Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 22 juillet 2017

Démarrage au ralenti (22 Juillet 2017)

Lancement de la saison 2017-2018, toujours en Challenge League...

Il fait lourd et couvert en ce samedi soir pour la 1ère journée de Challenge League au Stade de Genève, où le Servette FC, un des favoris pour la montée, rencontre le FC Chiasso, un candidat à la relégation. Sauf que Servette n'a pas battu les tessinois depuis belle lurette; avec 5 matchs nuls sur les 5 dernières rencontres. Tout le monde est prévenu, il faut éviter un faux démarrage comme celui de la saison dernière...

18h57, première entrée de la saison 2017-2018

Meho Kodro aligne une équipe avec 3 nouveaux joueurs : Sally Sarr, arrière central, venu de Lucerne, Sébastien Wüthrich, meneur de jeu, qui arrive avec son expérience, et Steven Lang en attaque, pour son deuxième passage au club. Une équipe plutôt attendue, dans un système très proche de celui de la saison précédente, mais notamment sans le point d'appui Nsamé (parti à YB). Si les matchs de préparation n'ont pas été impressionnant, les supporters comptent sur l'enjeu du championnat et la faiblesse de l'adversaire pour construire un parcours victorieux...

Servette FC - FC Chiasso 2-2 (2-1)
Challenge League - 22/07/2017 - 2059 spectateurs

Et les choses vont mal démarrer pour cette saison. 4e minute, le dangereux attaquant droit n°99 (Ceesay) reprend parfaitement une balle aérienne à l'abord des 6 mètres, Frick est trompé à bout portant. 0-1, la douche froide. Les démons des mauvais départs hantent déjà les têtes des supporters servettiens...
Les Grenat vont alors pousser, sous une pluie de plus en plus forte dans le 2e quart d'heure de jeu. Lang et Alphonse s'illustrent, et ce dernier finit par égaliser dans la lucarne à la 25e, alors qu'un éclair lézarde le dessus du Salève. 1-1.

Tentative du capitaine Sauthier de près de 30 m

Les locaux vont continuer à pousser, soutenus par une Section Grenat présente et très active pour cette reprise. Cespedes tente sa chance, mais ça passe de justesse au ras du poteau de Mossi. Fabry, quant à lui s'est positionné en meneur de jeu en retrait, un peu à la façon d'un Pizzinat d'il y a quelques années, avec un peu plus de mouvement mais tout aussi peu de duels joués.
Alphonse, bien en jambe dans cette première période, va lui singer Nsamé à la 36e, en déviant de la tête une balle pour Lang, seul sur l'aile gauche. Le débordement de l'ex-argovien va obliger le défenseur chiassesi à commettre la faute. Penalty transformé par Alphonse : 2-1.

Servette va pousser encore (encore un tir de Cespedes notamment), et on passera plusieurs fois près du break. La mi-temps sera sifflée sur ce score de 2-1, et un soulagement certain chez les supporters servettiens, venus plutôt en nombre pour ces vacances d'été. Au départ de la 2e mi-temps, les états d'esprit ont un peu changé, et les visiteurs pressent. Le milieu de terrain grenat s'endort, incapable de se relancer dans le rythme. A l'heure de jeu, ça devient inquiétant.

38e, les Grenat viennent de faire le break, mais ça ne suffira pas.

Le match va progressivement se tendre entre les 2 équipes, avec beaucoup de fautes et beaucoup de cartons jaunes distribués. Les tessinois tentent un jeu en contre bâti sur un pressing solide, mais Servette veut mettre le ballon dans le terrain adverse. Le Pogam et Lang tentent de combiner quelques fois sur la gauche, alors que Vitkieviez a du mal à faire la différence de son côté. Il sera remplacé à la 63e, par le nouvel attaquant de poche brésilien nommé Willie. Le n°11 servettien va se lancer comme un feu follet dans quelques accélérations et quelques dribbles, mais toujours pas de KO servettien en vue.

Chiasso devient progressivement assez dangereux, puisque le milieu servettien s'effondre petit à petit. Et la sortie de Wüthrich pour Berisha n'arrangera pas les choses. Les blancs profitent d'une balle qui traine dans la surface de Frick pour le tromper une deuxième fois par Franzese. 2-2, consternation dans les tribunes.

84e, 2-2. Consternation.

Le match se terminera sur ce nouveau match nul, qui pose bien des questions aux ambitions servettiennes. Le manque de constance et de solidité peut se gérer au fur et à mesure de la saison, mais un "futur promu" n'a pas réellement ce temps-là. Des renforts sont certainement nécessaires pour accueillir la Super League en 2018.

Quelques autres photos de cette soirée :

Ce qu'il reste du mur de la solidarité vit ses derniers jours

Le nouveau maillot du SFC

Echauffement des titulaires

Retour à la Praille, un stade toujours très vide.


19h, le coup d'envoi enfin !

Fabry, Sarr et Wüthrich.

Sans commentaire...

L'orage a éclaté, il pleut des cordes

Lang et Le Pogam, en 2e mi-temps.

Faute sur Mati, sous les yeux de Sauthier.

Tribune Nord, vers 20h10.

Tribune principale

Berisha rentre pour Wüthrich, dans le dernier quart d'heure.

Ciao
M





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire