Ce site est totalement libre et indépendant. Il s'agit d'un album-souvenir qui regroupe environ 120 articles, des photos (plus de 1200), vidéos, liens divers, commentaires de matchs et d’entraînements, et reportages sur les épopées successives du Servette FC depuis 2010.

dimanche 3 août 2014

Désillusions à la Praille (3 août 2014)

Retour au championnat, pour notre première rencontre de Challenge League sur 2014-2015.

Le Servette FC se reconstruit autour d'une démarche plus professionnelle, et autour de ses jeunes pousses. Cela signifie qu'il y a des hauts (comme pour le match d'ouverture contre Bienne) et des bas (comme lors de son déplacement à Wohlen la semaine suivante), mais que le travail doit se poursuivre inlassablement. En ce début de mois d'août de météo très variable, Servette reçoit Wil pour la troisième journée de championnat. Avec 3 points sur 6 possibles, Servette affronte le cancre de ce début de saison (2 défaites), la pourtant redoutable équipe du FC Wil, venant de l'autre côté de la Suisse.

Retour en tribune Nord pour supporter le Servette. Malheureusement pas en réussite.

Kevin Cooper, le nouvel entraîneur grenat, est déjà devant des choix cornéliens de tactique et de composition d'équipe; il sera au cœur de l'analyse des plus passionnés suiveurs servettiens lors de cette rencontre. Celle-ci sera aussi l'occasion de retrouver la Praille depuis les travaux de peintures et aussi les premières conséquences de l'arrivée de Julian Jenkins. Voyons tout cela plus en détails.

Servette FC - FC Wil : 1-2 (1-2)
Challenge League 2014-2015 - 03/08/2014 - 2574 spectateurs

Surprise dans la composition d'équipe, Jocelyn Roux, qui était en train de devenir une espèce de coqueluche parmi les supporters non rancuniers, n'est pas aligné. C'est Vonlanthen qui est seul en pointe pour ce 4-5-1. Le capitaine Pont fait son retour dans l'équipe au côté des Doumbia, Crettenand, Gazzetta et Avanzini, alors que la défense servettienne est en train de devenir un classique : Müller est devancé par Dams et Rodrigues au centre, flanqués de Kurnser et Sauthier. Servette presse assez haut d'entrée. Mais vers la 10e minute, l'équilibre bascule et Wil n'est pas en reste.

Goal de Vonlanthen. 26e, 1-0 pour Servette.

Marko Muslin, le 10 français de Wil, joue d'abord en libéro puis remonte progressivement. Notamment après l'ouverture du score un peu surprise de Vonlanthen (26e) bien servi par Gazzetta et seul face au gardien. Et tout de suite Wil se montre de plus en plus dangereux. Muslin est maintenant demi-défensif ou encore libéro du milieu de terrain. Puis coup sur coup Wil égalise par Stillhart (35e), et prend l'avantage par Taipi (37e). Muslin ne reculera pas, et Servette aura bien du mal en cette fin de première mi-temps.
Kursner, lui, se montre en difficulté, parfois en minorité sur son côté gauche. Le milieu servettien est à la rue.

Au retour des joueurs sur le terrain, la volonté servettienne est visible, mais... est-ce bien suffisant ? Rapidement le sentiment commence à s'installer que rien n'y fera. D'ailleurs Wil reprend la maîtrise technique de la partie ne laissant que peu de ballon au milieu du SFC. Les rentrées de Pasche et Roux donneront un peu de peps, mais sans plus, tant les efforts ne paient pas. Kursner et Pont sont trop juste, Doumbia est en dedans, l’imprécision est générale.

La solitude de l'avant-centre Jocelyn Roux

En fin de match, Servette aura quelques occasions toujours poussée par Pasche, Avanzini, ou Roux (les ex-lausannois) ou encore avec un jeune Dominguez plutôt pas mal à la baguette. Les corners grenats s'enchaînent mais là encore le manque d'engagement ou l'imprécision empêcheront toute évolution du score.
Cette deuxième défaite d'affilée pèse lourd dans les esprits. Elle est synonyme de désillusion.
MM. Cooper et Jenkins, nous vous souhaitons bien du courage.

Quelques photos supplémentaires issues de cette rencontre :

Paratte et Bytyqi amusent les plus jeunes sur l'esplanade avant le match

Les prochains grands événements à la Praille

Le grand Barroca est réclamé par une frange notoire des supporters

Le père Zuberbühler est là à l'échauffement des gardiens

Échauffement des remplaçants servettiens

Bua et Cespedes, présents mais pas sur le banc, ont droit à un entrainement spécial

Le Cé qu'è lainô, toujours un moment de fierté

L'attaquant Audino, et son masque vengeur

Cooper en costard n'a pas fini de se faire du souci

Offensive sur l'aile gauche servettienne, avec Kursner-Crettenand.Pont-Gazzetta

2e mi-temps. Un des multiples coups de pied arrêté grenat.

Kursner (18 ans) se retrouve à tirer la plupart des coup-francs.

Le banc servettien derrière Vonlanthen suivi de loin par une ombre orange.

Les arrêts de jeu : Pasche va centrer pour Roux dont la tête effleurera le poteau de Brecher

Corner de Dominguez, mais cette nouvelle occasion ne donnera rien.

Ciao
M

1 commentaire:

  1. Excellente analyse, digne des meilleurs spécialistes. Reste que changer la composition de l’équipe ne résoudra pas tous les problèmes. Il faudra un changement de mentalité.

    RépondreSupprimer