Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 13 avril 2013

Désillusions printanières (13 Avril 2013)

Servette est dans la difficulté, mais encore une fois à domicile le club genevois ne parvient pas à réagir...

Bien qu'il ressorte d'une victoire à Berne contre YB (0-2), et qu'il revienne sensiblement sur Lucerne et Lausanne au classement, le Servette FC est toujours 10e et dernier de "Raiffeisen" Super League et dans la difficulté. Celle-ci n'est pas uniquement sportive, mais aussi financière. En effet, un peu plus d'un an après le sauvetage du club servettien par Hugh Quennec, les difficultés de trésorerie persistent... On notera que les joueurs ne sont toujours pas payés du mois de mars !

Désillusion printanière à La Praille, malgré que Servette semblait reprendre son destin en main...

La bonne nouvelle vient pourtant du ciel très clément au dessus de la Praille (19°C puis 16°C après le match) en cette 3e semaine de Printemps. Enfin ! Tout est prêt pour la révolte, d'autant que Sébastien Fournier, coach depuis l'automne, vient de prolonger son contrat à la tête du contingent de l'équipe première. Pour l'avant-match, l'atmosphère printanière est d'ailleurs adéquatement exploitée avec un concert bien sympathique dans la zone appelée "Village".

Servette FC - FC Sankt-Gallen : 1-3 (0-2)
Super League - 13/04/2013 - 6062 spectateurs

Seulement 6062 spectateurs annoncés par le speaker dans le dernier quart d'heure de jeu ! Nous relevons à peine, car la déception est déjà grande... Et pourtant il y a peut-être 8000 à 9000 personnes visuellement, tout comme il y avait la place pour "régater" contre l'adversaire de Suisse Orientale... mais Servette n'a pas été à la hauteur ! Voyons cela...

En fait, la première mi-temps fut construite comme un de ces départs catastrophiques dont l'équipe de la Praille a un peu le secret. 4e minute, Besle ouvre le score sur un corner. 9e minute, c'est Scarione qui aggrave la marque. Les joueurs servettiens sans leurs recrûes hivernales n'ont encore rien vu... Et jamais en première période, le milieu de terrain grenat ne rivalisera avec celui des "Brodeurs", 3e au classement, il faut le rappeler.
Cette domination nous laissera pantois quasiment jusqu'au thé, alors que Lang avait déjà été substitué à un De Azevedo plus remuant.

La deuxième période démarrera à peu près pareillement. Schneider avait laissé sa place à Moubandje, mais le problème de la tenue du jeu et de la présence physique dans les espaces comme en l'air n'était pas résolu. La défense Saint-Galloise (Mutsch-Montandon-Besle-Modou) n'était que très peu inquiétée par un Karanovic esseulé, et peu soutenu par les Pasche-Pont ou Tréand. C'est d'ailleurs Etoundi qui marque le 0-3, avant, enfin, que les joueurs grenat se réveillent quelque peu.

Trop tard et peu efficace, Eudis parviendra quand même à marquer "à l'arrache" à la 77e. Les quelques autres occasions ne feront que souligner une imprécision et une confiance toujours instable.

Pas de quoi fanfaronner pour le maintien ! Que de désillusions !

Quelques photos de cette soirée :

Le concert d'avant-match avec les Boogie Sound Department, très sympa !

Echauffement dynamique des titulaires, comme d'habitude avec le préparateur servettien

Les 2 équipes à l'échauffement; pour une fois les servettiens sont côté Nord !

Les jeunes pousses représentent l'espoir; celui du maintien est encore dans la voix des supporters !

19h43, Entrée des joueurs.

19h45, Coup d'envoi et fumigènes saint-gallois.

Lopar, Besle et Pasche, au coup d'envoi.

Le banc servettien en première période.

Le Président Quennec fait un passage en tribune Nord à la mi-temps.

60e, le 0-3, les coéquipiers de Nater, de retour chez ses ex-coéquipiers, sont aux anges.

77e, le 1-3. Le brésilien Eudis redonne un temps un peu d'espoir à Servette.

Moubandje à l'échauffement à la mi-temps. Le retour du suisso-camerounais n'aura pas permis de revenir à égalité.

Ciao
M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire