Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

mercredi 22 mai 2013

Servette terrasse Sion (22 Mai 2013)

Après la défaite contre YB, il reste une dernière chance aux Grenats dans une affiche ô combien importante...

Moral dans les chaussettes, les Servettiens jouent en ce mercredi soir leur match en retard reporté il y a quelques semaines face à leur plus grand rival : Le FC Sion. Le club du Valais vit lui-aussi des moments tourmentés, malgré un classement encore honorable et en course pour l'Europe, mais en chute libre par rapport au début de saison. Dans l'œil du cyclone, son président Christian Constantin, qui a déjà viré son 5e entraineur. Record ! Mais les Servettiens doivent se concentrer sur leur sort, parce qu'ils peuvent encore sauver le club de la relégation.

Tous unis pour le sauvetage !

Pour l'entraîneur Sébastien Fournier, cette rencontre est également importante; lui, le valaisan qui a fait carrière à Genève, qui a été coach à Sion en début de saison et dont le sort particulier l'amène à tenir le destin du Servette entre ses mains dans ce sprint final de la saison 2012-2013. C'est donc un match à grand enjeu qui attend La Praille sous les nuages genevois d'un printemps qui ne vient pas.

Servette FC - FC Sion : 4-0 (2-0)
Super League - 22/05/2013 - 10622 spectateurs

Au coup d'envoi, hormis Kouassi suspendu, pas de surprise du côté de Servette. Genséric Kusunga est promu capitaine. En revanche, l'équipe de Sion est un peu hybride; mais à peine le temps d'apprécier le spectacle organisé par la Section Grenat que Vitkieviez libère les 10000 spectateurs du Stade de Genève, sur un centre du brésilien De Azevedo. Incroyable, 1 à 0 pour Servette à la 2e minute !

Finalement, les Grenats feront un match osé, alignant belles combinaisons et gestes techniques, parfois peu assurés, mais au moins joués. Le ballon a bien trainé dangereusement dans la zone genevoise, mais le plus souvent des combinaisons impliquant Pasche, Moubandje ou Kossoko ont permis d'écarté. Ainsi, après une très belle construction, Rüfli effectue un centre au cordeau pour Tréand (ex-sédunois d'ailleurs) qui double la mise à la 19e minute. Bien joué les Grenats, les supporters jubilent !

En fait, Sion est démobilisé et perturbé par les agitations en coulisse de son président. Il y aura bien deux changements chez les blancs à la mi-temps. La deuxième période sera du même acabit. Et Karanovic, progressivement de retour en forme, inscrira un doublé qui fera vibrer encore plus le Stade de Genève, qui n'avait pas connu ça depuis longtemps. En fin de match, Eudis rate même l'occasion du 5e but. 4-0, en souvenir d'une victoire à l'extérieur à Tourbillon il y a 1 an et demi. Un souvenir de la Super League ?

En revenant à 1 pt de Lausanne-Sport à 3 journées de la fin, tous les espoirs sont encore permis, mais il faudra affronter des équipes autrement mobilisées !
Allez Servette !

Une longue série de photos :

Même dans les moments difficiles, ne pas perdre le sens des bonnes choses...

Le groupe Prisma fera un très beau concert dans le Village avant le match

La Section Grenat mobilise les supporters...

Les papelitos et instructions dûment préparés par la SG

Les titulaires du SFC à l'échauffement

Fournier, la légende du club !

Le tifo et les papelitos, à l'œuvre !

2e, 1-0 pour Servette ! Devant les rares supporters sédunois qui ne boudent pas !

Une tribune Est assez bien remplie. Enfin !

L'aigle serait-il revenu au-dessus de la Praille ?

Il ne pleut pas, mais le parapluie est bien vu ;-)

Dégagement du Barroca. L'équipe joue plus haut.

Mi-temps. Le vélo Grenat est présenté au public.

"Constantin démission" - ça sent le roussi chez les sédunois !

Karanovic retrouve le chemin des filets. Ses coéquipiers le félicitent.

55e, 3-0. Du bonheur à la Praille...

Quand ça va mal, ça va mal... chez les voisins valaisans.

Le Président Christian Constantin dans l'œil du cyclone

Les tribunes Nord et Ouest jubilent en fin de match... pourvu que ça dure !

Ciao
M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire