Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 4 mai 2014

Bonne victoire contre Bienne (4 mai 2014)

Dernière ligne droite dans ce championnat de Challenge League 2013/2014. 

Désormais 5e avec 49 pts et écarté de la course à la promotion, Servette reçoit le FC Biel/Bienne, 7e avec 32 points dans un pseudo derby romand. Seulement, depuis début avril, Jean-Michel Aeby a été remercié et c’est le duo Mario Cantaluppi – José Sinval qui opère comme co-entraineurs, toujours à titre intérimaire. Le président Quennec avait bien laissé entendre au départ d’Aeby qu’il était temps d’avancer dans la logique de reconstruction, mais aucun entraîneur-manager moderne n’est arrivé, si ce n’est que le SFC a subi le refus de la licence de ligue suisse pour 2014-2015 en première instance.
Bref, ambiance « destroy » de côté des supporters, chez qui seuls les plus irréductibles, soutiennent encore les grenats suisses par leur présence.

Le soleil revient enfin dans ce printemps morose, où Servette a lâché ses ambitions et construit pour l'avenir. Heureusement pour nous, voilà l'opportunité de retourner en tribune principale et même en loges (toujours un grand plaisir, merci Cédric !). Ni Routis, ni Tréand, ni Tadic ne sont sur la feuille de match. On joue avec une composition plus ou moins reconduite, avec Rodrigues, Kursner ou encore Bua pour les jeunes grenats.
La Section Grenat, elle, boude et reste sous la tribune Nord au coup d'envoi. L'affluence est faiblarde malgré les invités.

Servette FC - FC Bienne : 2-1 (1-0)
Challenge League - 04/05/2014 - 2757 spectateurs

Pratiquement d'entrée de jeu, Servette, en blanc, ouvre le score sur un coup-franc et une bonne tête d'Ousmane Doumbia qui trompe Gasseler. 4e minute de jeu : 1-0, tant mieux.
Le jeu sera plutôt disputé ensuite, avec des Biennois plutôt dangereux, mais les équipes se neutraliseront jusqu'à la mi-temps.
Entre-temps Hugh Quennec et Julian Jenkins (futur directeur général venant de Cardiff City) auront parcouru la tribune Nord en toute liberté, discutant ou fois ou deux avec les supporters qui oseront les interpeller.

Romain Kursner (2) aux prises avec Zangger (15) et Morello (22).

Au retour du thé, Cespedes remplacera Margairaz encore trop transparent. Servette prit alors plus ou moins le jeu en main, et les jeunes Kurnser, Bua ou Rodrigues effectueront une excellente mi-temps, avec une mention spéciale pour Romain Kursner, combatif, très solide et clairvoyant. Bravo à cette jeunesse servettienne, qui commence à prendre ses responsabilités.
Dans cette deuxième période, même Euloge Placca et Korede Aiyegbusi amélioreront leur jeu, soutenant quelques offensives sur les ailes. Résultat en fin de temps fort, Roux marque de la tête à la 57e, encore sur coup de pied arrêté. 2-0, de bonne augure.

Moins heureux : Bytyqi, qu'on dit convoité par les grenats du Torino, rentrera pour Rodrigues malheureusement blessé. Hasanovic remplacera le capitaine Pont, peu en réussite sur son jeu de passes.
Plus tard, en toute fin de rencontre, et après que la Section Grenat ait enfin décidé de prendre sa place dans la tribune Nord, les joueurs du Jura bernois obtiendront un penalty, qui sera transformé par Morello.

2-1, victoire méritée de la jeunesse servettienne, pour peut-être la plus belle apparition en 2014.

Quelques belles photos complètent cet article :

Minute de silence pour Vujadin Boskov, ancien entraineur servettien.

Quennec et Jenkins sont là, et le drapeau "pirate" de la SG qui ne daigne pas se présenter en tribune.

4e minute de jeu, et déjà 1-0. Bonne entame !

Quennec et Jenkins en tribune Nord.

Miguel Rodrigues et Romain Kursner, la jeunesse va bien à la défense servettienne.

Le président Quennec et Neven Markovic, en loge principale en 2nde période

Jocelyn Roux ajoute un goal à son palmarès servettien. 2-0, 57e.

La joie du jeune groupe servettien

Entrée de Meriton Bytyqi, genevois d'origine kosovare, en défense centrale.

Après 2 ans, la Section Grenat fait preuve d'une impatience  légitime vis-à-vis de la Direction

Bon coup-franc de Bua en 2e période.

81e, entrée tardive de la Section Grenat et sa centaine de membres présents.

Julian Jenkins, en loge cette fois, du côté Nord-Ouest.

Pénalty anecdotique des Biennois, dans les arrêts de jeu. 2-1.

Les servettiens remercient leurs supporters en faisant un tour quasi-complet du stade.

Encore un petit effort, et cette difficile saison se terminera. Mais, il faut dire qu'un réel espoir naît sur le terrain grâce à une jeunesse qui prend les devants. Allez Servette !

Ciao
M

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire