute, Servette vient de marquer. La mi-temps s'annonce (légèrement) plus détendue.

La tribune Ouest en 2e période

La tribune Nord plutôt garnie en 2e période

Marazzi apporte son expérience à un Markovic souvent discutable

Un des multiples coups de pied arrêtés de Crettenand depuis le côté gauche servettien.

70e, 2-0, but de Tadic. Quel soulagement pour tout le monde !

 
Seule la victoire est belle. Le "Virage H" est à l'honneur.

Ciao
M