Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe un peu plus de 130 articles, des photos (près de 1600), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 20 novembre 2016

Frustration (20 Novembre 2016)

Grande affiche à la Praille, entre en SFC en grande forme et un FCZ au sommet...

Dimanche, 20 Novembre 2016 15h, le Servette FC accueille le FC Zurich dans le cadre de la 15e journée de Challenge League. Pour cette 159e rencontre, on annonce un  véritable choc entre deux "clubs de tradition". D'un côté, le Servette FC, 17 fois champion de Suisse, 4e et en pleine remontée au championnat, de l'autre, le FC Zurich, sacré 12 fois, leader avec 16 pts d'avance sur les Grenat, et qui se retrouve à l'échelon inférieur un peu par erreur.

65e, Dure expulsion du capitaine Sauthier, un des tournants du match

Le site officiel du Servette FC comme l'extraordinaire site des Enfants du Servette, notre partenaire, ont préparé cette grand affiche avec un maximum de teasing et d'appels à la mobilisation, avec des articles quotidiens. L'importance de cette rencontre est claire, elle qui pourrait confirmer le retour en grâce des Grenat, ou entériner un peu plus la suprématie zurichoise sur l'antichambre de l'élite helvétique. Anthony Braizat, dans une vidéo d'avant-match, prône la rigueur du détail, et probablement a-t-il raison...

Servette FC - FC Zurich : 0-4 (0-1)
Challenge League - 20/11/2016 - 6102 spectateurs

Le ciel est clément pour ce match avec une température bien au-delà de 15°C aux abords de la Praille. Une heure avant le match, l'impression sur l'esplanade est claire : le public est venu. Une fois dans le stade, on aurait parié sur près de 8000 spectateurs, mais le speaker en annoncera moins. Sur le terrain, le coach servettien avance avec un 5-2-3 assez classique, Baumann remplaçant Cadamuro suspendu. Le suisse-allemand servettien fera une bonne partie jusqu'à l'heure de jeu, où des crampes précipiteront sa sortie au profit de Yagan. Le FCZ domine le premier quart d'heure malgré quelques timides tentatives de contres grenat.

La suprématie des visiteurs se montrera d'autant plus importante après un flottement d'une dizaine de minutes, suite, notamment, d'un raid et d'un tir extraordinaires du jeune Maouche (15e), point d'orgue de la mi-temps servettienne. Zurich reprend la main, et ouvre le score sur un pénalty bien généreux, alors que Mfuyi se montrait une première fois dépassé. Les leaders zurichois sont plus solides, et cette affirmation sera (malheureusement) toujours plus vraie dans le match; les joueurs expérimentés en grenat (dont aussi Alphonse et Mati) étant eux trop justes dans les duels.

Yassin Maouche, un grand espoir servettien.

A la pause, c'est quand même un sentiment de frustration dans les travées. Servette est mené 0-1, mais les opportunités de contres existent. Encore faut-il assumer la supériorité des Blanc et Bleu. Visiblement, Braizat ne parviendra pas à changer les choses. Dès la 48e, c'est une énorme occasion qui est gâché par le n°21 alors que Mfuyi et Frick étaient lâchés. Et l'arbitre de remettre ça en expulsant a priori très durement le très bon Sauthier, déstabilisant d'un coup le dispositif des locaux.
Sarr, le 29 blanc, s'en donne à cœur joie, c'est la clé de voûte du système zurichois, et la main-mise des visiteurs en sera d'autant plus grande.

Dans les coins des fans, c'est aussi les Zurichois, près de 400, qui supplantent la Section Grenat. Le refroidissement de la tribune Nord se prolongera par le 0-2 (65e), où Frick et Mfuyi s'effacent encore une fois, mais aussi la baisse de régime de Maouche et Hasanovic dans l'entre-jeu.  Les entrées de Berisha et Yagan n'apporteront d'abord pas grand chose, si ce n'est un passage à 4 dans la défense, puis un 0-3 où les Grenat n'y sont plus et la passe-à-dix zurichoise devient humiliante.
Il y aura pourtant quelques velléités (pour ne pas dire des occasions intéressantes !) avec un 1er tir de Nsamé à la 82e, puis un beau coup-franc de Berisha.

87e, 0-4, la messe est dite.

Rien n'y fera et au contraire, l'humiliation et très certainement la fin de tous les espoirs de remontée pour les Genevois viendront achever les tribunes principales et Nord de la Praille; 0-4 à la 87e.
L'entrée de Libertazzi n'aura une nouvelle fois servi qu'à signaler son existence, et les travées se vident alors que le temps additionnel est encore loin.

Beaucoup de frustration. Il est probable qu'une partie des milliers de supporters grenat ne reviendra pas de sitôt... quelle occasion gâchée.

Quelques autres photos de cette rencontre, peu mémorable :

Le CC de la Praille a déjà mis sont habit de Noël

Echauffement des leaders du championnat

Jean-Pierre Nsamé, avant le match

Echauffement du trio de défense centrale grenat

Hommage à la jeunesse servettienne

Entrée des joueurs

Présentation des joueurs

Les entraineurs Braizat et Forte, ainsi que le banc servettien, en 1ère période

La tribune principale en 1ère mi-temps

Le pénalty du 0-1, un autre tournant du match

Plus de 400 spectateurs zurichois, à vue de nez.

Les Zurichois seuls en 2e mi-temps.

Les tribunes Nord et Principale encore bien garnies en 2e mi-temps

Baumann, Nsamé et Hasanovic au milieu des zurichois

La Section Grenat, présente, mais moins en vue que sa rivale du jour en bleu et blanc.

Ciao
M