Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

samedi 3 février 2018

Glacé (3 Février 2018)

61 jours après le drame contre Xamax...

Servette a recruté Mychell Chagas et Paolo De Ceglie pour cette reprise et la course poursuite face à Neuchâtel Xamax, et son avance de 11 points. S'ils ont laissé les Grenat invaincus, les matchs de préparation n'ont pas montré un SFC spécialement conquérant. Et malheureusement, la situation va se confirmer ce soir alors que Xamax n'a fait qu'un match nul 3-3 à Vaduz. Il fait froid, il fait très froid, et on sera assez vite glacé...

33e, Chiasso vient d'égaliser, plus rien ne changera.

Servette FC - FC Chiasso : 1-1 (1-1)
Challenge League - 03/02/2018 - 1880 spectateurs

La Praille retrouve une affluence catastrophique pour un adversaire qui ne fait certes pas rêvé, mais que les Grenat doivent vraiment battre pour bien lancé une demi-saison qui doit être historique. C'est vrai aussi qu'il fait une température de saison en ce samedi soir.
La Section Grenat étrenne sa nouvelle banderole pour ses 30 ans, et on espère en Tribune Nord que les joueurs sauront faire de 2018 une année inoubliable.

5e, Chagas avait ouvert le score d'une très belle tête.

Meho Kodro doit malheureusement faire sans un arrière gauche de métier, et choisit de positionner Sarr à ce poste. Devant, il manque Alphonse, mais Chagas pourra montrer son talent. Et Wüthrich refait son apparition après une longue pubalgie. Au but, Gonzalez est étonnamment préféré à Frick.
La rencontre débute sur un petit rythme, mais un coup d'éclat viendra quand même animé les supporters grenat. Chagas ouvre la marque sur corner à la 5e minute d'une superbe tête dans le petit filet de Russo.

Et Servette qui ralentit devant le bloc chiassesi, qui passe en retrait, qui reste derrière, qui ne dégage pas. Les offensives sont maigres, et s'appuient essentiellement sur l'espace devant Miroslav Stevanovic. Lang de l'autre côté est maladroit et mal placé, Wüthrich n'est visiblement pas tout à fait dans le coup.
De l'autre côté, on retrouve un Ceesay (n°99) toujours aussi incisif, appuyé d'un certain Carte Said (n°10) tout à fait intéressant et bien en jambes lui aussi. C'est le premier qui égalisera à la 33e, alors que Gonzalez n'avait pu que détourné la balle au dessus de lui.

Un de ces ballons encombrants qu'a du négocier David Gonzalez

Servette tentera bien de réagir avec une latte qui sort le ballon sur coup-franc (35e), ou encore un bon tir de M Stevanovic (37e). Mais la mi-temps séparera les adversaires sur un score nul.
Le score restera nul en 2e mi-temps et jusqu'au bout. Servette aura bien tenté quelques offensives, mais avec un attentisme et un manque de dynamisme à la relance et au milieu assez flagrants. Symbolique de cette situation, les ballons qui reviennent sans cesse à Gonzalez, qui semble craindre le dégagement au pied. Et le jeu de baballe fait perdre un temps fou.

Quelques belles occasions venant de la droite, toujours grâce à un duo Sauthier-M Stevanovic rôdé, engagé, mais isolé sur le terrain,viendront quand même entretenir le suspens dans le froid du Stade de Genève, mais rien n'y fera. Russo repoussera les ballons comme le temps, et si Chiasso se montre bien moins dangereux en deuxième mi-temps, on se demande comment Servette a pu rater une telle occasion de victoire. Kodro aura sûrement une réponse, lui qui mit bien longtemps à réagir dans son coaching...

Frustration glaciale, en attendant la réaction vive absolument nécessaire.

D'autres clichés de cette soirée :

L'esplanade, le stade et le Salève à 18h10

Pendant la minute de silence demandée par Chiasso

Tribune Nord, 2e mi-temps

Coup franc servettien de deuxième mi-temps.


Ciao
M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire