Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 130 articles, des photos (près de 1600), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

mercredi 25 septembre 2013

Solidarité et pourtant nouvelle défaite à la Praille (25 Septembre 2013)

Le nouveau Servette FC est-il arrivé ? Le test contre le FC Wil plutôt bien placé mais dans une légère période de doute doit apporter de nouvelles réponses...

Pour une fois venus avec des renforts, nous voulions faire de cette occasion de l'inauguration du Mur de solidarité (qui a apporté 900 000 francs) et des honneurs enfin donnés à l'ex-capitaine Lionel Pizzinat, grenat à jamais, une grande soirée. En cette fin septembre, l'été joue aux prolongations et les 20°C sont dépassés quand vers 18h45, la tribune du Village du Servette voit Pascal Matthieu (Léman Bleu) ouvrir la soirée. Trois piliers ont pris place sur l'esplanade, l'occasion de célébrer la vie. Celle du Servette FC.

Le mur de la solidarité sur l'esplanade de la Praille, en ce 25 septembre

Après avoir mangé et bu, assisté aussi à l'officielle cérémonie menée par le Président Quennec, et avec l'ex-ailier José Sinval ou encore le jeune Karim Gazzetta accessoirement fleuris, vu la coupure du ruban par l'ex-capitaine vaillant des Grenats, allons nous réfugier en tribune Nord pour assister à une victoire, en tout cas nous l'espérons.

Servette FC - FC Wil : 0-1 (0-0)
Challenge League - 25/09/2013 - 3715 spectateurs

Les Servettiens se lancent à l'attaque avec des Crettenand et Tréand en soutien d'Euloge Placca, ainsi que Bua sur l'aile gauche et Doumbia en retrait. Les offensives sont régulières et le capitaine Pasche se montre très combatif, voire héroïque, à la récupération. Le jeu met quand même de longues minutes à se développer, mais Servette domine clairement. Wil ne se montrera guère organisé dans cette première mi-temps.

Routis revient à la pause en ouvrant la marche, comme souvent. C'est l'homme le plus solide sur le terrain et à de multiples reprises il récupèrera ou relancera de façon exemplaire, en usant même de gestes techniques courts remarquables. Devant en revanche, les attaquants servettiens vendangent, avec un tir sur la barre de Bua, une envolée tout en rupture de Crettenand, ou a un reprise de loin de Pasche que Favre détourne. Rien n'y fera, décidément, l'appréhension qui planait sur ce match commence à mal se concrétiser quand Müller se voit soudainement obliger de bloquer une contre-attaque fulgurante des bleus de Wil.

Cerrone trompe Müller à la 73e sous les yeux de Crettenand

Penalty et carton jaune pour le gardien servettien qui ne pourra repousser le ballon de Cerrone. Incroyable, avec peut-être trois actions construites depuis le début du matchs, le FC Wil mène puis gagne 0-1 à la Praille. La solidarité servettienne plutôt admirable ne se confondra pas avec la toujours nécessaire efficacité.

Le chemin de la Super League est semé d'embûches...

Une dizaine de photos supplémentaires :

Le Président Quennec, Gazzetta, Pizzinat et Sinval sur la tribune du village du Servette FC

Cap'tain Pizz', entre un grenadier genevois et José Sinval

L'inauguration du Mur de la Solidarité qui a permis le sauvetage du club

Allez Servette ! Les Avanchets étaient là, ce soir !

19h43, présentation des joueurs

Coup d'envoi pour Lionel Pizzinat. Manque plus qu'une victoire ce soir...

La pluie survient par surprise au cours de la première période

Müller regarde sa garde : Dams, Doumbia et Routis, de gros potentiels pour le SFC

Aeby est inquiet. Mountinho et Tadic doivent permettre de revenir...

Coup franc du défenseur allemand, une des dernières chances servettiennes !

Ciao
M

samedi 14 septembre 2013

Le derby lémanique en Coupe de Suisse (14 Septembre 2013)

Grand derby lémanique pour les 16èmes de finale de Coupe de Suisse. 

 L’automne n’est pas loin quand dans ce samedi soir sous un temps couvert mais encore agréable, le Servette FC reçoit son ennemi premier, le Lausanne Sport pensionnaire de Super League, pour ce 2e match de Coupe de Suisse de la saison des grenat. Servette reste sur 2 victoires et joue désormais sous la houlette de Jean-Michel Aeby, entraîneur par interim. Lausanne a effectué un départ catastrophique en Super League, et occupe la dernière place avec 1 point. Mais les bleu et blanc ont recruté costaud pour revenir.

Peut-être l'événement de ce début de saison... après le départ de Fournier !

Le président Hugh Quennec traverse le parvis et salue les supporters, il vient voir les représentants du Virage H, puis des supporters attablés et qui iront en tribune Est, puis il signe un autographe pour des jeunes garçons dans les travées de la tribune latérale, avant de traverser le terrain et rejoindre les officiels. Il n'y a pas de doutes, le match est important, Servette joue sa qualification mais aussi quelque part un peu son image. Les affluences sont faibles avec le retour en Challenge League, et une victoire contre le rival et un peu ainé du LS ferait du bien.

Servette FC - Lausanne-Sport : 0-1 (0-1)
Coupe de Suisse (16e de F.) - 14/09/2013 - 4384 spectateurs

Malheureusement malgré l'ouverture de la tribune Est qui nous recevra, l'affluence est faiblarde. L'équipe que s'apprête à aligner Aeby ressemble à son onze de départ en Challenge League. Pas étonnant, Servette doit encore stabiliser son équipe après le départ de Fournier, et avec les derniers chamboulements dans l'effectif dont l'arrivée de l'attaquant Euloge Placca et le départ surprise de Marinkovic.

Comme l'avait annoncé Quennec a un groupe de supporter 3/4 d'heure avant le match, les Grenats se portent à l'avant dès le début de la rencontre, mais il buttent sur des lignes lausannoises plutôt solides avec Yaya Banana, Mija Mevlia ou encore Yoric Ravet, des nouvelles têtes qui feront du bien aux bleus et blancs. Quand au bout de 20 minutes les offensives grenat s'essoufflent, les visiteurs prennent petit à petit le dessus, et finissent par ouvrir le score à la 30e par Tafer sur une erreur défensive des servettiens, incapables de se dépêtrer.

Servette tente de revenir mais Tadic ou Mfuyi ne sont pas au mieux et la défense lausannoise ne doute pas. Logiquement à la mi-temps Euloge Placca remplace Tadic, puis 17 minutes plus tard c'est Bua qui, sous la pluie, remplace Mfuyi. Mais Servette qui essaie d'accélérer par ses latéraux et parfois dans l'axe par le capitaine Pasche n'inquiète pourtant jamais Fickentscher. toujours 0-1, et dans les travées on croît difficilement à un retournement de situation.

Et effectivement, rien n'y fera. malgré les offensives et même la tentative désespérée du gardien Müller d'épauler son équipe dans les arrêts de jeu, le score en restera à ce frustrant 0-1, alors que l'équipe a poussé et tenté mais n'a pas été assez solide physiquement. Et malheureusement, quelque part, la différence entre la Super League et la Challenge League s'est vue dans l'efficacité au global dans ce match, même si Servette a plutôt bien rivalisé.
Une belle frustration à nouveau à domicile !

Une belle série de photos de cet événement :

Avant le match, le président Quennec signe un autographe en tribune Est

Les supporters lausannois sont là, mais pas très nombreux...

Stade plutôt vide pour accueillir un match pourtant légendaire...

19h27, entrée des joueurs

"My heart beats for you, the white and the blue" disent-ils...

La Section Grenat est là, et sera à la hauteur du derby

Au coup d'envoi, Tadic, Pasche et Crettenand.

Aeby et le banc servettien en 1ère période

Lausanne vient de marquer, mais il reste du temps

Offensive servettienne avant la mi-temps

Yannis Tafer, le buteur des Vaudois.

Mfuyi auteur d'un match moyen, et Doumbia plus prometteur

La Section Grenat célèbre le derby, mais le reste du public a du mal à suivre

Luis Pimenta contre Niklas Dams, beau duel.

Une des multiples offensives servettiennes de la 2e période

A cette question, la Section Grenat répondra justement "A l'année prochaine !"

Le tout pour le tout dans les dernières tentatives servettiennes, même Müller y est...

Ciao
M

dimanche 1 septembre 2013

Le renouveau contre Lugano (1er Septembre 2013)

La période estivale, ses nouveautés, ses découvertes, ses nouveaux élans...

En quelques semaines à peine, le Servette FC a bien changé. Après un début très moyen dans cette saison de repentance en Challenge League (5 pts pour 5 matchs), le silence et l’absence du président Quennec devenaient lourds. Soudain, alors que Servette s’en allait éliminer le FCC à La Chaux-de-Fonds, le couperet tomba légèrement à contre-temps le 20 août: Sébastien Fournier est remercié. Triste pour la frange de supporters en mal de fidélité et de valeurs de courage et de combat, représenté par un homme grenat de cœur comme on en a rarement vu.

Retour à la Praille pour une belle rencontre estivale de Challenge League

Incontestablement, le directeur sportif Loïc Favre, et l’imposant entraîneur des gardiens et conseiller de la présidence Pascal Zuberbühler ont pris les choses en main du côté sportif. Puis arrivèrent des recrues (d’un peu nulle part, nous osons dire), avec l’ivoirien Ousmane Doumbia, au milieu pour essayer de faire oublier Xavier Kouassi, puis tout récemment Placca Fessou Euloge, attaquant togolais de 18 ans.

En ce 1er septembre et cette ambiance encore estivale, Jean-Michel Aeby à la barre par intérim, les Grenat défient leurs adversaires et amis supporters de longue date : Les souvent redoutables bianconeri du FC Lugano. Après un succès ric-rac sur la lanterne rouge Chiasso la semaine passée, Servette a l’occasion de revenir dans la course, ou alors de s’empêtrer pour aller vers un automne de galère.

Servette FC - FC Lugano : 4-1 (2-1)
Challenge League - 01/09/2013 - 3485 spectateurs

En ce beau dimanche après-midi, Aeby aligne une équipe plutôt similaire à celle du week-end précédent, avec le germano-philippin Müller entre les poteaux, Markovic-Dams-Routis-Sauthier derrière, Mfuyi-Doumbia en sentinelle puis Bua-Pasche-Tréand et Tadic en pointe. Seuls quatre joueurs évoluaient en Super League l'an dernier...

Si les Luganais s'avançaient virevoltants et plein de jeunesse, le servettiens restèrent plutôt solidement organisés, en lançant quelques offensives par les ailes, en particulier celle de Tréand. C'est d'ailleurs lui qui ouvrira le score. Il fera même un doublé juste après que Bottani avait égalisé et que les visiteurs se montraient toujours dangereux. Mi-temps 2-1, cette équipe servettienne serait-elle en train de se révéler ?

La deuxième période fut tout aussi intéressante pour les supporters grenat, sachant qu'assez vite le malheureux Dubajic se fit expulser (59e) ce qui facilita la tâche à Servette qui venait de faire le break par Bua. Markovic et surtout Tadic étaient à la peine (on regrettera la vente tout fraîche de Moubandje), mais la garde noire Doumbia-Mfuyi veillait, tout comme la charnière Dams-Routis. Aeby avait bien retenu la leçon du communiqué annonçant le départ de Fournier et fit rentrer les jeunes Moutinho et Cespedes, après que Crettenand ait renforcé le milieu.

Et cette stratégie fut payante, puisque le jeune attaquant Boris Cespedes inaugurait son compteur professionnel en toute fin de rencontre et crucifia un Lugano moins physique et surtout désormais réduit à 9. Belle victoire, beau sentiment de bonheur qui s'était franchement fait attendre de si longs mois...

Allez Servette, le renouveau est là !

Pas mal d'autres photos de cette belle rencontre :

Le président Quennec au Village d'avant match

Une nouvelle affiche sur le devant du stade de Genève

Les titulaires grenat à l'échauffement

15h58, entrée des joueurs

Ousmane Doumbia, le nouveau n°17 servettien

43e, 2-1, deuxième but d'un Geoffrey Tréand en bonne forme !

Crettenand à l'échauffement de la mi-temps

La Tribune Nord avant le redémarrage du match

Tifo luganais, louant l'amitié avec la Section Grenat

Attention, Tréand déborde encore...

... et Bua marque à la 53e : 3-1 pour Servette !

Célébration servettienne, alors que la victoire est proche !

Tréand en forme, Tadic en méforme

Et voilà le jeune Cespedes qui fait son entrée à la 84e

Et il marque ! 4-1 pour le SFC !

Que la victoire est belle !

Partage de joies entre les supporters de la Tribune Nord et les valeureux joueurs grenat !

Ciao
M